carton

Piste d'écriture: les premiers vers du poème d'Ester Naomi Perquine, Pour cause de problèmes logistiques, ici en italique 

"Mercredi, nous avons reçu un carton

Qui contenait notre avenir.

 

Il s’agissait bien sûr d’une erreur, nous l’avons aussitôt compris.

Le fabriquant au téléphone semblait en panique.

 

Ne l’ouvrez pas, quoi que vous fassiez, ne l’ouvrez pas.

Quelqu’un va venir sans tarder pour récupérer le carton."

 

Ce carton portait notre adresse.

Là-dessus, pas de possible conteste.

 

L’ouvrir, ne pas l’ouvrir.

Ah ! Curiosité, questionnement, et même pire !

 

Pourquoi ce matin-là a-t-il atterri chez nous ?

N’est-ce pas le bon carton ou bien n’est-il pas pour nous ?

 

Nous échangeons regards, interrogations, avis.

Le carton déposé sur la table depuis deux jours, impassible, attend.

 

Ah ! Ah ! Les voilà bien agités soudain…

Le mystère les excite !

 

Le carton déposé sur la table depuis deux jours, impassible, attend… quoi ?

D’être ouvert ici ?.. Rendu ?.. Ouvert ailleurs ?

 

Connaître son contenu présente-t-il un danger pour nous ?

Y a-t-il danger si les autres ne le reçoivent pas ?

 

La panique du fabricant nous intrigue.

Secret d’état, bombe à retardement… BOM-BE ! Evidemment !

 

Manipuler, ne pas brusquer, désarmer.

Prudemment désenvelopper.

 

Si, si, il faut voir, il faut savoir.

Le carton déposé sur la table depuis trois jours, impassible, laisse dire.

 

He ! He ! Les voilà bien inquiets !

Mais surtout si curieux…

 

Le carton déposé sur la table depuis trois jours, impassible, laisse dire.

Défaisons l’empaquetage ; allons-y doucement.

 

Mais non, mais non, c’est indiscret.

On va venir bientôt le rechercher.

 

D’ailleurs on sonne. Il faut ouvrir…

Ouvrir le carton ? Non, la porte. Ça y’est, c’est déballé.

 

C’est enfin le commissionnaire.

Je viens récupérer le carton.

 

Trop tard : il a délivré son secret.

C’est une machine à remonter le temps. C’est écrit là.

 

On appuie sur le bouton et…

 

Mercredi, nous avons reçu un carton

Qui contenait notre avenir.

 

Il s’agissait bien sûr d’une erreur…

illustration: http://talpostart.overblog.com/2014/09/l-art-postal-affranchi.html