#Amazonie Portrait féminin

Sous le toit de feuille
A l'ombre de l'équateur
Femme dévoilée

Tous assis sous le toit de paille, on digère. Poissons grillés, riz et quelques fruits. Benjamin prépare le café et nous réserve la dégustation de son chocolat maison. Avant de tendre les hamacs, Julie sort le petit appareil photo pour une séance souvenir avec la femme de Benjamin. Ce premier cliché attise la fantaisie. Celle-ci détache alors ses cheveux et invite d’un geste à la photographier à nouveau. Ni une, ni deux, je sors le Reflex et enclenche un portrait. Coquetterie d’Amazonie, sous mon œil s’offre une femme, aussi mystérieuse que nulle part.

Ses rides tranquilles sillonnent sa vie, paisible. Dans nos vies à cent à l'heure, toujours occupées, de loisirs ou de travail, une chose s’est perdue, que l'on retrouve tout au fond de son regard. Bienveillance de l’ennui. Cet ennui qu’on dresse comme un ennemi, combattu sans relâche... la femme de Benjamin, et Gurupá tout entier, nous invitent à l’accueillir et le chérir.

retour au sommaire