Logorallye. La liste des mots est en fin de textes.

 

Au café Le Balto les dossiers de chaises cassés finissent par crépiter dans la cheminée. Des moments d’exaltation, des empoignades, des bousculades… les chaises dépareillées, récupérées à droite à gauche, ne durent guère plus d’une saison. Quelques tables aussi alimentent le feu, lorsque bancales elles ne peuvent plus servir à poser les verres, bouteilles, breuvages et boissons qui s’y accumulent d’ordinaire.

Le doux bourdon du feu fait corps avec l’harmonica.
Les corps convergent vers ce motif initial, chaud, doux et chuchoté.

Tanguer, vibrer, le tempo qui se développe est fait pour ça.

Chaque déséquilibre cherche un autre déséquilibre, pour créer la possibilité, l’espace d’un instant, qu’un équilibre apparaisse, se déploie, se transforme, puis se dissolve.

Micro-sensations, petits déplacements dans un espace bondé, mais maximum d’émotions, et moments suspendus d’éternité,  c’est cela le café Le Balto, lieu tanguero qui  accueille des danseurs depuis le renouveau du tango en France, dans les années 80.

 

harmonica

 

Bas le carrelage comme si tu faisais une mayonnaise. Le conseil de sa grand-mère ne lui avait rien dit pendant des années. Des visions de mayonnaise durcies comme du carrelage, ou de sols glissants parce qu’enduits de gras émulsionné ne l’incitaient pas à se lancer sur les pistes de danse. Jusqu’au jour où, à force de faire tapisserie, ses mollets se mirent à fourmiller. Il entama une valse de poche, dans un coin de la salle de danse protégé par une pénombre bienveillante. Le pick-up enchaîna sur des glissandos, et lui aussi, sur des tam pa pa assez enfiévrés. Sautant sans s’arrêter, il sentait la souplesse de son corps et la liberté retrouvée de son esprit. Tout naturellement ses paumes se calèrent sur les hanches d’une partenaire, invitée à danser. Il avait une manière de balancer sur la pointe du pieds gauche très attendrissante, et sa partenaire fondait pour lui au fur et à mesure qu’ils dansaient ensemble.

L’image de la mayonnaise lui revint à l’esprit, et faillit lui faire perdre pieds, alors qu’il était en état de grâce. Puis il entrevit ce que sa grand-mère avait voulu lui transmettre par sa métaphore culinaire indigeste : la vie est comme une mayonnaise, vite faite, vite tournée, facile à rater, difficile à rattraper. Le secret est dans la détermination pour la faire prendre, la mayonnaise, et dans la détermination pour donner un sens à sa vie. Et l’énergie dépensée sur une piste de danse mène souvent à de belles rencontres, pourvu que l’on se jette dans la danse avec l’énergie nécessaire.

Florence Chaudoreille

mots:

Converger. Harmonica. Vibrer. Bourdon. Dossier d’une chaise. Crépiter. Motif initial. Faire corps. Table. Tanguer. Tempo. Café Le Balto.

Battre le carrelage. Pointe du pied. Balancer. Hanches. Diffuser. Tam pa pa. Paumes. Se caller. Fourmiller. Mollets. Valse de poche. Sauter. Pick-up. Glissandos.