WIN_20180924_21_29_43_Pro

Ecrire autour… dans plusieurs sens du terme.

Ecrire autour d’au moins l’une de ces illustrations Papillon et papillonnage, puis si l’inspiration vous accompagne, retourner la feuille... ou retourner à votre clavier pour poursuivre l’envol de vos mots.

Ecrire autour de la scène ou du symbole évoqués dans le dessin. De quoi s’agit-il ? Qu’est-ce que cela vous évoque ? Comment en est-on arrivé là ? Qu’est-ce qui va se passer ensuite ? Qui parle, en s’adressant à qui ? Ecoutez les dizaines d’autres questions qui papillonnent peut-être dans votre esprit, la plupart des histoires débutent ainsi, par des questions que l’on se pose, qu’elles nous posent.

Ecrire autour… de scènes fugaces : conversations à demi entendues, scènes entrevues, réminiscences qui s’imposent. La curiosité est un joli défaut, en littérature. Posez-vous tout de même quelques questions : qui parle ? le témoin ? l’une des personnes impliquées ? un narrateur extérieur ?

Ecrire autour… d’une scène de votre théâtre imaginaire. Vous savez que cette scène devra figurer dans votre récit, mais vous ne savez pas comment, ni à quel moment du récit. Lâchez-vous, écrivez autour, associez. Jouez avec les questions fondamentales : qui ? (de qui s’agit-il ?) quoi ? (de quoi est-il question, quels éléments sont en jeu ?) où ? (le lieu) quand ? (l’époque) pourquoi ? (pourquoi cette scène ?) comment ? (en est-on arrivé là, comment est-ce possible, comment va-t-on s’en sortir… ?) Que nous dit cette scène sur les personnages et leurs rapports ?

 

papillon papillonnage Les mouchoirs

café