Ateliers d'écriture et d'accompagnement à Montpellier ou par Zoom

06 janvier 2023

Euphonos traversa la rivière... ou le franchissement d'une frontière symbolique, piste d'écriture

Euphonos traversa la rivière sous les grands peupliers. Une longue errance l’avait amené au hasard des chemins dans ce pays de poussière. Il chevauchait lentement, courbé sous sa cape de voyage comme sous un lourd fardeau. A ses côtés battait un sac de cuir dans lequel il transportait son luth. Euphonos était un grand musicien. Il avait connu, bien des années avant, la richesse et la gloire ; il vivait alors dans une vaste demeure entourée d’un jardin ombragé où chaque jour il enchantait son auditoire. Quelques notes lui... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 14:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

04 janvier 2023

Qu'est-il arrivé? ou retenir l'attention du lecteur, avec "Frankie Addams", de Carson Mc Cullers. Piste d'écriture

C’est arrivé au cours de cet été si vert qu’on en devenait fou. Frankie avait douze ans. Elle n’était membre de rien, cet été-là. Elle ne faisait partie d’aucun club, ni de quoi que ce soit au monde. Elle se sentait sans aucune attache, et elle rôdait autour des portes, et elle avait peur. En juin, les arbres avaient été d’un vert à perdre la tête, mais les feuillages s’étaient mis à foncer peu à peu, et la ville était devenue noire et comme desséchée par le feu du soleil. Dans les premiers temps, Frankie avait l’habitude de se... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 14:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
02 janvier 2023

modification du calendrier

Bonjour ! Le premier atelier d'écriture de 2023 aura bien lieu mardi 3, de 14h30 à 17h15 (environ!). Mais la séance du mercredi 4 est reportée, car je dois subir une petite opération jeudi, et on me demande de rentrer à l'hôpital dès mercredi après-midi. Je ne l'avais pas prévu dans mon calendrier ! Il n'y aura pas cours non plus le mardi 10 janvier.  Le temps de récupérer, nous nous retrouverons le mardi 17 et mercredi 18 janvier. Je vous dis donc à demain mardi 3, ou bien à dans 15 jours! Et j'en profite pour vous envoyer... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 14:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 décembre 2022

Les petites peurs de Martin, par Bernard Delzons

Piste d'écriture: les rituels et les peurs Martin est un petit garçon qui va vers sa septième année. Cet été encore sa famille va l’amener dans cette grande maison. Généralement il y retrouve des cousins de son âge avec lesquels il partage les jeux dans le grand jardin et les chahuts dans la chambre qui leur sert de dortoirs. Cette maison appartient à une tante de son père, mademoiselle Louise pour les étrangers, mais Tatie Lou pour ses neveux. Seulement cette année, il n’y aura pas d’enfants de son âge et avant même que cela... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 16:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
20 décembre 2022

Tomber dans le vide, ou les rituels et les peurs. Piste d'écriture

Les rituels et les peurs. De quoi exactement a peur cette petite fille ? Qu’y a-t-il dans, ou derrière, ce noir ? Comment, peut-être, la rassurer ? Peut-être vous souvenez-vous de peurs farouches de ce type. Au-delà de l’aspect universel de cette peur du noir, il y a souvent un contexte, un événement particuliers. Ici, la peur se fait plus forte quand la mère part en voyage dans un pays étranger. La petite fille n’est pas tout à fait sans défense : elle a ses outils, la lampe de poche, les rituels, et ses alliés,... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 16:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 décembre 2022

Dimitri dans le train (2), par Bernard Delzons

*****   Lorsqu’il est enfin arrivé à Laroquebrou, Dimitri ne vit personne de sa famille sur le quai. Il est vrai qu’il était près de deux heures du matin. Il n’avait ni l’envie, ni le courage, de faire à pied les cinq kilomètres pour arriver à la maison de ses parents. Il pensa aller à l’hôtel, mais vu l’heure, il imagina qu’on ne lui ouvrirait pas. Devant la porte de la gare, il vit un homme avec un panneau sur lequel il reconnut son nom. Il s’approcha et se présenta. L’homme lui expliqua que sa famille lui avait demandé de... [Lire la suite]

