10 février 2015

Je te portais, par Frédérique

Piste d'écriture: être attentif au rythme et aux ponctuations de son texte. Tourné, j’ai tourné des heures à t’aimer, le soleil n’osait plus se lever. Tourné j’ai tourné, le ciel étoilé, dans tes yeux j’aurais presque pleuré. Tournée je me suis détournée et j’ai prié. Dieu, ses fiancées, les anges et le réel. Ça m’a aidée… J’ai plié renoncé préféré m’en aller. Nous desserrer nous séparer. Quitter notre bain-bulle et bleu. Je voulais t’échapper, je voulais rire à nouveau, pleurer vivre et chanter. Retrouver l’enfance, courir plus... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 20:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

07 février 2015

A l'affût, par Laurette Huan

Piste d'écriture: Rythme et ponctuation.   À l’affût   Il allait lui dire, oui il le ferait, c’était le moment. Sans s’énerver bien sûr! Il a trop attendu, cette fois-ci c’est la bonne. À y réfléchir ainsi depuis des jours, il a élaboré quelques belles phrases pondérées, douces, délicates, sans fioritures.  C’est le jour, aujourd’hui. Elle est partie pour la semaine en séminaire, elle passe d’abord chez elle, c’était ce qui était convenu. Il regarde par la fenêtre .  De là il peut la voir arriver. Il est... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 09:08 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
05 février 2015

Le lien, par Colette Rostan

Piste d'écriture: un lieu, un personnage. Elle avait toujours gardé des souvenirs précis de son enfance, une enfance somme toute heureuse malgré les fins de mois difficiles. L’amour, lui, n’avait jamais manqué. Ses parents tenaient une épicerie-quincaillerie sur les quais, elle avait grandi dans la boutique ; petite, on lui permettait tout, elle pouvait déambuler entre les étagères où s’empilaient des trésors, car c’est ici que les ménagères du quartier venaient chercher ce qui était indispensable au quotidien. On y trouvait... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 10:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
04 février 2015

Une frayeur, par Louis Portejoie

Piste d'écriture: quand l'Histoire rencontre l'histoire individuelle...       Bizarre les images défilent en boucle à la télé: deux mecs encagoulés de noir, qui tirent sur tout ce qui bouge, puis un autre encagoulé de noir, qui tire sur tout ce qui bouge, puis des mecs encagoulés de noir, qui semblent attendre que ça bouge.      Comme dirait Anouilh dans son Antigone: voilà: les personnages que vous voyez là,  assis autour d’une grande table, avec des feutres et des grandes pages... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 21:33 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
04 février 2015

Haïbun, par Jean-Claude Boyrie

I. Ikebana. Copeaux de bois nu... Chaque fleur à sa place... Plus rien à changer.     Au commencement, était une pièce nue avec une table ronde disposée au milieu. Ou bien, peut-être, un  simple guéridon. Le meneur de jeu, maître en arrangement floral (mais n'est-il pas aussi danseur ?), entre dans la pièce, porteur d'une souche. Il pose celle-ci sur la table et sort. Revient avec des bois flottés, des morceaux d'écorce, et autres copeaux d'aubier.  Fait le tour de la table, esquisse un pas de... [Lire la suite]
Posté par JCBOYRIE à 10:26 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
04 février 2015

Mon banc, par Jean Barraud

Piste d'écriture: vous vous réveillez dans la peau d'un autre... Mon banc  Quand on travaille chez Rotney and Weston, la notion de pause méridienne est difficile à appréhender. Surtout pour un chef de produit junior, six mois d'ancienneté, fraîchement sorti de l'ESSEC et corvéable à merci jusqu'à la preuve définitive de sa dévotion corps et âme à l'entreprise. - Allez, je vous donne un quart d'heure, m'a lancé, un rien provocateur, mon chef de produit senior, lui aussi corvéable à merci et d'autant plus prompt de ce fait à... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 10:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

02 février 2015

Reflet d'un autre monde, par Corinne Français

Piste d'écriture: un logorallye. Mais ce texte s'inscrit également dans le thème traité ces derniers jours, la métamorphose. Ce ne sera donc pas cette fois-ci dans la peau, mais dans le reflet d'un autre... Je me regarde dans le miroir et curieusement, ce matin, la silhouette qui se reflète ne m’évoque rien. C’est surprenant puisque chaque jour, j’opère le même rituel et cela depuis des années. D’ordinaire, j’observe un homme au front dégarni, à la mâchoire tombante, aux yeux las et cernés et ce portrait me désespère. Il... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 10:04 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
01 février 2015

Mettre ses pieds dans leurs chaussures... par Louis Portejoie

Piste d'écriture: se réveiller dans la peau d'un autre...       J’étais tellement fatigué hier soir en me couchant que je me suis endormi d’une masse, tout habillé. Je n’ai même pas pris le temps et la peine de retirer mes chaussures: il faut dire que le rassemblement «je suis Charlie» était particulièrement fatiguant:une très longue attente, des émotions paroxystiques, et quelques kms dans les pattes. Je n’ai pas entendu le réveil mais c’est pas grave, il est réglé depuis des lustres à 7 heures et ne... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 10:22 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
31 janvier 2015

Le chat de l'écrivain, par Michelle Jolly

Piste d'écriture: se retrouver dans la peau (ou sous le pelage!) d'un autre. Je ne crois pas qu’un jour elle m’ait choisie, je me suis plutôt imposée, apportée un matin de juin dans le creux d’un bouquet de lilas, où l’on m’avait lovée, boule grise et angora, dans le dégradé mauve des fleurs ; elle n’avait pu résister. Au début elle me négligea un peu, je me frottai chez elle aux autres de mon espèce ; le noir, le plus ancien, installé en permanence sur la commode, ou la blanche, sur les genoux de la dame. Moi, je me... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 14:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
30 janvier 2015

PETITE HISTOIRE AVEC UN GRAND H, par Jacqueline Chauvet-Poggi

 Quand j’ai rencontré Madame Gaby, une amie de ma mère, dans les années cinquante, elle habitait à Paris dans un immeuble dont l’entrée avait l’allure cossue de la bourgeoisie bien installée. A l’intérieur, je n’ai jamais vraiment essayé de comprendre la topographie des lieux. Je sais que le tapis ne garnissait les marches que jusqu’au premier, que plus haut s’ouvraient des couloirs tortueux qui avaient l’air de ne jamais avoir été neufs. Une fois entrés chez Madame Gaby, c’était la vie qui s’offrait à vous, la vie de bohème... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 13:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,