26 décembre 2021

Les malheurs de Georges Eylan et de Mathieu Barot, par Danièle Chauvin

Piste d'écriture: des noms prédestinés... et de l'humour Mathieu Barot n’en peut plus ! Georges Eylan n’avait pas pu s’en empêcher. Il n’y a pourtant pas de sautoir à la prison de Prades sur Goves et la population des prisonniers est tellement dense lors de ce qu’on nomme les promenades, qu’il est strictement interdit de courir, lancer quoi que ce soit et surtout sauter. Mais pensez donc, Eylan ne sait faire que ça : sauter, s’élancer et sauter. Il était même champion de saut en longueur quand la pandémie est survenue. Il... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 13:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

23 décembre 2021

En attendant Noël, par Bernard Delzons

Piste d'écriture: décrire avec une certaine ditance ironique.  Alexandre venait d’arriver à l’aéroport Charles De Gaulle. Non, il ne partait pas en voyage, il était venu accueillir un certain Christophe Manipulos, un Grec qui venait faire une étude sur le mode de vie à la française. On était à quelques jours de Noël et c’est lui le célibataire du journal où il travaillait, parce qu’il n’avait plus d’attache familiale, qui devrait se le coltiner. Certes, il n’avait rien prévu pour les fêtes, mais un simple whisky devant la... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 13:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
22 décembre 2021

Stage de scénario: les structures, les personnages, dimanche 16 janvier 2022

 Le principe: discussion autour d'exemples, temps de travail sur des exercices ou un projet personnel, durant lequel les animateurs sont disponibles pour vous aider. Puis lectures et échanges autour des travaux. Salle de Adra, 19 place du Nombre d'Or, tram Antigone, de 10 h à 17h, repas tiré du sac (ou acheté sur le marché tout proche!), 50 €/la journée. Petit groupe. Avec Daniel Sebaihia (professeur de scénario à E-artsup, membre du collectif Flying fish), et Carole Menahem-Lilin (atelierdecrits).   ... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 19:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
15 décembre 2021

Les longs jours d'été, par Danièle Chauvin

Piste d’écriture : rythme des phrases et atmosphère (inspiré par le début de "24 fois la vérité") La journée menaçait de ne jamais finir. Chaude, poussiéreuse, avec ses attelages de chevaux fatigués, avec ses femmes enveloppées de leur voile de coton supposé les protéger de la canicule, avec ses enfants désœuvrés déambulant en bandes criardes à la recherche de quelque friandise, avec ses vieux ramassés à l’ombre   avare des avant-toits étroits, avec son vacarme incessant —scie circulaire de la menuiserie, marteau... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 13:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
14 décembre 2021

Piste d'écriture: décrire avec distance ou ironie

En s'inspirant du début de "24 fois la vérité", de Raphaël Meltz, éd. Le Tripode, 2021, décrire un lieu ou un contexte qu’on connait mais auxquels on ne se sent pas forcément appartenir. Faire la part du cliché, et de ce qu’on ressent personnellement. S'appuyer sur le rythme des phrases pour attirer le lecteur dans son ressenti.  Las Vegas. Dans l’article qu’il va bien falloir que je me mette à écrire sur le CES, le Consumer Electronics Show, comme chaque année depuis onze ans que je viens produire la pige spécialisée qu’il... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 13:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
13 décembre 2021

dernier atelier de l'année ce mardi 14 décembre, vous êtes tous invités

Bonjour, n'hésitez pas à vous joindre à nous si vous êtes libre, même si votre atelier habituel est le mercredi ou le samedi. Nous commençons à 14h30, et terminons à 17h ou 17h15.  La reprise se fera le Mardi 4 et le Mercredi 5 janvier.
Posté par Menahem Lilin à 18:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 décembre 2021

Marcher dans la nuit, et autres peurs qui se transforment en plaisir... ou pas

Marcher dans la nuit, par Elisabeth Barillé Ça n’a pas toujours été du plaisir, au début, il y avait la peur, une peur enfantine habitée par le sens du mystère, de l’entre-deux, entre deux mondes, entre chien et loup, quand le jour baisse dangereusement et qu’on se demande à quelle sauce on va être mangée… Dans la maison de campagne où je passais mes vacances, les commodités se trouvaient au fond du jardin. Marcher dans la nuit, il le fallait bien. Vais-je être juste mordue ou dévorée comme la pauvre petit chèvres de Monsieur... [Lire la suite]
06 décembre 2021

Camargue, une randonnée en haïkus, par Roselyne Crohin

Camargue   Les roseaux s'illuminent Dans la lumière oblique D'un vif soleil d'automne   Un cormoran fend le ciel Pas une ride sur l'étang Au loin les flamants roses   Surgi des tamaris et des joncs Un froissement d'ailes S'envole la blanche aigrette   Les pieds dans l'eau saumâtre Chevaux blancs se désaltèrent Sous l'œil narquois du héron   Au loin les remparts et les tours Nous rappellent le bon roi Qui s'en est revenu d'orient   Vastes étendues de ciel et d'eau Pyramides de sel... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 13:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
05 décembre 2021

Quelques mots japonais, et leurs idéogrammes, par Evelyne Grent

Printemps         Haru     春 Été                      Natsu    夏 Automne           Aki           秋 Hiver                  Fuyu     冬 Fleurs de cerisier   Sakura    桜 ... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 14:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
05 décembre 2021

Pour conclure ce voyage en haïkus, le yukimuchi

Et pour finir, un haïku de Shizuko Matsunaga, introduit par cette note : Le yukimuchi est un petit insecte endémique, de la grosseur du petit moustique, au dos duveteux : quand il vole, on dirait qu’il neige. Et justement, il arrive aux portes de l’hiver. Yuki : neige, Mushi : insecte   Lentement le yukimuchi vola Sur son vêtement se posa (Shizuko Matsunaga)
Posté par Menahem Lilin à 13:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,