Est-ce un dialogue, un monologue...? un poème envoûtant. Carole

 Pourquoi es-tu partie à cette heure-là en pleine nuit?

Je ne pouvais plus,

Mais quoi donc?

 Je me perdais

Nous avions écrit ce poème à deux, nous l'avions clamé d'une seule voix!

 J'ai eu peur, je ne pouvais plus distinguer ton écriture de la mienne, j'ai voulu fuir,

C'était l'amour! Tu t'es dirigée vers le canal,

 Tu m'as suivie...

Ton départ si subit, oui, de loin, la lune était absente

J'avais besoin de le faire

A mon tour j'ai eu peur

C'était en moi c'était le moment

j'ai failli crier mais je te sentais si lointaine

C'était ma vie, un désir puissant, une nécessité à accomplir, tu m'as donnée la force,

En me rejetant?

Dans la confusion de nos deux êtres, un sursaut pour m'attraper

Deux en une, c'était parfait, tu as tout cassé

 On le croyait, on s'appliquait

Tu m'as déchirée

Chacune dans son illusion, nous n'avions pas la même histoire

 

Je t'ai vue rentrer dans l'eau toute habillée, résolue, avancer puis nager vers l'autre rive, tes habits gonflaient à la surface.

Je n'étais plus le froid

Tu es sortie dégoulinante, j'étais atterrée

J'étais sereine, la prophétie accomplie

J'ai hurlé ton nom tu t'es retournée m'as souri il me semble et puis tu es partie

Je gardais en moi cette plénitude, je te quittais je me quittais, le nous n'existait plus

 .........................................................................................................................................................................

Je t'envoyai cette carte plusieurs années après, sans savoir si tu y serais encore, elle m'est revenue avec noté: inconnue à l'adresse indiquée.

venice-921060_960_720

                                                                                                   Chantal J

photo de Gerhard Gellinger: https://pixabay.com/fr/venise-nuit-canal-romantique-921060/