28 novembre 2008

Le Cri, par Ariane LOEB

Le Cri C’est un cri énorme qui explose sur toute l’étendue de la toile. Le visage à peine ébauché est dévoré par ce hurlement assourdissant qui s’épuise dans le silence de la scène. Cri sauvage lancé à la face de l’humanité. Abasourdi, le spectateur recule d’un bond lorsqu’il est confronté à cette œuvre puissante. L’homme, exsangue, s’égosille à l’infini, tel un écho condamné à ne jamais faiblir. Sa main fantomatique tâtonne la... [Lire la suite]
Posté par ArianeLOEB à 15:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 novembre 2008

Jeu d'enfant, par Ariane LOEB

Jeu d'enfant L’enfant déplace les formes à l’intérieur du cadre posé au sol. Toutes sortes de formes, rondes, cubiques, étirées comme un arc-en-ciel… Avec plein de couleurs de toutes les couleurs, vives, éclatantes… ! Il est ravi. Il les bouge dans un sens, puis dans un autre, comme lorsqu’il cherche à reconstituer les pièces d’un puzzle ou qu’il malaxe la peinture de ses doigts avant d’en déposer la trace sur une feuille. « C’est un artiste en herbe ! », disent fièrement de lui ses parents. ... [Lire la suite]
Posté par ArianeLOEB à 15:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 novembre 2008

textes de la soirée du 28 novembre

Cette soirée, organisée par le Comité de Quartier Saint-Roch et l'association Quartier d'Orange,  s'est tenue au Bar Palace, rue Four des Flammes, le vendredi 28 novembre 2008. Lecteurs : Carole Menahem-Lilin, Christine Jouhaud Mille, Jean-Claude Boyrie. Dans un coin de ma tête, d' Yves Martin-GuillouC'est ici,  de Michelle Jolly Au pied léger, de Marcelle Laurent Femmes d'Afrique,  de Véro L’Aède, de Jean-Claude Boyrie Une agrafe déprimait, de Régine Vivien Hollywood,  de Nicole Artaud ... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 12:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 novembre 2008

L'homme en noir, par Ariane LOEB

L'homme en noir « Bonsoir ! » Elle entre dans la salle d’attente d’un pas vif, jette d’un geste ample sa veste en cuir souple sur l’un des sièges.  Elle a les jambes croisées et feuillette négligemment un magazine féminin, un léger sourire aux lèvres. Face à elle, un jeune homme blond aux cheveux en bataille, jeans tailladé qui s’ouvre au niveau des genoux à la manière d’une mâchoire béante. Sur la droite, un homme, pull noir terne, jeans anthracite, chaussures mal cirées. Tour à tour il se presse les mains... [Lire la suite]
Posté par ArianeLOEB à 23:40 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
27 novembre 2008

Bulle d’un dialogue trop court !, par Christine Jouhaud Mille

Elle n’est pas trop petite ta bassine ? - Ben non ! Au fur et à mesure je m’approchai de lui, je me penchai vers cet enfant aux cheveux bouclés pour détailler ses traits délicats fait d’un petit nez épaté et souligné d’une bouche aux lèvres charnues. Il devait avoir quatre ou cinq ans. - Tu n’as pas beaucoup d’eau ! - Ça’m suffit ! Dans la cour où il subsistait quelques traces de peinture sur le béton, une flaque d’eau auréolait la base de la bassine ; signe des premiers moments de plaisir qu’il... [Lire la suite]
Posté par C Jouhaud Mille à 11:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 novembre 2008

Contraste

Partir ne plus revenir. Je t’appelle, tu ne m’entends pas. Je respire lentement, profondément. Je tente de retrouver ce souffle que tu m’as volé. Tes mots avaient fusé et m’avait fusillée sur place. Je suis seule sur ce ponton face à la mer. Je baigne dans cette ambiance bleutée apaisante. Les vagues discrètes retiennent leurs mouvements pour ne pas briser l’harmonie de cet instant. Le ponton me relie au monde extérieur. Nul ne peut venir sur mon île. Naufragée de ma vie. Apaisement, méditation, J’attends face au... [Lire la suite]
Posté par novakalei à 15:39 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

25 novembre 2008

La fille aux cheveux de lin

<!-- @page { size: 21cm 29.7cm; margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } H1 { margin-bottom: 0.21cm } H1.western { font-family: "Liberation Serif", serif } H1.cjk { font-family: "DejaVu Sans" } H1.ctl { font-family: "DejaVu Sans" } --> La fille aux cheveux de lin. (souvenir d'enfance) "" Sous le portillon de la mémoire... on ... [Lire la suite]
Posté par JCBOYRIE à 07:05 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
20 novembre 2008

Léa, nouvelle à 4 voix, par Michelle Jolly

Cette nouvelle se déroule en 4 volets, à lire dans l'ordre suivant :Mike; Cordoue ; Vincent ; Léa.Pour vous donner un avant goût de la lecture, en voici le début : Mike C'était il ya trois ans, en Juin, j'en suis sûr, un an avant que j'arrête l'école; à cause des examens, on était déjà en vacances. Ma mère avait ouvert le magasin très tôt, et je suis descendu dans la réserve où elle mettait en ordre les pots et les gerbes apportés par mon père. Faut dire que mon père il est horticulteur, à la sortie de St Denis, de... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 11:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 novembre 2008

Incandescence, Carole Menahem-Lilin

La danseuse de flamenco me faisant face, debout, dans une immobilité fastueuse. Je débouchais de l’entrelacs de ruelles surchauffées où j’avais couru, joué, tournoyé, durant une grande heure. J’avais douze ans et je découvrais l’Espagne. Tandis que mes parents, épuisés par le voyage, dormaient, je m’étais échappée dans la fournaise désirable… J’avais trouvé là des amis d’occasion. Nous nous étions amusés à nous poursuivre, à nous cacher, à nous surprendre… Mais il était midi, l’appel autoritaire des mères les avait ramenés à... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 07:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 novembre 2008

Les trois sucres, d'Yves Martin-Guillou

Les trois morceaux de sucre tombent dans le café avec un petit bruit : ploc ! ploc ! ploc ! Parfois l’un deux plonge un peu à plat et envoie une goutte du liquide noir sur la toile cirée. Gérard l’essuie alors avec son index qu’il lèche et, saisissant son bol, boit d’un trait son petit déjeuner. Le sucre non fondu apparaît alors au fond du récipient et, vite, vite, Gérard racle avec sa cuillère et avale avec délice le magma doux et encore cristallin. Il est comme çà Gérard. Il veut tout et tout de suite. Quand il... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 07:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]