20 octobre 2015

Tout un programme, par Agnès

Texte écrit à partir des mots figurant dans le livret de présentation de l’exposition des photos de Jakob Tuggener (Pavillon populaire de Montpellier) Sans raconter les années, accueillir la vision d’un monde où la légèreté croise le sombre et l’effort… Emportant dans les méandres de l’histoire tous les témoignages recueillis, accueillir la subjectivité… Accueillir le magnifique. Convier aux découvertes remarquables, intemporelles… Collaborer et soutenir. Affirmer la véritable ambition : inviter à investir l’écrin de la... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 17:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

16 février 2015

Deuxième version, par Marine Mazel

  Piste d'écriture: votre personnage imagine deux versions d'une lettre, l'une où il se lâche mais qu'il ne donnera pas, l'autre plus autocensurée, qu'il adressera à son destinataire. Elle entend la porte claquer puis le silence, doux. Si doux, qu'elle n'ouvre pas tout de suite les yeux: pour mieux le savourer, l'entendre. Un, je respire. Deux, je respire. Trois, je respire. Elle a lu ça quelque part, qu'il faut compter les respirations pour mesurer le temps qui passe, inventorier correctement les... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 11:10 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
11 janvier 2015

La lettre déchirée, hommage à Elsa Cayat, par Cécile D.

Voici l'introduction de l'auteure, Cécile D, à son texte. "En hommage aux victimes de Charlie Hebdo et plus particulièrement à Elsa Cayat, je propose ce court texte. Une lettre qu'Elsa Cayat adresse à sa fille Camille mais qu'elle n'a pas eu le temps de poster. Une lettre que Camille écrit à sa mère alors qu'elle vient de mourir. Bien sûr tout cela n'est que le fruit de mon imagination et une maigre contribution à l'hommage qui est dû à cette femme exceptionnelle." Psychiatre et psychanalyste, Elsa Cayat avait 54 ans. Elle tenait... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 20:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
09 janvier 2015

De guingois, par Frédérique

Piste d'écriture: logorallye. La maisonnette s’élevait au milieu du bois. Haute et de guingois. Ses fenêtres s’ouvraient sur une architecture coquette faite de briques et de bois d’allumettes. Si elle avait élu domicile sous les yeux ronds du hêtre, c’est qu’elle s’en était acoquinée. Les branches vêtues de mousse verte, les creux et les arêtes de son tronc usé, tout cela la fascinait. Chaque jour, pour le séduire, elle changeait de toilettes. On l’avait vue se parer d’or et d’améthystes, talquer de sucre glace toiture, volets... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 09:41 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
19 décembre 2014

L'homme aux dix parfums, par Chantal Joanny

Logorallye alphabétique, placer dans son texte les mots: Architecture, briller, café, devanture, effroi, fatigue, glace, homme, illicite, jouer-jeu, kilomètre, loup, magique, noël, occuper, personne, quota, rire, statue, tinter, user, vivant  Il est impossible de s'apercevoir de l'architecture du nouveau musée de Palerme de là où je me trouve, il est de fait encastré au coin de deux ruelles du quartier des abandonnés de la civilisation, d'ailleurs appelé Perduto. En remontant de la place centrale, suivre le canaletto di... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 20:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
24 septembre 2014

La première maison, par Nickye Alause

 En arrivant sur la place on peut apercevoir, si on regarde bien, la première maison, dans l’ombre de l’église, écrasée par sa gothique et majestueuse hauteur, Une maison noire et sombre La première d’une rangée La dernière du bourg chauffée au charbon Habitée par un homme Puis, debout près de la fontaine, une femme, qui nous tourne le dos, accompagnée d’un chien assis sur son derrière, semble converser avec quelqu’un que l’on ne voit pas ; peut-être parle-t-elle seule ou s’adresse-t-elle au chien. Une maison dont... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 13:19 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

20 mars 2014

les objets de Suzanne, par Michelle Jolly

Les objets de Suzanne... Piste d'écriture: à la manière de François Bon dans Autobiographie des objets, faire le portrait de personnes, ou personnages, à travers des objets qui les caractérisent.    Suzanne , ma grand-mère maternelle était une sauvage, tôt levée, chaussant ses éternelles espadrilles à lacets, elle partait en campagne et nous revenait vers huit heures avec des baies fraiches, des champignons, ou, s’il pleuvait, quelques douzaines d’escargots  qu’elle mettait à jeuner. Si je devais la définir au... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 15:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
03 mars 2014

C'était il y a neuf mois... par Frédérique

Piste d'écriture: la lettre, ou du moins l'adresse à un absent.   C’était il y a neuf mois…   C’était il y a neuf mois, Noisette,  tu te souviens ? Le vent arrachait avec force et fureur les feuilles rousses des platanes. Nous étions assises sur ce banc. Le petit, blanc. Celui sur lequel je déposais, au retour de la cueillette, mes paniers remplis de fleurs fraîches et de fruits mûrs. Tu tenais, froissée dans tes mains, une lettre. J’ai vu les larmes couler sur tes joues sans que je puisse les retenir.... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 15:30 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
02 mars 2014

Lettre à l'envolée, par Jacqueline Chauvet-Poggi

Piste d'écriture: la lettre, ou du moins l'adresse à un absent.  LETTRE À L’ENVOLÉE   Je ne sais pas pourquoi j’ai tant tardé à t’écrire. Bien des jours ont passé sans que je réalise que tu étais partie. Je te cherchais d’une pièce à l’autre, je croyais t’entendre dans la salle de bains où ton parfum était signe de présence, je me persuadais que tel objet avait changé de place, j’entendais tourner ta clef dans la serrure. Mais tu n’as pas emporté tes clefs, elles sont toujours là, accrochées à ce joli panneau que tu avais... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 15:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
17 février 2014

Annonciation noire (et son commentaire), par Rolande Bernard

 Piste d'écriture: le rêve, et les échos qu'il peut avoir sur la vie.   Annonciation noire (et son commentaire)   Certains rêves peuvent s’expliquer. Ils peuvent relater ce qu’on a vu ou vécu dans la journée. Mais celui qui va suivre était étranger à toute circonstance présente. Ce rêve, que j’ai fait il y a 52 ans me hante toujours, et il m’est difficile à interpréter encore aujourd’hui. Rien ne me prédisposait au déroulement onirique qui va suivre. Agée de dix-sept ans, je suis avec mes deux sœurs dans la salle... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 14:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :