20 mai 2020

Haïkus de J.M. Occhuizzo (suite)

Une brebis Avec un berger allemand Amour interdit         l’orgueilleux: un chat tigré       métro arrêté mille pattes   détalent     au village un nid de vipères se lâche   sorti de prison gai rossignol prisonnier dans la foule   le requin à faim au menu festin de marin   Girafe étouffée Un boa Autour du cou   Au soleil une vipère Lézarde Comme une couleuvre   maître-chien fort en gueule muselé   pépites dans... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 14:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

18 mai 2020

Haïkus portraits, par J.M. Occhuizzo

modèle impatiente elle casse la croûte   la Bretonne au cœur d’artichaud   Démêlés avec la justice Le rugbyman Plaide coupable   Dans le rouge Le poivrot gère l’économie du pays   bateau tangue tango matelot boit la tasse dans l’eau   poète sans mot poète sans pain   l’écrivain malade son visage blanc de page   au troquet arsouilles accoudés vérité inventée   En vacances L’inspecteur du fisc A la pêche sous-marine Haïkus J.M. Occhuizzo,... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 15:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
17 mai 2020

Haïkus à double sens, par Jean-Marc Occhuizzo

Voleur de vélo D’en haut L’oiseau le voit   En vacances L’inspecteur du fisc A la pêche sous-marine     Démêler avec la justice Le rugbyman Plaide coupable   Une mouche Puis deux mouches Ça sent louche   Une brebis Avec un berger allemand Amour interdit   Ronds dans l’eau Pierres au fond Du ruisseau   Huissier de justice Dans la maison Tuile pour l’héritier         quitter la terre poussière en mer l’âme au ciel   Jean-Marc Occhuizzo ... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 14:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 mai 2020

Trio, épisode 3, par Jean-Marc Occhuizzo

Un butin au grenier.     Trois ans que Max a quitté le monde, à 93 balais sa carcasse commençait à l’encombrer, de toute façon pour lui et le monde cela ne tournait pas rond depuis un bon moment. Un soir d’automne, il n’a pas réglé le réveil, à quoi bon se dit-il, puis à la lueur du petit matin, il était déjà parti, libre et surtout en paix pour l’éternité. Devenant insupportable et méchant comme la gale, il était temps qu’il dégage la piste, au risque de choquer les âmes sensibles, d’après son unique fille, Vicky, qui... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 14:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 mai 2020

Trio, épisode 2, par Jean-Marc Occhuizzo

 Suite du mini-roman: Le samedi d’avant.  Quand la nuit tombe Au milieu du salon en bataille, Max s’allège de ses habits de déménageur crotté qu’il portait sur le dos. Il chauffe sur le fourneau une quantité d’eau suffisante. Puis il verse la cruche dans un grand baquet inoxydable, de l’eau flaque le sol. La vapeur flotte autour de lui dans la petite salle d’eau où il se lave et se gratte la peau au savon de Marseille. Le bain fini, droit comme un I dans son peignoir en coton gris, il se peigne d’un geste lent, lisse... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 14:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
01 mai 2020

Trio, épisode 1, par Jean-Marc Occhuizz

Piste d'écriture: écrire un mini-roman, à partir de titres de chapitres d'Amy Sackville, « Là est la danse », Les Escales, 2012 (piste d'écriture du 31 mars)  Les 2 épisodes suivants seront publiés demain et après-demain. Un baiser   Paris. Café Continental.  Tête penchée vers l’avant, Victorine farfouille dans son sac à main, et sort un miroir à clapet. Installée en terrasse, elle attend son rencard, en effleurant sa coiffure laquée, puis admire dans la glace le noir intense de sa chevelure.  Ça la... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 14:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
31 mars 2020

Un rêve qui swingue entre héros et salops, par Jean-Marc Occhuizzo

Piste d’écriture du 18 03 20, un monde musical (à partir de Cartographie des nuages). Le résultat: un jazz détonnant! La Grande Brasserie.   -  Ça va être encor’ un sacré bordel c’midi ! s’exclame Lisbeth, 24 ans, qui évite les sourires trop émaillés des deux blackos qui font la plonge à ses côtés. Elle feuillette vite fait le journal, avant de reprendre son job. Mardi 8 mai 1945. France Soir : Capitulation sans conditions. Les Champs Elysées dansent sur les empreintes abandonnées par les Boches. Des... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 12:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
03 juin 2019

La voyante n’avait rien vu venir, par Jean-Marc Occhuizzo

En ce mois de février, Paris grelotait au point de fissurer le baromètre. Au rez-de-chaussée d’un immeuble haussmannien, le hall était en pleine rénovation de peinture. La lumière du jour traversait à peine le studio qui donnait sur une cour borgne où s’entassaient les objets inutiles en partance pour les puces de Saint-Ouen. Dans son petit bureau encombré d’un bric-à-brac désolant, Nolla Karpachian, nouvellement retraitée de la mairie de Paris, avait passé 20 ans aux services des archives. Elle avait trouvé la cause de ses... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 19:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,