10 mars 2016

Les merveilleux nuages, par Agnès

  Elle regarde les nuages dans le ciel, les merveilleux nuages. Ils flottent là-bas comme ces libres vers de Baudelaire… Elle aime la poésie, pourtant elle n’en connait que quelques bribes qui lui reviennent telles des bulles à la surface de l’âme. Dans une conscience aigüe, elles amplifient l’instant. Une ode à la vie, les yeux levés et le soupir d’une longue méditation. A la contemplation du paysage mouvant traversé de ses pensées fluctuantes, elle se dégage des courants contraires. Elle chasse par quelques mots d’auteurs... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 21:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

07 mars 2016

La visiteuse, par Jean-Claude Boyrie

  Piste d'écriture: une phrase, située au début de ce texte.     Ce 1er septembre 1814.   Elle regarde les nuages dans le ciel, des nuages qui flottent là-bas, de merveilleux nuages1. Il fait beau, divinement beau pour une fin d'été. À bord de la frégate, se trouve une mystérieuse jeune personne (on ne lui donne pas la trentaine). On chuchote bien son nom, mais au vrai l'on n'en sait rien, car elle voyage sous une fausse identité. Son périple a un but, jalousement tenu secret. Il s'agit d'un certain... [Lire la suite]
06 mars 2016

Cristallisation, par Louis Portejoie

Alterner point de vue du narrateur et du personnage.   Lucien leva les yeux et vit un grand immeuble. Il vérifia le numéro : le 23 ; c’était bien là.     Du linge pendait aux fenêtres, déjà teinté du gris le la pollution ambiante, déjà sali avant même que de sécher. La chaleur était étouffante et dans les escaliers, des enfants braillaient, d’autres plus âgés couraient dans les ruelles avoisinantes, pendant que des adolescents faisaient pétarader leur scooter dans un ballet d’acrobaties... [Lire la suite]
03 mars 2016

Françoise sur le muret, par Rosalie Jeannette

    4 photos – Denis Roche, Photolalies, 1964-2010 - Exposition Pavillon populaire Montpellier   12 juillet 1971Le Pont de Monvert Lors de ses promenades estivales, non loin de la maison familiale, Françoise finit toujours par une halte au-dessus du vieux cimetière. Elle s’installe sur le bas muret de pierres sèches, jambes croisées. Sa courte robe légère laisse entrevoir de fines jambes au galbe juvénile. Bras nus, elle pose ses mains en appui sur les pierres chaudes et se tourne légèrement vers la tombe de son... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 16:08 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
01 mars 2016

Hasta luego! par Colette Rostan

Alterner focalisation interne (point de vue du personnage) et narration.    Le courrier du notaire avait atterri dans sa boîte aux lettres un beau matin et il avait eu du mal à réaliser ce qui lui arrivait. Loin, au-delà des mers, une propriété l’attendait, sûrement une ruine à l’abandon. Quelqu’un dont il ignorait jusque là l’existence restait relié à lui par-delà la mort, comme un signe, peut-être une chance inespérée de se soustraire à la monotonie des jours. Il montait un peu moins vite les escaliers mais il... [Lire la suite]
27 février 2016

Quand les anges s'en mêlent, par Chantal Gélabert

Succesion de points de vue à la 3e personne, inspirée par une toile de Raphaël et une photo de Cartier-Bresson. « Mon Dieu que les humains sont désespérants ! »L'ange Gabriel accoudé à son bureau se lamentait en regardant, très haut perché, le café de Flore, et plus particulièrement, le coin gauche de la salle. Y étaient installées une jeune fille et une femme qui aurait pu être sa grand-mère.Reiyel partageait l'exaspération de son collègue et néanmoins ami, Gabriel. Il cherchait l'inspiration.« Mais que veux-tu... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 15:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

19 février 2016

Échnge pervers, par Jean-Claude Boyrie

  Échange  pervers. Henri Matisse : « La conversation », 1911, huile sur toile 177 x 217 cm, Musée de l'Ermitage, Saint-Pétersbourg.  La fenêtre s'ouvre toute grande sur un jardin. Au-delà du garde-corps en fer forgé, le spectateur perçoit la silhouette d'un arbre et trois parterres fleuris. On ne saurait dire si la scène se passe à l'extérieur, ou si  le décor lui-même envahit la pièce. À moins que ce qu'on prend pour une fenêtre ne soit en réalité un papier peint, ou bien un tableau fixé au... [Lire la suite]
18 février 2016

Il alla voir ses plantes... par Carole Menahem-Lilin

Alterner focalisation externe et interne, à la troisième personne. C’était un jour de fin janvier ; il alla voir ses plantes. Posées les unes à côté des autres dans la serre, sur des étagères d’acier gris, elles figuraient une forêt dépouillée. Il eut fugitivement l’impression de monter entre les pots, comme entre les lacets d’un chemin encavé. Il aurait plu, la terre se serait légèrement éboulée, la brume monterait, rousse, limitant la visibilité, mais le plongeant dans de riches odeurs de terreau et de ciel. Il déplorait... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 18:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
17 février 2016

Résolutions, par Bénédicte Bourgeois

Piste d'écriture: les bonnes résolutions. La pluie tambourinait sur les fenêtres de la chambre ; lovée dans le cocon douillet formé par sa couette, Claire était dans l’impossibilité de trouver le sommeil. Son cerveau était en permanence traversé de pensées fugitives. Pourquoi ne pas profiter de ces instants de quiétude pour réfléchir à l’année qui débutait ? N’était-ce pas le moment de prendre de bonnes résolutions ? Les magazines qu’elle avait feuilletés, les newsletters parcourues en ce début d’année avaient tous... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 22:27 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
16 février 2016

Francis, par Danièle Chauvin

  piste d'écriture: alterner focalisation interne et externe. Après une marche de plus d’une demi-heure sur une pente assez raide, se tordant les pieds tous les dix pas sur ce chemin caillouteux, Francis aperçut enfin la maison de Camille. Il regretta aussitôt d’avoir sué sang et eau pour arriver là, devant ce cabanon au crépi grisâtre, aux volets en attente d’un coup de propre, au toit recouvert d’une couche d’un vert inquiétant. Il avait dû y avoir autrefois une allée conduisant à la porte car l’herbe était rare et courte... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 17:40 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,