18 janvier 2018

Rêve de fringues, par Jean-Claude Boyrie

Rêve de fringues.     Mardi 9 janvier, 20 heures.  La sonnerie du portable de Léa retentit : « Léa ? C’est Patrick. T’aurais pas oublié, des fois ? On devait sortir ensemble. J’attends ton appel et je passe te prendre. - Me prendre ? Et pour aller où ? Tu rêves, ou quoi ? - Non, j’rêve pas, on s’était rancardés pour ce soir. - Ce soir ? Première nouvelle ! On avait dit ça ? - Pas plus tard qu’hier lundi, enfin dans ces eaux-là. J’suis pas teubé, tout de même. -... [Lire la suite]
Posté par JCBOYRIE à 09:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

09 janvier 2018

Quelle journée! par Sylvie

  Piste d’écriture : utiliser un ou plusieurs début(s) de nouvelles proposé(s) pour développer une histoire.  Quelle journée !             Il est six heures. La lumière du jour s’infiltre déjà dans la chambre, suffisamment pour distinguer le lit, une forme allongée dedans, et une longue silhouette debout à côté[1]. Ma présence en tant que spectateur de cette scène n’est pas fortuite, la raison en est même double : j’habite un étage plus haut, et je suis inspecteur de police.... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 10:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
04 janvier 2018

les stages

le stage du 14 janvier, écriture scénaristique et écriture romanesque, est reporté au mois de mars.Le prochain stage aura donc lieu le 11 février: L’écriture et le corps. Le Mouvement authentique, co-animé par Agnès Vinel, professeure de yoga et de danse contact, et Carole Menahem-Lilin,  auteure et animatrice d’ateliers.Alternance de mise en mouvement du corps et de temps d’écriture. De 10h à 17h, salle Adra 19 place du Nombre d'Or. 30 € pour les participants aux cours réguliers, 40 € pour les non-participants(adhésion Adra... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 09:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
03 janvier 2018

Le mouchon et la fourchette, par Michelle Jolly

Piste d'écriture: les goûts, les saveurs, la cuisine... On dirait une fable de La Fontaine ! ça peut être cela si je le raconte à mes arrière-petits-enfants comme Le loup et l’agneau. Non, c’est bien plus simple, c’est l’histoire que Georgette, mon arrière-grand-mère, celle qui est partie la dernière  à quatre-vingt-seize ans, nous racontait, ne se lassant pas de nous faire remarquer à chaque Noël auprès d’elle que le mouchon, c’était la bûche que l’on brûlait à Noël, quand elle était enfant, et qui devait durer... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 19:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
30 décembre 2017

Pour les enfants: Ateliers d'invention d'histoires, mardi 2 et mercredi 3 janvier

  Guidé(e) par Carole, viens inventer, écrire (ou dicter), illustrer ton histoire.   Nous nous inspirerons de personnages créés par des dessinateurs. Tu pourras les faire se rencontrer, voyager, s’exprimer…Tu repartiras avec tes pages illustrées, que tu pourras relier, pour les garder ou les offrir… Je serai là pour t’écouter, t’aider, te proposer de nouvelles pistes, des dictionnaires, stylos de couleur effaçables, crayons de couleur, colle, ciseaux… Moment de lecture ou d'accrochage en fin d’activité. A partir... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 19:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
27 décembre 2017

Dialogue entre deux âges, par Christiane Koberich

Piste d'écriture: le dialogue (avec conflit)                 Emile vient d’assister bien malgré lui à une dispute –encore une- entre sa bru, Aline, et sa petite fille Chloë qui l’étonne toujours et l’agace souvent par l’étendue de ses désirs et de ses revendications. Aline en colère vient de tourner les talons, et quitte la pièce coupant court à la discussion avec sa fille. En vieux sage qu’il se croit, et parce qu’il aimerait éviter que le repas tout... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 18:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

25 décembre 2017

La dinde à l'olive, par Jean-Claude Boyrie

FRANCÈSE 20 (épisode parodique): La dinde à l'olive.    Quelque temps après qu'il m'eût remis son précieux mémoire, il advint que François de Martres fut veuf à son tour. Après la disparition de sa chère épouse, victime d'une longue et cruelle maladie, il vécut quelques six mois dans une semi-retraite, observant un délai convenable de viduité. Ensuite, il renoua progressivement avec ses anciennes habitudes, recevant au château seigneurial de Loupian ses ami(e)s et connaissances. En dépit des malheurs de... [Lire la suite]
Posté par JCBOYRIE à 05:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
24 décembre 2017

Mise en bouche... et en mots

En cette période de fêtes, je propose d’évoquer les goûts. Cuisiner ensemble, partager un repas, découvrir (ou rejeter) une saveur… Cela peut être propice à l’évocation de souvenirs, mais aussi créer un cadre pour une scène, une nouvelle. Beaucoup se disent dans la cuisine, ou autour d’un repas. Beaucoup de choses ne se disent pas, mais n’en sont pas moins présentes, prégnantes… Cette liste de mots, pour vous mettre le récit en bouche... Epices, muscade, cannelle, pavot, gingembre, vanille, anis, anis étoilé, réglisse,... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 18:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
22 décembre 2017

Habiter ses déceptions, par Florence Chaudoreille

  Piste d'écriture: des débuts de nouvelles. Ici, il s'agit d'un texte de  Olivier Salün,  Plongeon, in Short Satori, 14 nouvelles sur l’Eveil, éd Antidata, 2007. “Les déceptions sentimentales permettent de développer certaines aptitudes. N passa maître dans l’art de rentrer chez lui.” Un de ses amours de jeunesse, une échevelée, l’avait bien fatigué et fait courir avant, devant toute sa bande réunie, de lui porter l'estocade. Il avait rampé un moment au ras du sol, avant de parvenir à sécréter un narcissisme... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 17:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
21 décembre 2017

Quelques débuts, à vos stylos!

  Quelques débuts…   Les déceptions sentimentales permettent de développer certaines aptitudes. N passa maître dans l’art de rentrer chez lui[1]. On raconte souvent des histoires aux enfants pour les endormir. On ne devrait jamais vouloir endormir les enfants, on devrait vouloir les éveiller.[2] Vingt-deux heures. Les dossiers en cours sont bouclés. Je m’étire, le regard perdu dans le vide. La nuit est tombée d’un coup sur la ville, noire[3]. Il est six heures. La lumière du jour s’infiltre déjà dans la chambre,... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 18:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :