Nommer, surnommer, c’est s’approprier et établir une relation. De ce fait, on peut raconter une relation par les appellations que se donnent les protagonistes. Un bel exemple en est ce texte de Jacques Prévert.

L’Archipel Baladar

Autrefois, et cela fait déjà longtemps, au beau milieu des quatre coins du monde, il y avait des iles protégées par la Mer.

C’étaient ses îles défendues, elle les appelait les Iles Préférées. De temps à autre, mais assez rarement, un hardi navigateur muni d’une longue-vue de haute précision voyait au loin surgir l’une d’elles, ensoleillée, mais à peine avait-il crié : Terre ! qu’aussitôt elle disparaissait dans un brouillard instantané et tout aussi vite c’étaient déjà la tempête, les cyclones et les tornades, les typhons, les lames de fond.

Et comme les marins ont autre chose à faire en mer que de faire naufrage tous les jours, ils n’allaient pas plus loin dans leur exploration.

Ils appelèrent ces îles les îles Baladar, parce que, disaient-ils, elles ne tenaient pas en place et se bornèrent à inscrire, au hasard des rencontres, quelques noms sur leurs carte.

Et c’étaient l’île A part, l’île Subito Presto ou l’île Incognito.

Suivant leur humeur du moment, suivant le bon ou le mauvais temps, ils les traitaient différemment. Un jour ils les appelaient les Défensives, les Méfiantes, les Redoutables, les Imprévues, les Intraitables, les Farouches, les Fugitives.

Un autre jour, c’étaient les Primitives, les Ingénues, ou les îles Fériées, les îles Liberté, les îles Rêvées, les îles Sans Arrière-Pensée.

Début de Lettres des îles Baladar, de Jacques Prévert. Editions Gallimard Jeunesse 1952, réédité en 1999 en Folio Cadet. Illustrations d’André François.

 

Piste d’écriture : Imaginez (ou restituez) une géographie affective grâce aux noms.

Piste d'écriture conçue par Carole Menahem-Lilin, www.atelierdecrits.com, www.atelierdecrits.fr, et chaine youtube Pistes d'écriture