12 décembre 2019

« LE CHASSEUR DE L'INFINI », de Thomas Incorvaia

Thomas participe depuis plusieurs années à l'atelier d'écriture du samedi. Il arrive sur son fauteuil roulant, et écrit avec un ordinateur au clavier adapté. Inspiré par le fantastique et le cinéma noir, il n'est jamais à court d'idée pour dérouler ses intrigues, qu'il fait avancer par épisodes durant l'atelier. C'est la première fois que je prends connaissance d'un de ses poèmes, toutefois. J'ai été très touchée quand il me l'a envoyé. Je lui ai demandé la permission de le publier sur le site des ateliers, même s'il ne l'a pas écrit... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 13:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

10 décembre 2019

Au temps, de Paul Barry (hommage à Guillaume Apollinaire)

Au temps, Voleur de l'eau  que le temps emporte (Hommage à Guillaume Apollinaire.)   Au bord du lac les yeux fermés oreilles ouvertes, indifférent aux cris des mères et des baigneurs   J'aspire l'air directement comme un criquet par des stigmates par les côtés directement. Car cet été je suis devenu un être simplifié à l'extrême   Le rythme vibratoire des cils, la pulsation rouge sous mes paupières qui diffuse à fleur de peau, ces battements me rappellent le pendule des gènes les traits d'... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 10:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
02 décembre 2019

Partir était une déchirure, par Michelle Jolly

Piste d'écriture : une rencontre, ici avec un lieu. Partir était une déchirure, Jane n’osait y songer, après tant d’années dans la capitale, la famille, les amis, le travail, quitter toutes ces habitudes là ?  Cela semblait trop tôt, trop brutal, pas dans l’ordre des choses… Et pourtant, il le fallait.  Ils avaient décidé de prendre un mois, descendre dans le Sud, une attirance, pour chercher un lieu. Jane décida de partir quelques jours avant, se disant que plus vite elle rompait avec sa vie d’alors, plus vite elle... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 18:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]