Je suis juge pour enfants et comme chaque samedi, je ramenais mon chat du tribunal vers mon appartement. Il me sert à calmer les enfants qui viennent en audience dans mon bureau. Je l’installe sur mon épaule et nous traversions la ville sans problème, jusqu’à samedi dernier, hier donc.

Je me suis arrêté place du Nombre d’or pour regarder les livres en présentation ce jour-là.
Sans doute agacé de me voir flâner, Prosper c’est son nom, a sauté par terre. Je l’ai, bien entendu, appelé, mais le bougre a continué son chemin. Il est allé directement vers le numéro 19, peut-être parce qu’il a vu la porte ouverte. Il s’agit d’une association, l’ADRA, ce que je compris en voyant une pancarte en dessus de la porte. Je l’ai suivi dans cette pièce. J’ai tout de suite senti de bonnes odeurs de café et de viennoiseries mélangées.
J’ai été accueilli par un personnage truculent qui m’a expliqué qu’il était peintre et que ce jour, précisément, il exposait le travail de ses élèves. Il m’a présenté l’équipe puis montré les tableaux ou dessins de Cathy, Sabine, Hélène, Christelle, Adrien, Claude et Bernard. Une petite voix s’éleva pour lui faire remarquer qu’il l’avait oubliée. C’était Mélanie, assise en train de travailler. Il s’est approché d’elle et lui a donné une tape amicale sur l’épaule. Elle fait des collages vraiment très jolis.
J’ai été surpris de voir la variété des styles, les couleurs pour certains, la finesse pour d’autres, des paysages, des animaux, des personnages, des fleurs. Vraiment moi qui aime bien trainer dans les galeries, j’ai été séduit par ce que je voyais. Dommage qu’on ne fasse pas plus pour faire découvrir le travail des associations !
Je me rappelai enfin de mon chat, et le cherchai. Il était en sécurité dans les bras d’un petit garçon. On m’offrit un café, un petit pain au chocolat. Je remerciai tout le monde Je me décidai à repartir, à regret je dois l’avouer. Je récupérai mon chat, le plaçai sur mon épaule et je suis rentré chez moi.
A la maison, j’ouvris la Gazette et cherchai si on parlait de cette exposition. Je trouvai un petit encart avec l’inscription suivante :
Les Ateliers de Rahmat RAFIGHI : Techniques multiples …
Tout est vrai ou presque ! (l'auteur)
Dimanche 10 mars 2020.

Une photo de cette exposition, avec Bernard, Cathy, Sabine, Hélène, Mélanie, Christelle, Adrien, Claude , ainsi que Rahmat Rafighi. 
Photo prise par Béatrice, la maman de Mélanie.

 

expo