#Amazonie Tous dans le même bateau

Moteur pétaradant
Habitations flottantes
Marins d’eau douce

Escargots à moteur, petits, moyens ou grands, tous les bateaux de la région, tous sans exception, reproduits à l'infini, sont issus du même moule. Très lourd, à gros tirant d'eau, bruyant et gros consommateur de gazoil, c'est le seul modèle que les habitants du Pará connaissent. Ils n’ont rien à voir avec les pirogues héritées des Indiens, creusées à même le tronc ou subtil assemblage d’ébéniste. Les rafiots qui circulent sur le fleuve sont paraît-il l'exacte réplique d’un modèle anglais, importé par les colons et inchangé jusqu’à aujourd’hui.

Ils sont à l’image de cette région du monde : dans un pays à la croissance économique explosive ; entre héritage colon et modernité, les vieux diesels, brûlent leurs dizaines de litres de gazoil ; temps immuable, figé où les hommes dépendent totalement des richesses en extinction de leur environnement local, du pétrole importé par tankers entiers et de bêtises déversées par satellite.

Véritables habitations flottantes, ces embarcations abritent des familles qui peuvent passer des semaines dans ce vacarme étourdissant. A bord, frigo, hamacs, cuisine et douche assurent le confort minimum. Si l'hélice de notre rafiot n’avait pas fini au fond de l’Amazone, nous aurions profité de trois nuits, amarrés sur les berges de petits bras de rivière.

retour au sommaire