31 janvier 2015

Le chat de l'écrivain, par Michelle Jolly

Piste d'écriture: se retrouver dans la peau (ou sous le pelage!) d'un autre. Je ne crois pas qu’un jour elle m’ait choisie, je me suis plutôt imposée, apportée un matin de juin dans le creux d’un bouquet de lilas, où l’on m’avait lovée, boule grise et angora, dans le dégradé mauve des fleurs ; elle n’avait pu résister. Au début elle me négligea un peu, je me frottai chez elle aux autres de mon espèce ; le noir, le plus ancien, installé en permanence sur la commode, ou la blanche, sur les genoux de la dame. Moi, je me... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 14:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

30 janvier 2015

PETITE HISTOIRE AVEC UN GRAND H, par Jacqueline Chauvet-Poggi

 Quand j’ai rencontré Madame Gaby, une amie de ma mère, dans les années cinquante, elle habitait à Paris dans un immeuble dont l’entrée avait l’allure cossue de la bourgeoisie bien installée. A l’intérieur, je n’ai jamais vraiment essayé de comprendre la topographie des lieux. Je sais que le tapis ne garnissait les marches que jusqu’au premier, que plus haut s’ouvraient des couloirs tortueux qui avaient l’air de ne jamais avoir été neufs. Une fois entrés chez Madame Gaby, c’était la vie qui s’offrait à vous, la vie de bohème... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 13:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
30 janvier 2015

Rrrrrrou... par Carole

Piste : se réveiller dans la peau (ou sous le pelage!) d’un autre. Quel est ce froid qui me réveille ? Rrron… j’étire une patte, veux dresser les oreilles – plus d’oreilles, car on ne peut qualifier ainsi ces coquillages imparfaits, qui se cachent sous les cheveux au lieu de se montrer. Plus de griffes non plus, pour faire payer ma mauvaise humeur à l’oreiller. Ni de coussinets, à poser tout doux tout doux, sur les lèvres de ma petite maitresse, histoire de lui faire comprendre : tu es à moi, rrou, ou, selon le... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 10:37 - Commentaires [3] - Permalien [#]
30 janvier 2015

La pieuvre humaine, par Jean-Claude Boyrie

La pieuvre humaine. Dès les premières lueurs de l'aube, l'appel enregistré du muezzin retentit au minaret de la mosquée, invitant les fidèles à la prière. Les rues de Tanger commençaient à s'animer. Tohu-bohu des éboueurs. Premiers embouteillages : coups de klaxon, vrombissement des camions se dirigeant vers la Zone internationale. Une suite ininterrompue d'éclairs de phares zébrait le plafond. Ahmed s'éveilla dans cet état qu'on dit « second ». Il savait qu'aujourd'hui ne serait pas un jour comme les autres. S'il... [Lire la suite]
Posté par JCBOYRIE à 04:46 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
29 janvier 2015

Parfums d'infancia, par Nathalie Maranelli. Interview et article.

  Nathalie, vous êtes plusieurs à la connaitre dans les ateliers. Elle est venue durant plusieurs mois à celui du mardi après-midi; puis à celui du samedi après-midi. Son premier roman est paru aux éditions l'Harmattan. C'est, comme elle le dit dans son interview, une autobiographie romancée de son enfance - mais surtout un bel hommage à sa mère, Brésilienne indomptable, et à son père, El Gringo. Beaucoup d'inventivité et de fraîcheur dans ce récit pourtant grave, qui mêle enfance à fin de vie, voyages et maladie, tristesse et... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 21:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
28 janvier 2015

Al Qaeda et moi, par Jean Barraud

Piste d'écriture: l'intime et l'Histoire. Ce thème a inspiré des textes aux réminiscences et tonalités différentes, c'est tout l'intérêt d'un espace comme celui-là que d'en permettre le dialogue. J'espère que vous y prendrez plaisir. Carole Dix jours que j'occupe ce poste. Pas évident, le poste. J'ai postulé, bêtement fasciné par le prestige du mot université, en me prévalant d'une expérience acquise dans un tout autre contexte. Séduit aussi par la localisation du job: Nice. Pas rien, Nice. Que d'images, que de fantasmes autour de... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 09:43 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

28 janvier 2015

Mémoires, par Nyckie Alause

Piste d'écriture: mêler Histoire et ressenti intime. Nyckie a imaginé ces Mémoires, émouvantes. Si aujourd’hui j’ai décidé d’écrire ces mémoires, c’est que ma vie publique est sur le déclin. Le titre que je porte encore n’est plus qu’honorifique. Mais durant toutes ces années, celles de jeunesse et celles de maturité, toute mon énergie ne s’est déployée que dans le but que je m’était fixé, à quatorze ans. Et l’origine des choix qui m’ont guidé dans cette tâche doit être révélée à mes proches.  Quand le bateau a accosté à... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 09:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
27 janvier 2015

Cela arrive en gerbes serrées... par Michelle Jolly

  Piste d'écriture: mêler Histoire et intime.   Comment épingler un souvenir ? le sortir de la gangue des jours alignés, je ne sais pas faire le tri, c’est selon mon humeur, les jours, le temps, les évènements, cela arrive en gerbes serrées, tant de choses s’alignent au même moment, quand les années s’additionnent ,il y a des souvenirs sans importance qui restent accrochés à des déchirures. Je me souviens, j’ai huit ans, août 39, nous rentrons d’un bain à la rivière, papa marche devant soutenant maman... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 17:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
26 janvier 2015

Nos regards, soulevés, par Frédérique

Piste: mêler l'intime à l'Histoire.   Nos regards, soulevés La foule, sur le pavé, manifestait. Les mains frappaient. Et pendant que la clameur peu à peu s’élevait, je descendais, me rapprochais. J’allais vers toi comme on vient, comme on va vers une île, une terre solide et solitaire. Entourée d’eau, de pierres et de lumière.  La foule, sur le pavé, glissait. Les mains frappaient. Les nôtres, in habituées et incertaines, s’effleuraient. La maison, bercée par la douce brise des alizés, dodelinait. Dans l’intimité... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 20:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
25 janvier 2015

Lundi 12 janvier 2015, par Carole

Piste: mêler l'intime au collectif, ici mon ressenti au lendemain de la manif du 11 janvier 2015.  Il y a des évènements dans lesquels on ne peut se reconnaitre. Il y a des paroles qui vous arrachent à la parole. Il y a des regards qui fendent votre regard. Après ça on est fendillé. Autrement et plus vivant peut-être ; c’est possible. Plus fragile aussi. Exposé à l’air. Au vent de l’absurdité. Imaginez : vous êtes un arbre jeune, vous poussez droit, peut-être un peu penché. Arrive la foudre, qui ouvre une boutonnière... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 17:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,