Un texte devant contenir 4 éléments: une rivière en crue, une boîte d’allumettes, un homme grenouille, demain.

La rivière a débordé cette nuit. Ça n’était pas arrivé depuis plus de soixante-dix ans. Elle est rentrée dans la cave. Deux mètres, vous vous rendez compte ! Et toutes mes bouteilles noyées au fond. J’enfile ma combinaison d’homme grenouille. D’habitude, je vais chercher des gens, morts ou vifs, des choses, comme une voiture, un vélo, l’arme d’un crime, au fond de la rivière ou du lac. Aujourd’hui, le lac, c’est ma cave.

Je plonge en allumant ma lampe frontale parce que c’est le noir absolu là-dedans. Je dois vérifier que rien n’a bougé. Recensement. Mes bouteilles sont sur leurs étagères, mes outils accrochés sur leur crédence. Les seaux, les arrosoirs. Ceux-là sont remplis jusque par-dessus bord. Les vieux pots de fleurs sont renversés certains sont cassés. Les dessous de pots, les cuvettes, les bâches en plastique sont collés au plafond.

Et une boîte d’allumettes. Qu’est-ce qu’elle fait là, celle-là ? Rien, il fallait juste la glisser quelque part dans cette histoire, c’est tout. Demain, je lui trouverai une meilleure place.