« Tout va bien, Lady Violet », dit-il. Ses mots vibraient à travers l’arrière de ma tête, pressé contre sa poitrine. « Vous ne serez pas blessée si vous coopérez. »

Je me sentis partir. Rester debout me devenait impossible, mais il me rattrapa. A ce moment-là, j’aurais été capable de voir son visage si seulement j’avais pu ouvrir les yeux. A ce moment-là, j’étais pourtant moins concernée par le fait de découvrir son identité, que par la façon dont il venait juste de m’appeler.

Il croyait que j’étais Vi. Il allait m’emporter loin d’elle, mais je pouvais toujours la protéger. Je ne devais pas lui dire qu’il avait kidnappé la mauvaise fille.

 Extrait de The Wrong Girl, de C.J. Archer, 2015 (Book 1 or the 1st Freak Houle Trilogy)

Le ravisseur a beau se montrer poli et même prévenant, il s’agit bien d’un kidnapping, et nous découvrirons un peu plus tard qu’il s’est aidé d’un mouchoir imprégné d’éther pour obtenir la « coopération » de la jeune fille. Le demi-évanouissement de celle-ci pourrait aussi avoir été provoqué par l’angoisse.

Pourtant, même dans cet état, elle reste assez lucide pour réfléchir. On l’a prise pour une autre, et cette « Vi », ou Lady Violet, elle la chérit assez pour la protéger en se taisant. (L’usage du diminutif dénote d’ailleurs une intimité entre elles). Elle a beau être « the wrong girl », elle va agir en bonne amie.

D’un autre côté, peut-être serait-elle encore plus menacée si elle disait la vérité ? Un kidnappeur laisserait-il vivre un témoin ?

Bref, beaucoup de questions et de tensions dans cet extrait.

Ce qui m’a intéressée est la force mentale de Hanna, capable de penser stratégie alors qu’elle se trouve dans une situation effrayante. Vous pouvez décider de modifier l’extrait et/ou de créer une autre situation, mais gardez cet élément-là : un personnage en alerte, qui a ses raisons pour se faire passer pour un(e) autre, et dont on sent qu’elle va donner du fil à retordre à son ravisseur.

Pistes d’écriture

Vous pouvez poursuivre, pour tenter de répondre aux questions qu’il pose, par exemple, pourquoi la seule manière de protéger Vi serait, pour Hanna, de se taire sur sa propre identité ? Pourquoi accepte-t-elle de se mettre ainsi en danger ? Que va-t-elle faire pour échapper à son, ou ses, ravisseurs ? Pourquoi celui-ci ou ceux-ci agissent-ils ainsi ? Quelle valeur Lady Violet a-t-elle à leurs yeux ?

Vous pouvez aussi créer une situation proche, qui unit stress, dilemme moral, pensée stratégique...

 

 

Dans le roman, le fantastique est présent, donc vous pouvez l’utiliser aussi.