Fossile dans la gangue de sable

Ma caisse est prisonnière,

Affleurent ma table d'harmonie

Mon manche aux barrettes encore intactes

Et retenues par mes clefs, mes six cordes tendues

 

« Il est venu le temps des cathédrales »

Où il m’a donné l’obole de quelques jours

Pour mon chant religieux,

L’amour dans son regard,

Le troubadour

 

Il fait une pause dans sa vie

Il oublie la voiture, la ville

Pieds nus il m’emporte

Vers un ailleurs…

Dans la Jamaïque de Bob Marley

 

Légère sur son dos, il me porte en bandoulière

Au long de ses nuits aux flammes du feu

Il y a de la musique partout
Et sur mon bois doré

Le parfum de la mer

 

« Un beau jour où peut-être une nuit »

Je me suis endormie

Retournant au pays d’autrefois

Pour jouer ses rêves...

Dans ses souvenirs d’enfance

 

« C’est une maison bleue »

S’égosille le guitariste

Qui tend une main aux ongles salis de sable

Le sable où j’avais échoué…
 Et avec lui je joue l’Hymne Universel

                                                     LIBERTE…

 

05 septembre 2009