15 décembre 2022

Dimitri dans le train (1), par Bernard Delzons

Les injonctions contradictoires.  J’ai choisi le fils, Dimitri pour raconter la suite que j'imagine à cet extrait. Mes parents avaient organisé un week-end dans leur maison de campagne. Ils avaient acheté cette maison alors que je devais avoir cinq ou six ans. Depuis ils avaient divorcé, mais ils l’avaient gardée en commun, et y venaient chacun leur tour avec leur nouvelle compagne ou compagnon. Moi j’avais eu le privilège de partager ces moments de bonheur avec lui ou avec elle, au moins jusqu’à l’été dernier.  Une ou... [Lire la suite]
14 décembre 2022

Des injonctions contradictoires, piste d'écriture

Extrait de la nouvelle « Le choix du monde », d’Agnès Martin-Lugand, in 13 à table ! 2023, Pocket 2022.  Pendant la terminale et la période du fichu Parcoursup, je n’avais pas eu voix au chapitre concernant l’orientation de mon fils. Son père avait pris les choses en main. Et pour la première fois, lui et Éric[1] avaient été alliés dans cette affaire. Ils avaient tous deux fait de belles études, croyaient en leur absolue nécessité. Contrairement à moi qui n’avais aucun diplôme, je n’avais jamais brillé à... [Lire la suite]
13 décembre 2022

Garance, la rebelle, par Roselyne Crohin

Présenter deux personnages par leur relation et imaginer une suite au début du roman « Elle a menti pour les ailes » de Francesca Serra. « Ça agace toujours Garance d'entendre dire qu'Ana est une ancienne étoile de l'Opéra de Paris. Sa mère n'a jamais été étoile, mais plein de gens pensent qu'il s'agit d'un terme générique donné à toutes les danseuses de l'Opéra. Ils confondent avec « rat » (qui ne s'applique pas non plus aux danseurs, mais aux élèves de l'école) (enfin bref). Ana a fait sa formation à... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 10:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
12 décembre 2022

La Sauvageonne, par Evelyne Grenet

Piste d’écriture : cette phrase "J’ai coupé le contact. On n’entendait plus que le bruit des grosses gouttes de pluie qui, par intermittence, s’écrasaient sur le pavillon. Je suis descendue de la voiture. Un homme m’attendait." Enveloppé d’un trench-coat, sa longue silhouette se profilait sur le seuil de la bâtisse. Une lanterne projetait un halo de lumière diffus sur le perron. Impossible, toutefois, de reconnaître qui il était…  Est-ce que je le connaissais seulement ? Peut-être un oncle ? Un frère de papa ?... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 10:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
11 décembre 2022

Œdipe et sa fille, par Hélène Moufflet

Un père vieillissant a toujours l’impression – c’est une crainte en fait – que ses enfants ne sont pas à la hauteur, qu’ils n’en font pas assez. Les aînées –  il a eu trois filles –  l’ont passablement déçu : 16 ans de déception pour la plus grande, 14 ans pour le seconde, alors, y a-t-il un espoir pour que la plus jeune soit différente : plus active, plus entreprenante ? « Avance ! Applique-toi, tu dois faire mieux, essaie d’avoir un peu plus d’ambition et d’énergie ! » Elle... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 11:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
10 décembre 2022

Une Antigone, épisode 2, par Paul Barry

Antigone aussi, ne veut pas se lasser de devenir, elle veut s’arracher à ses gènes, à son milieu d’origine, à sa condition familiale, congénitale, culturelle, elle refuse de laisser marier à ses cousins ou ses frères, ou son oncle... Ah ! la destinée maudite des Labdacides ! Bon, je me calme... Quel serait le combat aujourd’hui, quelle identification, mouvante et multiple par nature et échappant aux pouvoirs et à la surveillance ?   Bon, se dit Elisa, je me lance… »   2099 ... Les Og Mon, les Tarull et... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 11:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
09 décembre 2022

