Logo rallye avec les mots : croisière – distance – Méditerranée – crâne – tectonique – immédiat – hélices – sillage – volcans - lave

 Agathe consulte, perplexe, le catalogue en ligne d'Azuréa. Son avoir de plusieurs milliers d'euros pour une croisière en Méditerranée va bientôt arriver à échéance. L'an dernier, elle avait réservé un circuit sur la mer Égée avec Thomas et il a été annulé pour cause de pandémie. Ce tour des Cyclades n'est plus au catalogue cette année et elle se tient le crâne à deux mains face au choix qu'elle doit faire de toute urgence. Thomas est en déplacement professionnel et il lui a laissé carte blanche. Dans ce domaine, c'est d'ailleurs toujours elle qui choisit.
« Sur les traces d'Ulysse » : le nom de cette croisière attire son attention. L'accroche, formulée dans le style dithyrambique des agences de voyage évoque les heures les plus noires de l'Odyssée où Ulysse, attaché au mât de son navire, luttait pour résister à l'envoûtement du chant des sirènes.
Ce n'est pas qu'Agathe soit vraiment tentée de revivre une expérience aussi traumatisante, mais elle ne déteste pas mettre un peu d'aventure et d'adrénaline dans ses voyages. Une dose de luxe et de confort, une dose d'aventure et de surprise, tel est le bon équilibre à ses yeux pour des vacances réussies. Pour suivre les traces d'Ulysse selon Azuréa, il faudra franchir le détroit de Messine, Ce passage particulièrement resserré entre la Sicile et la pointe de la botte italienne, où la tectonique toujours active laisse affleurer de dangereux éperons pour les hélices. Et où, de surcroît, les navires sont sans cesse à la merci des éruptions de lave de l'Etna qui domine le détroit à quelques dizaines de kilomètres seulement.
Une croisière avec possibilité de naufrage, voilà ce qu'Agathe s'apprête à réserver ! Mais elle se gardera bien de révéler tous ces risques à Thomas. Elle lui vantera au contraire les spectacles majestueux et sauvages du détroit, la chance inouïe d'assister à une éruption volcanique et les merveilleux dauphins qui ne manqueront pas de faire des cabrioles dans le sillage du navire puisque ce passage est, paraît-il, leur route vers leurs eaux de reproduction.
Crise du pétrole oblige, il faut rajouter quelques centaines d'euros à l'avoir et cela bien que la distance à parcourir soit moindre. Mais ce détail ne l'arrête pas, car elle vient de vérifier que leur compte en banque s'est bien reconstitué après tous ces mois d'économies forcées.

roselyne Ulysse (1)

« Dans un mois, top départ sur les traces d'Ulysse. Feu d'artifice sur l'Etna et chant des sirènes », écrit-elle dans le message envoyé à Thomas, sitôt sa transaction terminée. La réponse est immédiate. « N'oublie pas d'acheter les boules de cire », plaisante-t-il, du fond du Texas. « J'ai hâte. Je t'embrasse. Love »