Jeune auteure, elle est passée par l'autoédition et est maintenant publiée par Eyrolles pour 2 romans. Elle sera présente à la Comédie du Livre vendredi 17, samedi 18 et dimanche 19 mai, entre autres pour le livre collectif: Dictionnaire amoureux de Montpellier. Elle a parlé, sur France Bleu Hérault de son parcours, de ses choix, de son écriture et me cite pour l'accompagnement que j'ai apporté à son premier manuscrit. Elle sera parmi nous le 1er juin. https://www.francebleu.fr/emissions/la.../auto-edition-la-revolution-du-numerique 

 

 

 

 

mélanie taquet Reste-aussi-longtemps-que-tu-voudras_2970Reste aussi longtemps que tu voudras, Éditeur : Eyrolles (22/02/2018) et Reviens quand tu veux, SBN : 2212570600  Éditeur : Eyrolles (07/03/2019)

Reste aussi longtemps que tu voudras,
Extrait d'une critique du site Decitre : https://www.decitre.fr/blog/reste-aussi-longtemps-que-tu-voudras
Ce roman n’est pas un feel good, qu’on pourrait imaginer avec la jolie couverture fraiche... Une balade en Italie, cheveux au vent sur ce célèbre scooter... Non, ce livre ne nous emporte pas en vacances non plus. C’est un roman qui ose, qui fait réfléchir, divise, mais fait voyager, un peu quand même... Bref, un roman assez difficile à loger... C’est l’histoire de Nina qui débarque à Florence (quel doux prénom... !) après avoir quitté Paris assez brusquement, même si on ne sait pas trop pourquoi encore. Elle décide de rendre visite à une amie de longue date, Hannah afin de... réfléchir ?! Oublier ?! Fuir ?! Je ne me risque pas à donner mon avis pourtant bien tranché. Un roman qui pousse à la réflexion

mélanie taquet_Reviens-quand-tu-veux_1870Reviens quand tu veux, SBN : 2212570600  Éditeur : Eyrolles (07/03/2019)

C'est avec appréhension que Nina retourne en Italie à l'occasion du mariage de son meilleur ami Marco. Trois ans plus tôt, une fuite éperdue l'avait conduite à Florence où elle s'était oubliée pour mieux se retrouver. Ce séjour cathartique avait réconcilié Nina avec son rôle de mère, au prix de ruptures qui lui avaient laissé un goût amer. En revenant sur ses pas, Nina espère obtenir le pardon des êtres qu'elle a blessés et poursuivre sa quête identitaire. Au contact de la jeune femme, les souvenirs se ravivent, les anciennes passions se réveillent, les non-dits se révèlent. Alors que les certitudes des uns et des autres chancellent, les chemins qu'on pensait tout tracés prennent un cours imprévu.

Ci-dessous, le lien vidéo vers la présentation faite à Sauramps en avril 2019.

https://www.youtube.com/watch?v=pA8FL2FRyjw

Et aussi :  La dissonante mélodie des souvenirs, Librinova, déc 2018, et L’instinct des innocents, Librinova 2016