10 novembre 2008

Départ, par Régine Vivien

La sonnerie le sortit de sa torpeur. La chambre était noire sans un bruit. Il ne se reconnut pas. Et soudain, en un instant il sut, il sut. C’était aujourd’hui qu’il devait quitter sa maison. La boite où il travaillait avait une baisse d’activité. La production allait s’arrêter. Lui , il avait encore de la chance, le patron lui avait trouvé un poste dans une succursale à Lorient. Il allait loger à l’hôtel pendant une semaine puis trouver un meublé pour les premiers mois. Bon, il était célibataire, c’était toujours ça. Il... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 11:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 novembre 2008

La patineuse et le pianiste, Laurence Bourdon

Elle patinait pour lui qui l’accompagnait au piano. Les notes s’égrenaient légèrement. Sa cadence s’harmonisait parfaitement avec le doux son de la cascade qui dégringolait en contrebas. Il diésait parfois les notes pour que ses variations soient au diapason de l’eau qui dégoulinait, roulait en une musicalité égalant le piano. La jeune femme virevoltait en rythme, ses doubles saltos l’envolaient aussi haut que les trilles du rossignol qui se mettait de la partie. Ce spectacle étrange se déroulait au milieu de la forêt et n’avait pour... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 11:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 novembre 2008

Passe temps, Laurence Bourdon

Premières amours devant l’horlogerie du village. Bel âge que celui de l’enfance qui sait encore rêver et s’émouvoir du temps. Sans doute ne passe-t-il pas assez vite pour ceux qui, fiancés se rêvent déjà adultes. Faire tourner les aiguilles des horloges et des montres plus vite… Ils se tiennent par le bras, goûtant la douceur de l’autre, les mots sont inutiles dans cette communion. Les rosettes de Bernadette ravissent Jean. S’il osait, il les toucherait, caresserait sa chevelure ondulée. S’il osait… Il n’ose pas et se... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 11:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 novembre 2008

Dans un coin de ma tête, il y a Toi... par Carole Menahem-Lilin

Dans un coin de ma tête… Mais non, pourquoi « dans un coin » ? Au centre de ma tête, à la place d’honneur, il y a toi. Tu es comme une statue sur un piédestal. Tu es comme une façade aux fenêtres noires, et qui pourtant regarde. Tu es un enfant sans bouche, mais qui pleure. Tu es une fontaine à laquelle je ne peux boire. Tu es l’homme dont je ne caresserai jamais la poitrine, et dont pourtant je sens, dans mes paumes, le battement du cœur. Oui, depuis mon enfance je connais le battement de ton cœur et qu’il est difficile, partagé... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 10:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 novembre 2008

Véro, textes

Dans un coin de ma tête...Je t'ai cherchée partoutDans l'oeil du peintreFemmes d'Afrique
Posté par Menahem Lilin à 09:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 novembre 2008

Racines en pot, Carole Menahem-Lilin

Racines en pot, Carole Menahem-LilinCe texte fait partie de mon recueil de nouvelles "Passages", éditions Terriciaë    Aréane n’a qu’une grand-mère… et hélas, celle-ci est décevante au possible. Sur sa terrasse au-dessus de l’école maternelle, Mamie Rhéa passe son temps, à se balancer  – à se balancer en regardant les nains jouer et se battre, se disputer et se réconcilier bêtement. Aréane ne comprend pas sa fascination pour ce spectacle : étant elle-même une petite fille, elle n’a aucune illusion sur les... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 07:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 novembre 2008

le blog de Carole Menahem-Lilin

J'ai créé un nouveau blog, sur lequel je publierai, au fil des semaines, les nouvelles que j'ai publiées en revue, ou que je souhaite proposer à l'appréciation de lecteurs avertis... Je l'ai nommé Nouvelles en ligne. http://nouvellesenligne.canalblog.com/ Déjà quelques textes. Amitiés! Carole
Posté par Menahem Lilin à 15:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 novembre 2008

Escapade au Grand Canyon, par Nicole

Le Grand Canyon. Arizona. Etats-Unis. Un paysage mythique. Tout le monde l’a vu, en photo, en film ou en peinture. Mais le voit-on réellement ? Mesure-t-on sa démesure ? Nous, Nous avons juste deux jours pour une escapade, un aller-retour Dallas- Dallas. Nous nous plongeons dans les guides pour pouvoir tirer le meilleur profit de ce court séjour. Nous apprenons donc qu’il s’étend sur 450 Kms entre le lac Powell et le lac Mead creusé et sculpté par le Colorado qui prend sa source dans les Montagnes Rocheuses et se jette dans le Golfe... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 16:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 novembre 2008

Le vide sans contour, par Christine Jouhaud Mille

Le vide sans contours,     Ce matin au réveil je savais d’instinct que mes pas m’entraîneraient vers le connu ou l’inconnu, peu m’importait.   J’ouvris donc l’armoire, mon bol de café dans la main gauche. Tout en sirotant ce breuvage que j’appréciais brûlant j’extirpai de la main droite quelques vêtements, les jetant tour à tour sur le lit.   Enfin je retrouvai ma salopette en coton noir, défraîchie à force de lavages ; mon visage s’éclaira d’un demi sourire, sous entendu des pensées qui me traversaient... [Lire la suite]
Posté par C Jouhaud Mille à 16:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 octobre 2008

le premier sentiment d'amour d'Aorica, par Mireille

Le premier sentiment d’amour pour ses parentsdans la vie d'Aorica Aorica a quatre ans, Alors si elle pleure, elle pleure des larmes d’acier. Tout à l’intérieur, elle découpe  au mortier, Pas des images, mais des sons, Ou bien des mots pour décrire en elle ce qui est invisible. Ils déchirent une toile blanche dans laquelle ils taillent Des lambeaux de mémoire profonde, Celle des bombardements sur sa maman à Athènes, Le jour de sa naissance, Et puis sur sa maison à Bucarest, Quand dans son... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 19:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]