Une Antigone, épisode 1, par Paul Barry

Au dernier étage de l’immeuble, l’appartement d’Élisa, situé dans le quartier d’Antigone, dominait la ville alentour. Elle voyait les taxis volants tracer leur route dans un ciel pur, suivant des circuits invisibles, mais bien déterminés. Elle contemplait cette prouesse technique, comme d’autres, sans pour autant s’en émouvoir. Tous ces progrès matériels masquaient mal pour elle une défaite spirituelle. Pas qu’elle fût particulièrement croyante. Les mariages en grande pompe de ses copines à l’église ou au temple l’émouvaient sans... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 11:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
08 décembre 2022

MELL ANTIGONE, par Jean-Marc Occhuizzo

Ce texte est extrait d’une longue nouvelle en cours de rédaction, inspirée par le thème Antigone. Jean-Marc Occhuizzo a situé son Antigone dans un futur peu enthousiasmant. Je suis née du rejet et du mépris et j’ai voulu renverser la table des tyrans et de leurs maîtresses complaisantes. Aujourd’hui comme hier, un truc pareil ça ne se fait pas. Alors demain au lever du jour, ils vont rétablir les choses dans le bon ordre, rectifier la sauce chef, m’exécutant par injection létale, ou peut-être pas ...  Derrière la vitre, je... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 10:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
07 décembre 2022

Elvire à la poursuite de son rêve, de Roselyne Crohin

La piste d'écriture : une histoire racontée à hauteur d'enfant, avec une langue qui s'appuie sur des répétitions et qui s'exprime avec un mode de pensée "différent", comme le Petit Bonzi de Sorj Chalandon.  C'est en septembre 2012 qu'Elvire s'est écrit à elle-même pour la première fois. Des lettres, elle en avait déjà écrites des quantités car elle aimait écrire, mais c'est en septembre 2012 qu'elle s'est adressée sa première lettre et que sa vie a commencé à changer pour de bon. C'était au collège Simone Veil de Bezons,... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 09:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
26 novembre 2022

Quand Antigone dit NON, par Christiane Koberich

              Il est aujourd’hui un pays devenu le pays du NON. Ou plutôt un pays où le NON change de camp et de sens.             Jusque-là pays réservé à une poignée d’hommes en noir enturbannés, qui décidaient de lois restrictives (pour les autres), un pays policier où le moindre écart était sévèrement sanctionné ; un pays où les dirigeants gardaient l’exclusivité du NON. C’était de leur part un NON aux demandes... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 13:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
25 novembre 2022

Nos attrapes rêves, nouvelles et peintures, est paru aux éditions Via Domitia

Les personnages de ces nouvelles ont une quête : s’engager, sans renoncer à leur intime fantaisie ni à leurs questionnements. Les figures qui habitent les toiles d’Eve semblent plongées dans une méditation yeux ouverts, qui interroge, elle aussi, le monde. Le hasard, qui dans leurs deux œuvres fusionne le sensible et le symbolique, ouvre parfois de saisissants raccourcis. Quinze nouvelles donc, autant de toiles. Carole et Eve ont découvert avec délectation combien leurs inspirations pouvaient se faire écho. Ce recueil vous... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 19:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
22 novembre 2022

Dans l'atelier, Antigone, par Julia Quiroz

Par là je reviens sur ce qu' est l'union. Nous partageons un monde. Nous tournons vers les mêmes lieux. Mais nous empruntons chacun nos voies. Nos voix sont celles d'un monde qui change. Et si je suis moi, vous êtes vous. Puis on est tous au fond, la force du courant, un courant sans limites, pour ce qu'est maintenant l'encre du mot lui-même. Nous écrivons chaque instant, une histoire dont on compte des sourires comme des larmes, qui reflètent plus que je ne saurais dire. Je m'éloigne souvent d'où je pars. Si je... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 14:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
21 novembre 2022

Antigone, par Rebecca Brocardo

Antigone,  Est-une injonction divine ou une loi personnelle ? Faut-il agir pour exister ? Faut-il se taire parce qu’hors-la-loi ou parce que femme ?  J’aurais préféré m’en foutre, comme Épictète en son temps, mais Antigone ne le peut pas. Non que les stoïciens n’existent pas encore, mais elle est femme.  Suis-je un humain avant d’être femme ?  Comme on pourrait dire : « je suis un homme avant d’être un  juge » ou suis-je du féminin avant d’être de l’humain ?   Puis-je choisir cette espèce avant ce... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 14:15 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,