27 février 2021

La double peine, par Thomas Incorvaia

« LA DOUBLE PEINE »   Je me sens enivré d'une chaleur extrême d'amitié profonde Et d'amour. L'amour ! Voilà un sujet passionnant et riche. En fait, c'est plus fort que d'être aimé, comme le disait Daniel Balavoine en 1984. Mais au fond, qu'est-ce que l'amitié ? Y a-t-il une différence entre amour et amitié ? Oui, mais laquelle ?   Tous les jours, je vois certains couples s'embrasser, vous me direz, Eros[1] a fait son travail certes. Mais l'Amour est-il inaccessible aux personnes... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 15:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

26 février 2021

Voyager en courette, par Lysiane

  Piste d’écriture : le début des Lettres des Iles Baladar, de J. Prévert, où l'on comprend que nommer et surnommer, c’est s'approprier et créer une relation.  Elles étaient quatre petites filles, entre 7 et 10 ans, habitant la même rue, fréquentant la même école, toujours ensemble. Elle formaient un groupe solidaire, joyeux. On les voyait les jours de vacances investir le quartier, traînant avec elles des bric-à-brac hétéroclites comme autant de trésors. Leur principal point d’attache, leur base pourrait-on... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 11:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
24 février 2021

Fidèle et Hardi, par Florie

Piste d’écriture : le début des Lettres des Iles Baladar, de J. Prévert, où l'on comprend que nommer et surnommer, c’est s'approprier et créer une relation. Elio était un marin encore plus hardi que les autres. S’il n’éprouvait pas plus que ses confrères le désir de faire naufrage tous les jours, il ressentait cependant une fascination sans égale pour les îles Baladar, une fascination que d’aucuns auraient jugée maladive. Bien que ne s’appelant pas d’Aucun, puisque ses parents avaient préféré Gertrude, la femme d’Elio... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 11:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
23 février 2021

Nommer et surnommer, avec Prévert

Nommer, surnommer, c’est s’approprier et établir une relation. De ce fait, on peut raconter une relation par les appellations que se donnent les protagonistes. Un bel exemple en est ce texte de Jacques Prévert. L’Archipel Baladar Autrefois, et cela fait déjà longtemps, au beau milieu des quatre coins du monde, il y avait des iles protégées par la Mer. C’étaient ses îles défendues, elle les appelait les Iles Préférées. De temps à autre, mais assez rarement, un hardi navigateur muni d’une longue-vue de haute précision voyait au loin... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 12:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
22 février 2021

Tout avait pourtant bien commencé... par Chantal Joany

Piste d'écriture: raconter une histoire à rebours, en commençant par la fin et en remontant dans le temps. 19/1/2020 Un homme avec une pancarte « Nous les invisibles ! » Il est à la rue. Avec ses chiens, il s'est installé dans un coin de la place, proche de l'arrêt de tram, à la sortie du centre commercial du centre-ville, sur un carton. Il semble avoir passé sa vie là, inscrit dans le paysage. Bien sûr ils ont voulu l'aider, l'en sortir, les passants, les voisins, les services sociaux, mais il ne les comprend... [Lire la suite]
21 février 2021

Piste d'écriture: Raconter une histoire en remontant le temps

Cette piste d'écriture m'a été inspirée par Malgré tout, de Jordi Lafebre (Dargaud, 2020). Il s'agit d'un superbe roman graphique qui commence au chapitre 20, et se termine au chapitre 1. Les premières images sont quasiment les mêmes que les dernières, à une quarantaine d’années de distance : un homme sous un parapluie, une femme sous un parapluie, et l’intensité du regard qu’ils échangent. 1ères cases : Un homme aux cheveux gris, au visage marqué, d’une élégance bohème (voire débraillée), sourit sous un... [Lire la suite]

19 février 2021

Regarde, je vole! par Corinne Christol-Banos

Piste d'écriture: la peinture « Plongeon dans le ciel » de Michou et Gabi Irrmann Regarde, je vole ! Comme un oiseau, un cerf-volant, Je virevolte tout en tournant, Je prends mes ailes et je m’élève, Au gré du vent, sur une grève.   Regarde, je flotte ! Comme la raie-manta dans l’océan, Mes nageoires au fil du courant, Je m’allonge au-dessus des flots, Tel un diable avec mon lasso.   Regarde, je nage ! Comme une sirène, comme une déesse, Mélange de rêveuse-poétesse, Les bras le long... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 15:51 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
18 février 2021

Piste d'écriture: les images dansantes de Michou et Gabi Irrman

Michou et Gabi Irrmann sont issus de la grande famille de l’art brut et naïf. J’ai découvert leurs créations dans une boutique, Le monde de Suzette, 4 rue Jacques d’Aragon à Montpellier. https://lemondedesuzette.comCes représentations naïves et colorées mettent en scène personnages et relations… Laissez-vous inspirer par leur énergie. Ecrivez l’histoire ou le poème qu’elles vous inspirent. Vous pouvez n’en choisir qu’une, ou passer de l’une à l’autre.Peut-être que ce qui vous viendra, ce sera un souvenir, ou une méditation, une... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 15:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
17 février 2021

L'oncle, par Corinne Christol-Banos

Piste d’écriture : faire un portrait, à travers les mots et la manière de parler du personnage. Mon oncle, tonton Joseph, était vieux garçon. Très grand, très sec, la carrure imposante, le cheveu plus que rare sur sa trombine flétrie par l’âge, ses grandes paluches comme des avirons m’attrapant pour me hisser jusqu’à sa hauteur, il me plaquait deux baisers sonores sur mes joues d’enfant.  Tous les mercredis, il venait manger à la maison et j’attendais avec impatience sa venue pour commencer notre partie de cartes... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 12:31 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
16 février 2021

Loufoque et autres mots que j'aime, par Roselyne Crohin

A la manière d'Anne Sylvestre, donner de la personnalité aux mots, par leur aura sonore, leur couleur, en les réinventant, en les personnalisant... Loufoque Avec son pantalon à carreaux, sa chemise écarlate et ses binocles de travers, on ne le prend pas au sérieux. C'est pourtant une grosse tête question calculs mathématiques. Mais dans la vie il lui arrive toujours plein de bricoles. Il perd ses clés ou il claque son fric, victime d'une grosse arnaque. On plaint ce pauvre tête-en-l'air, toujours à côté de ses pompes. Mais... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 11:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,