05 avril 2018

Takeo Entertainment, par Jean Barraud

Piste d'écriture: cartes, tirées au hasard, du jeu Unanimo : un rocker, le soleil, la foudre, un palmier, le drapeau japonais. Takeo Entertainment  Takeo Entertainment n'est pas l'entreprise japonaise typique telle qu'on se la représente en Occident - corsetée dans sa hiérarchie de patrons tout-puissants et de salariés mariés à la boîte au point de délaisser leur épouse. Takeo Entertainment, c'est l'anti-modèle nippon, l'hédonisme au soleil levant, l'anarchie aux yeux bridés, les allumés de l'archipel. Né avec deux baguettes... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 10:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

03 avril 2018

Instit ? Top model ?, par Jean-Claude Boyrie

Je me souviens de ce vendredi 13 avril. Il y avait du printemps dans l’air. Quelque chose me disait que ce jour-là ne serait pas tout-à-fait comme les autres. Allez savoir si ce vendredi 13 me porterait bonheur ou bien la poisse…. Il n’y a que la Française des jeux pour soutenir que c’est le moment ou jamais de tenter sa chance et tirer le Millionnaire gagnant. N’ayant jamais rempli de ma vie une grille de loto, je n’ai jamais pu vérifier cette affirmation. Ne lit-on pas cette mise en garde affichée en gros caractères dans les... [Lire la suite]
10 mai 2017

Le chemin des Asphodèles, par Jean-Claude Boyrie

« L'asphodèle blanche est une grande plante vivace caractéristique des stations fortement dégradées. D'avril à juin, elle s'épanouit en fleurs blanches à nervure centrale verdâtre. Ses feuilles vert glauque sont longues et aiguës. Ses tubercules charnus sont riches en éléments nutritifs. Mis à bouillir pour en éliminer l'âcreté, ils sont consommés en période de disette comme substitut du pain. « L'asphodèle blanche est une grande plante vivace caractéristique des stations fortement dégradées. D'avril à juin, elle... [Lire la suite]
02 mai 2017

Deux textes : Harmonica et Pick-up, par Florence Chaudoreille

Logorallye. La liste des mots est en fin de textes.   Au café Le Balto les dossiers de chaises cassés finissent par crépiter dans la cheminée. Des moments d’exaltation, des empoignades, des bousculades… les chaises dépareillées, récupérées à droite à gauche, ne durent guère plus d’une saison. Quelques tables aussi alimentent le feu, lorsque bancales elles ne peuvent plus servir à poser les verres, bouteilles, breuvages et boissons qui s’y accumulent d’ordinaire. Le doux bourdon du feu fait corps avec l’harmonica. Les corps... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 10:32 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
25 janvier 2016

La main dans le sac, par Colette Rostan

  Bonnes (et mauvaises) résolutions.   La nuit est déjà bien avancée. La grille de la villa s’ouvre avec difficulté et grince, sinistre. Il a pourtant maintes fois répété ce geste et s’est entraîné. Son cœur s’affole. Il hésite, essaie de se calmer, guette le moindre bruit mais, non, le silence envahit de nouveau le parc. Il referme doucement la grille, il ne veut pas attirer l’attention d’un passant. Il s’est juré d’améliorer sa technique car les cambriolages à la va-vite lui donnent des palpitations. Il sent bien qu’il... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 14:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
24 janvier 2016

Voeux basses calories, par Louis Portejoie

  Les bonnes (ou mauvaises) résolutions. «Bonne année Bonne santé!»    On s'embrasse, on se congratule, on se promet mille et mille choses toutes plus gratifiantes les unes que les autres. Hubert se prête volontiers à ce qui ressemble tout de même un peu à une mascarade,  Personne n'est dupe et les bonnes résolutions s’enchaînent: je ferai ceci, je ferai cela, je m'engage à ne plus fumer, à ne plus, et ne plus, et ne plus …. du vent tout ça! Ça tient quelques semaines, même voire quelques mois et puis ça... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 13:55 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

17 janvier 2016

Rés(v)olution, par Nyckie Alause

Thème: les bonnes (ou mauvaises) résolutions. « Ça commence mal » dit-il à la secrétaire muette plongée dans son classement de début d’année. « Quoi donc? » l’interroge-t-elle d’une voix distraite. Au ton il peut comprendre qu’elle n’attendra pas de réponse et sans réponse ne reposera pas la question. D’ailleurs, il ne sait pas si cela vient de la lumière, mais ce matin il lui trouve un teint diaphane à cette Chloé Martin, presque transparente, sans consistance, inexistante… Pour son nom, il a hésité et quand... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 15:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
15 janvier 2016

Pour le meilleur et pour le pire, de Michèle Monteil

 Ce texte a été rédigé le 16 novembre 2015 dans le cadre d'un atelier d'écriture où la consigne était d 'écrire un texte sur le thème : rouge, noir. Voici ce qu’il m 'a inspiré.    Rouge comme le pull de l 'animatrice et noir comme sa robe tachetée de rouge cependant.    Ma première  association a été de penser au livre éponyme de Stendhal lu à  l'école et oublié depuis, mais je serais prête à le relire. Mais pensons à autre chose. Nous sommes au XXIème siècle.    Ces... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 16:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
11 janvier 2016

Les bonnes résolutions de Marie-Jeanne, par Marion Paulet

Piste d'écriture: les bonnes (ou mauvaises) résolutions... Un texte plein d'humour! Marie-Jeanne, 70 ans,  à minuit moins le quart le 31 décembre 2015 (en son for intérieur) : Ca y est, nous y voilà, tout le monde va encore se faire la bise sous le gui, se lécher la joue, se passer des microbes…et hop, je le sais bien, je serai encore malade la semaine prochaine. Mais tant pis, je vais me laisser faire, c’est peut-être bien ma dernière année à vivre, alors un peu plus ou un peu moins de bave de crapaud ! Ce n’est... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 22:01 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
08 juillet 2015

L’HOMME QUI TUA DON QUICHOTTE, par Jacqueline Chauvet-Poggi

   L’HOMME QUI TUA DON QUICHOTTE………. ( broderie sur des titres de spectacles, en rouge dans le texte…….)   L’homme qui tua Don quichotte est assis sur un banc dans le square de la gare, l’air pensif. Il se pose des questions sur son existence.   Il sait bien que si on tue un personnage de roman c’est que soi-même on n’est pas vraiment réel. Ça, il l’admet. D’ailleurs il n’est même pas sûr d’avoir tué. Il a donné un grand coup d’estoc sur cette armure cliquetante, ça a résonné comme sur un bidon vide et... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 16:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :