14 février 2017

Vague à l'âme, par Chantal Joanny

Inspiré d'une phrase de Sens dessus dessous, de Milena Agus (en bleu dans ce texte). Denis: « Tu sais que j'adore venir sur cette plage? j'ai l'impression que devant la mer tout paraît plus léger, chaque problème arrive avec les vagues qui le remportent en se retirant » Adèle se mit à inspirer longuement tout en suivant le bercement de la mer, à l'écoute de son ami assis tout près. De leur silence émane de la tendresse, de leur implication dans le sable, l'union des corps. Sourire précieux, elle lui prend la main.... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 11:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

12 février 2017

Basculement, par Nychie Alause

Inspiré par les premiers vers du poème de Jacques Darras, Chimay (in L’indiscipline de l’eau, Poésie NRF Gallimard, 2016)   — Qu’est-ce qui nous fait tellement aimer une frontière ? demande Paul. Je n’ai pas l’impression qu’il s’adresse directement à moi. Il me tourne le dos. Non pas tout à fait, car j’aperçois son visage de trois-quarts. Une lumière diffuse dessine comme une étoile au coin de son œil. Je ne sais pas si je dois lui répondre car de réponse, pour l’instant, je n’en ai pas. Je ne sais pas s’il parle d’une vraie... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 14:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
10 février 2017

Urgences, par Michlle Jolly

Inspiré d'un poème de Jacques Darras, Chimay, in L'indiscipline de l'eau, Poésie Gallimard. URGENCES…   J’ai dû dormir longtemps, bruits confus, mon bras s’engourdit, Paupières lourdes,    Autour de moi, voix en désordre ;                             Je ne suis pas dans mon lit..  Lumière dans les yeux ;  Mais qu’est-ce qui m’a pris ce... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 14:17 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
08 février 2017

Frontière, traverse... par Florence Chaudoreille

Inspiration libre par le poème « Chimay », de Jacques Darras Pourquoi ce tremblement au moment de la traverser ? La vie, l’averse, l’aversion. Traverser la vie, de part en part, en se tenant le plus juste possible, sur le fil, et sans se retourner. Passer à travers l’averse, les gouttes dans les yeux, le cou, les habits qui s’alourdissent, le pas qui se fait lourd, mais pressé tout de même, pour atteindre un abri. Traverser l’aversion, ou les aversions plutôt : des araignées, des espaces clos, de la foule,... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 14:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
06 février 2017

Sur terre, éclaboussé d'eau... par Chantal Joanny

Inspiré par le poème Chimay, in L'indiscipline de l'eau, de Jacques Darras.   Sur terre, éclaboussé d'eau, chair happée par la lumière, arrachée du tréfonds de son ventre, devenue matière, matière à traverser.   Le combat est inégal, un long cri assourdit l'atmosphère. L'enfant sorti des eaux, à l'air fait écho; Ils applaudissent et pleurent.   Des pas des pas des chutes des cris la peur et des bras enveloppants sur la route enroulée, le parcours se dérobe...... Premier exil; marcher seul. ... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 13:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
04 février 2017

Son refuge, par Roselyne Crohin

Piste d’écriture : narration, dialogue, paroles rapportées… Son refuge                            La fontaine Médicis dans le Jardin du Luxembourg à Paris. - Tu sais que j'adore venir me réfugier ici, près de la fontaine, sous les grands platanes. Elle souleva une de ces lourdes chaises de métal qu'autrefois des chaisières faisaient payer et la plaça exactement sous le rai de lumière qui filtrait... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 13:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

01 février 2017

L'île des Morts, par Jean-Claude Boyrie

Déluge 13   Xavier   L'île des morts     La frontière.   Qu'est qui nous fait tant aimer une frontière ? C'est juste que la terre est ronde, et forcément, qu'on est toujours au nord de quelque part, au sud d'un autre endroit. Qui sait où passe la limite ? On est toujours aux yeux de l'autre un étranger.   Nîmagine.   On prétend que le Gard se trouve au nord du sud. À diverses saisons, je m'imagine Nîmes. Le printemps fait éclore aux vergers mille fleurs. Plus tard,... [Lire la suite]
Posté par JCBOYRIE à 08:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
20 janvier 2017

Folie frontière, par Carole Menahem-Lilin

A partir d'un poème de Jacques Darras, Chimay, in L'Indiscipline de l'eau (Ed. Gallimard NRF, 2016). Je suis partie des deux premiers vers.     Qu’est-ce qui nous fait tellement aimer une frontière ? Pourquoi ce tremblement au moment de la traverser ? Pourquoi cette lassitude à ne la traverser pas ? Lorsque toutes les frontières s’éloignent, sont derrière soi, Dans la frontalité du temps d’avant… ? Franchissements aimés, érotiques, Affranchissement du temps banal, Lorsqu’esclaves évadés de... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 22:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
18 janvier 2017

La clé, par Nyckie Alause

Un homme ne passe pas dix minutes l’oreille collée à une serrure s’il ne comprend pas un mot de ce qui se dit. (Alistair Mac Lean - les canons de Navaronne) Un homme ne passe pas dix minutes l’oreille collée à une serrure s’il ne comprend pas un mot de ce qui se dit. C’est ce qui se dit, ce que l’on entend à l’envi devant cette porte aux serrures multiples. Certains déploient une ingéniosité incroyable, des matériels de leur création que je n’aurais pu imaginer avant de les voir pour tenter de saisir et de dévoiler les secrets... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 15:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
18 janvier 2017

L'Arche de Noé, par Jean-Claude Boyrie

Déluge 11 (Seconde partie) Phil         Lorsque arriva le septième jour,      je lâchai une colombe,     la colombe prit son vol.     N'ayant pas trouvé où se poser,     elle revint. (Épopée de Gilgamesh, le Déluge, trad. Abed Zadrié, Albin Michel, 2016).   Ce 20 novembre, Et voilà ! Les valises sont bouclées, notre séjour macédonien va prendre fin. C'est dans un total état d'épuisement qu'Alkistis et moi nous apprêtons à quitter... [Lire la suite]