06 novembre 2021

Souvenir d'orage, par Danièle Chauvin

piste d'écriture: une réminiscence, un voyage entre aujourd'hui et hier Le temps avait menacé tout l’après-midi, nous narguant avec son vent qui affolait le feuillage des platanes de la cour de récréation. Je regardais par la fenêtre de plus en plus fréquemment pendant que la maîtresse tentait de capter notre attention déjà bien émoussée en cette fin d’après-midi de juin. Mais, sauf ce vent échevelant, aucun autre présage ne se manifestait. Mais voilà, à l’instant précis où nous franchissions le portail de l’école, le premier... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 13:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

03 novembre 2021

Maguelone, l'intemporelle, par Roselyne Crohin

Piste d'écriture: écrit sur un galet  Maguelone, sa cathédrale, ses étangs, ses chaînes de montagne bleutées en toile de fond. S'il est un lieu qui a connu peu de bouleversement depuis les années 60, c'est bien ce bout de cordon littoral préservé entre mer transparente et eaux saumâtres. Ces quelques kilomètres de plage sauvage ont une incroyable poésie, un goût de nostalgie, une note intemporelle qui m'émeuvent toujours plus, à mesure que je m'y rends. Il faut prendre son temps quand on y va. Les voitures sont parquées à deux... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 13:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
28 octobre 2021

Chez le petit homme en blouse grise, par Danièle Chauvin

Piste d'écriture: le portrait oblique, présenter un personnage, un groupe ou une époque à travers un usage, une manière d'être. Entrer dans cette caverne d’Ali Baba excitait toujours ma curiosité, comme si l’accès à ce lieu relevait d’une sorte d’aventure. C’était un espace tout en longueur éclairé d’un néon à la lumière froide et strictement utile ; on y entrait par l’un des petits côtés de ce grand rectangle et l’on en sortait par la même porte. Une fois à l’intérieur, le regard se perdait tout au fond, par-dessus de grands... [Lire la suite]
26 octobre 2021

Piste d'écriture: faire le portrait d'un personnage, d'un groupe, d'une époque, via un usage, un détail

La boîte aux lettres Chez mes parents, à cette époque-là, on ramassait le courrier par terre, comme des fruits mûrs tombés de l’arbre – notre boite aux lettres était devenue si vieille qu’avec le temps elle ne retenait plus rien, c’était une véritable passoire, mais nous l’aimions ainsi. Personne ne songeait à la changer. Dans notre famille, les problèmes ne se réglaient pas de cette manière, on vivait avec les objets comme s’ils avaient le droit à autant d’égards que des êtres humains.  Extrait de La carte postale, d’Anne... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 14:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
24 octobre 2021

Maurice, par Bernard Delzons

Piste d'écriture: Le piquenique (évoquer un souvenir) Je suis, comme ils disent, un bâtard ! J’avais compris dès le matin que nous partirions en promenade. Paul avait préparé des sandwichs ; à l’odeur j’avais reconnu qu’il y aurait du pâté, du fromage et du pain frais qu’il avait apporté en revenant du marché. Je savais que nous passerions prendre son fils chez sa mère, un petit garçon de six ans. Il avait longuement négocié au téléphone cette sortie avec cette femme que je ne connaissais qu’au travers de ces échanges... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 13:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
22 octobre 2021

Ces galets au prix d’or, par Jean-Marc Occhuizzo

       Piste d'écriture: écrit sur un galet                                                                                                    Après avoir enfilé une marinière cradingue, Will Junior se sent pousser des ailes dans le dos. Droit dans ses bottes, il... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 17:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

20 octobre 2021

Laisse-le partir, par Evelyne Grenet

 Piste d'écriture: écrit sur un galet...  Lustrés par le flux incessant, les galets de la plage brillent dans la lumière du matin. Ciel et mer se confondent à l’horizon dans un doux camaïeux de bleus. A peine quelques rayons de soleil griffent la nuée de teintes roses. Douceur méditerranéenne. Brise légère. Une journée comme les autres sans doute ? La plage est déserte. Au loin, seul un homme avance en claudiquant. Silhouette longiligne, T-shirt blanc beaucoup trop grand, jean déchiré au genou. Le balancement des bras... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 16:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
01 octobre 2021

Un prince charmant, par Florie

Piste d'écriture: raconter, avec notre regard d'aujourd'hui, un souvenir ancien.            Sonia était ma meilleure amie depuis le Cours Préparatoire. Toutes deux un peu marginales, nous nous sommes naturellement rapprochées au fil des années pour former une paire inséparable, moi la petite aveugle, elle la gamine des cités dans une école de campagne, qui avait redoublé deux fois et avait donc deux ans de plus que tous les autres. Quand j’avais neuf ans, elle en avait onze. Elle ne... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 13:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
30 septembre 2021

Piste d'écriture: évoquer un souvenir, "Jeune-Vieille", de Paul Fournel

Les matins de pique-nique la maison pétillait, portes, fenêtres, couteaux, seaux, ballons, tout chantait ou bondissait. La panière en osier était ouverte sur la table, elle ressemblait à un jouet plein des espoirs d’un repas de porcelaine avec des verres d’étoiles et des couverts de soleil ; tout cela fixé par de minces lanières de cuir brun à l’aide de boutons-pression. Ma mère coupait le pain, tartinait, mon père, fébrile, portait et reportait les paniers et les sacs, replaçait, recasait, jamais content de la façon dont les... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 13:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
29 septembre 2021

Libérer ce qui ligote l’âme, par Danièle Chauvin

Piste d'écriture: écrit sur un galet, "Release / what ties down / your soul. Let it go"      Libérer ce qui ligote l’âme Janvier déjà. J’avais décidé, à la rentrée de septembre, de ne pas me laisser happer. Trouver du temps pour soi, au besoin le créer, tel est le conseil répété par les coachs de vie à longueur d’articles dans les magazines en papier glacé, bien lisses, harmonieusement colorés. Les nombreux exemples cités à leur suite se veulent convaincants. Mais voilà : la quarantaine approchante, trois... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 13:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,