Ces phrases sont inscrites sur les fenêtres de la Maison de la poésie, à Paris. Sur le vieil immeuble blanc, les vitres sont habillées d’orange, et les phrases se détachent en blanc. Nous sommes tout près de Beaubourg, le jour est gris, avec des intervalles de pluie et de soleil venteux. La Maison de la poésie est fermée le lundi, mais ces citations sont comme des éclats d’intelligence. Que vous inspireront-elles ?

 

« Ne prenez pas vos désirs pour des banalités », Brigitte Fontaine

 

« Personne ne mourra à ma place et cela me donne certaines raisons de vivre ma vie », Grégoire Bouillier, Le dossier M

 

« Il ne faut pas avoir peur du bonheur, tu sais, c’est seulement un bon moment à passer », Romain Gary, Au-delà de cette limite, votre ticket n’est plus valable (éd Gallimard)

 

« Plus tard, je voudrais être chef d’orchestre, trapéziste, artiste de music-hall, n’importe quoi, mais pas adulte. » François Morel, Les habits du dimanche

 

« Impossible de mettre la main sur le puzzle dont je viens de retrouver la pièce manquante », Eric Chevillard, blog Autofictif 3652

 

« Si tu es un homme appelé à échouer, n’échoue pas, toutefois, n’importe comment », Henri Michaux, Poteaux d’argile, éd Gallimard

 

« Le monde ne te fera pas de cadeau, crois-moi. Si tu veux avoir une vie, vole-la », Lou Andrea Salome

 

« Dans toute chose, il y a une faille. C’est ainsi qu’entre la lumière », Leonard Cohen, Anthem

 

« On peut rendre fou quelqu’un, en l’empêchant de rêver. On peut aussi sauver sa vie en écoutant ses rêves à temps. » Anne Dufourmontelle, Intelligence du rêve, éd Payot.

 

Pistes d’écriture :

-        Vous emparer d’un ou plusieurs de ces fragments, pour écrire votre texte

-        Jouer sur la présence de ces fragments dans un environnement urbain, pas forcément propice à l’intériorité ou à la poésie.