20 janvier 2017

Folie frontière, par Carole Menahem-Lilin

A partir d'un poème de Jacques Darras, Chimay, in L'Indiscipline de l'eau (Ed. Gallimard NRF, 2016). Je suis partie des deux premiers vers.     Qu’est-ce qui nous fait tellement aimer une frontière ? Pourquoi ce tremblement au moment de la traverser ? Pourquoi cette lassitude à ne la traverser pas ? Lorsque toutes les frontières s’éloignent, sont derrière soi, Dans la frontalité du temps d’avant… ? Franchissements aimés, érotiques, Affranchissement du temps banal, Lorsqu’esclaves évadés de... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 22:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

18 janvier 2017

La clé, par Nyckie Alause

Un homme ne passe pas dix minutes l’oreille collée à une serrure s’il ne comprend pas un mot de ce qui se dit. (Alistair Mac Lean - les canons de Navaronne) Un homme ne passe pas dix minutes l’oreille collée à une serrure s’il ne comprend pas un mot de ce qui se dit. C’est ce qui se dit, ce que l’on entend à l’envi devant cette porte aux serrures multiples. Certains déploient une ingéniosité incroyable, des matériels de leur création que je n’aurais pu imaginer avant de les voir pour tenter de saisir et de dévoiler les secrets... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 15:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
18 janvier 2017

L'Arche de Noé, par Jean-Claude Boyrie

Déluge 11 (Seconde partie) Phil         Lorsque arriva le septième jour,      je lâchai une colombe,     la colombe prit son vol.     N'ayant pas trouvé où se poser,     elle revint. (Épopée de Gilgamesh, le Déluge, trad. Abed Zadrié, Albin Michel, 2016).   Ce 20 novembre, Et voilà ! Les valises sont bouclées, notre séjour macédonien va prendre fin. C'est dans un total état d'épuisement qu'Alkistis et moi nous apprêtons à quitter... [Lire la suite]
18 janvier 2017

Let's dance, par Jean-Claude Boyrie

Déluge 12 Sophie.    Un quart d'heure au téléphone avec Phil, c'est la bonne dose pour faire monter mon taux d'adrénaline. Appeler mon ex à mon secours n'était pas une bonne idée. Alors, pour m'en débarrasser, je lui ai passé Thierry. Lui sait le prendre, au moins, il ne s'énerve pas…. mais on n'en est pas plus avancé pour autant. Décidément, Phil ne pense qu'à lui, même quand il s'agit son fils... enfin l'enfant qu'ensemble nous avons élevé, qui porte son nom. Nous avons bien fait de divorcer. J'en suis encore à me... [Lire la suite]
Posté par JCBOYRIE à 05:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
16 janvier 2017

Parallèles, par Michelle Jolly

  Piste d'écriture: explorer le jeu entre dialogues, réflexions internes, discours rapportés... La première phrase est tiré de Sens dessus dessous, de Milena Agus, ed. Liana Levi, 2016 « Tu sais que j’adore venir ici, sur cette plage ? En vérité j’ai l’impression que devant la mer, tout parait plus léger, chaque problème arrive avec les vagues qui le remportent en se retirant. » En l’écoutant elle s’imagine naïvement qu’il revoit les années du Sud, ce nomadisme de vacances où l’on se posait là, loin du bruit,... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 18:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
15 janvier 2017

Babylone fantasy, par Roselyne Crohin

Piste d'éciture: imaginer un monde...    Station Babylone. Philéas, Merlin, Alice, Aladin et Shéhérazade sortent du métro. La Place des Pyramides est déjà noire de monde. La foule est excitée, bruyante, menaçante même, pense Alice qui a toujours tendance à paniquer en pareilles circonstances. Tandis qu'Aladin, Philéas  et Shéhérazade vont s’asseoir en tailleur à même le sol, devant la façade du temple de Diane, Alice prend Merlin par la main pour l'entraîner au pied d'une statue où ils pourront s'appuyer... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 19:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

13 janvier 2017

Scène de ménage, par Sylvie

Piste d'écriture : alterner différentes manières de raconter une histoire (dialogue, discours indirect), en partant si souhaité des phrases en italique tirées du roman « sens dessus dessous » de Milena Agus.               - Tu sais que j’adore venir ici, sur cette plage ? me dit-elle. Si je le savais ! Comment pouvait-elle penser qu’il m’était possible de l’ignorer, depuis le temps ? Elle m’explique alors, pour la énième fois, que cela... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 18:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
09 janvier 2017

Jasmine au couteau suisse, par Marion Paulet

  D'après une phrase déclencheuse: Elle était là, une orange dans une main et dans l'autre, son couteau...   Elle était là, une orange dans une main et dans l’autre, son vieux couteau de cuisine dont elle ne se séparait jamais…en cuisine, bien sûr. Quoi qu’en y réfléchissant, elle développait depuis toujours une passion pour les couteaux, pour tout ce qui coupe en général! Je la connaissais depuis l’enfance, Jasmine, car nous avions grandi ensemble dans cette grande maison de famille dont je connaissais tous les... [Lire la suite]
06 janvier 2017

spectacle de danse butô à l'Adra!

Ce spectacle de Ma Thévenin se tiendra au 19 place du Nombre d'Or, jeudi 2 février à 19h, 5 € pour les adhérents. Voici le descriptif de la danseuse/chorégraphe: " ANIMAL TERRESTRE " Performance Butô de Mā Thévenin Composés d’atomes formés depuis des milliards d’années, poussières d’étoiles venant de l’univers, nos corps s’incarnent en traversant les corps de nos mères, faits de sang, d’os et de chair, dans la singularité d’un lieu terrestre et d’une généalogie... Comment quitter l’histoire individuelle pour retrouver ... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 18:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
05 janvier 2017

Le poète, de Nyckie Alause

Piste d'écriture: la photo ci-dessus (de Cartier-Bresson).. « Compensa Nationala de Cai Ferate » Depuis le dernier contrôle des passagers le train s’est arrêté deux fois en rase campagne. La première fois le grincement des wagons a exprimé la souffrance d’une machine que l’on force, prête à se rebeller. Les étincelles  des freins ont même tenté de mettre le feu aux herbes sèches bordant la voie,  les meules abandonnées au milieu des champs en ont frémi. La nuit ne s’était pas encore complètement installée, au... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 18:03 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,