Ce texte est né d'une phrase "déclencheuse", ici au début du texte.

 Deux appels incontournables. L’un routinier. L’autre me terrifie.

chaise vert pomme (2)

Je dois appeler le site toutachat.com pour changer une chaise de bureau que je viens de recevoir. Je la voulais noire et elle est arrivée vert pomme… Le premier achat que j’ai jamais osé faire sur internet ! Des années sans me risquer, je me lance et voilà, belle réussite ! Pas le choix, tout est noir chez moi, je dois les contacter… Et quand ce sera fait, j’appellerai David, mon copain, il sera fier de moi…

Je prends mon téléphone. Mon cœur bat la chamade. J’ai déjà réfléchi à ce que j’allais leur dire : je vais leur expliquer que ce n’est pas ma faute, qu’ils se sont trompés, que je ne sais pas comment faire pour la renvoyer, mais je sais d’avance qu’ils vont essayer de m’embobiner… Ils le font tous… Je me souviendrai toujours de cette dame dans la galerie marchande qui m’avait fait acheter une machine à laver alors que j’en avais déjà une qui marchait très bien... David  aussi n’est pas prêt de l’oublier j’en suis sûre… Quand je suis rentrée, il a hurlé, il m’a dit qu’il ne me laisserait plus jamais aller seule faire les courses parce qu’à chaque fois je me faisais avoir… Il n’avait pas tort, mais ce n’est quand même pas ma faute s’ils me repèrent de loin, et même hors de portée de regard apparemment…

Je serre le téléphone fort contre moi. Je repense à David. Je l’ai supplié d’acheter la chaise à ma place…Mais il a refusé, il m’a dit que je devais apprendre à le faire toute seule et qu’il n’y avait aucun risque vu que je n’avais pas à parler avec eux… Ça aurait dû être vrai, mais je ne sais pas ce qui s’est passé encore... Il n’a pas hurlé quand il a vu la chaise, pas cette fois… Il ne me l’a pas dit mais je suis sûre qu’il s’attendait à ce qu’il y ait un bug quelque part… Il a même rigolé au départ, il a prétendu que c’était ce qu’on avait vraiment voulu… À ce moment, j’étais soulagée parce que je l’ai cru ; j’étais même prête à garder la chaise verte… Puis, il s’est arrêté de rire et m’a regardée sérieusement : bien sûr que non on n’allait pas garder cette chaise, il fallait que je contacte le site et que je me débrouille, lui il n’avait pas le temps de s’en occuper…

 Je souffle un grand coup. Je compose le numéro de toutachat.com. Une femme très polie me fait patienter sur un numéro surtaxé pendant plus de dix minutes, après je parle à un homme qui me transfère vers un autre service et j’attends cinq bonnes minutes de plus. Là une autre femme polie m’explique qu’il y a bien eu une erreur de leur part, mais que la chaise noire que j’ai commandée n’est pas disponible, que j’ai le choix entre rester avec la verte ou me faire envoyer l’autre mais il va falloir cinq semaines avant de pouvoir récupérer la chaise noire, au minimum, elle n’est pas trop sûre… Je panique et je cède encore une fois…Je suis condamnée à rester avec ma chaise verte et les reproches de mon copain... La femme s’excuse pour la gêne occasionnée, me souhaite une bonne journée et espère me revoir très prochainement sur le site toutachat.com... Je n’ai aucun doute : je me suis encore fait berner ! David avait raison…

Mon cœur bat encore plus fort quand je l’appelle. Il sait que c’est moi, forcément avec ces numéros d’affichage on sait toujours qui appelle… Il est distant, comme toujours récemment, je n’ose même pas lui parler de la chaise, je raccroche ….Je regarde la chaise. Et puis, zut, je l’aime bien ce vert après tout ! Je me dis même que je vais m’en commander une autre de la même couleur… C’est ça : je vais rappeler toutachat.com pour en commander une deuxième, je la donnerai à David… Et puis je lui téléphonerai juste après pour le lui annoncer, et j’en profiterai pour lui dire que j’en ai marre qu’il critique tout ce que je fais...

J’ai deux appels incontournables à passer. L’un routinier. L’autre me terrifie.