08 octobre 2014

île-émentaire... par Carole Menahem-Lilin

pistes d'écriture: écrire avec ses sens; et un thème, l'île.   Mon île est partout, je la porte en moi. Sur une île, on est plus exposé qu’ailleurs aux éléments, à l’élémentaire.   J’aime être debout bousculée par le vent qui ne cesse pas. J’aime lécher le ciel sur la vague, J’aime même quand il saigne et que je me sens plus femme femme jusqu’au creux du sexe adossée aux plis sauvages à l’odeur ronde et blessée où nichent les oiseaux,   épaulée aux dunes, dans ce mimosa intemporel, ces joncs âcres, ... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 18:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

07 octobre 2014

Chaumière, par Frédérique

Piste décriture: la maison Tu l’as cherchée, je l’ai trouvée. Cette maison faïencée, De porcelaine, fière et fêlée. Où la vie, tracassante, a craquelé nos rêves, Et forcé nos frontières.   Tu l’as cherchée, je l’ai trouvée. Cette maison de verre, cette maison dorée, Par où passent la lumière, le vent des sables et la poussière. Cette maison déserte, intemporelle, folle et familière.   Tu l’as cherchée, je l’ai trouvée. Bulle éclatante, ronde et vallonnée. Maison fleuve, verte et vaste, Faite d’eaux vives, de... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 19:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
06 octobre 2014

Pourtour – Détour - Retour, par Corinne Français

Piste d'écriture: les îles, et quelques vers évocateurs. Ici, le début d'un poème de Victor Hugo Je la revois, vingt ans après, l’île… A 14 ans, son espace entièrement clos me terrifiait, l’ enfermement dans la masse bleue étourdissait mon âme. Je m’y sentais vieillir à petit feu. Naître et mourir sur une verrue de chair amollie, insuffler énergie et force dans un appendice oublié des dieux puis se ratatiner et rejoindre les ancêtres. Telle était ma vision à cette époque lointaine et pénible. La langueur propre aux îles, célébrée... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 19:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
05 octobre 2014

Petit bateau..., par Agnès

Une maison en papier de soieSur une passerelle en bois Eclairée en transparence Pour les quêteurs de silence  Une maison en papier froissé Dans une boulette chiffonnée Enrobée de lumièrePour les chercheurs de mots d’hier  Une maison en papier à petits carreaux Dans un bateau à la surface de l’eauBercée par un rayon de soleil Pour tous les enfants au regard vermeil   Cesse-t-on un jour d’être un enfant ? L’insouciance d’un instant contrebalance la gravité des visages mûris... Et voici un lavoir prêt à l’usage.... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 19:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
03 octobre 2014

Les Sept-Îles, par Jean-Claude Boyrie

Hippocampe 2. Les Sept Îles. [ Laurent Dutilleul, ancien chef d'Élodie, aujourd'hui directeur du Parc naturel marin de Blanda (voir note in fine), assiste au coucher du soleil sur les Sept Îles. Le chiffre sept est symbole d'élévation d'esprit et de connaissance, mais aussi de solitude et de renoncement. En ce lieu, l'homme communie avec la nature et l'eau, mais c'est aussi la frontière invisible entre la vie et la mort. Ce paysage désolé le conduit à revenir sur sa relation passée avec l'héroïne du récit. ] « Aucune île... [Lire la suite]
29 septembre 2014

la piste d'écriture de la semaine: des îles...

Bonjour aux écrivants de la semaine!  c’est comme si j’avais senti arriver ce déluge ! voici la piste d’écriture que j’avais prévue : les îles. N'hésitez pas à m'envoyer vos productions. J'ouvrirai l'atelier demain si le temps le permet. Pour moi ce n'est pas un problème, j'ai 10 mètres à faire depuis chez moi. Mais vous, ne prenez pas de risques, si on ne peut faire atelier cette semaine, je proposerai une autre date, ou bien on fonctionnera à distance! En attendant, voici la piste de la semaine. Carole 4... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 16:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

26 septembre 2014

Une maison de papier, par Michelle Jolly

C’était une maison de papier, cartonné ou transparent, coloré, d’un blanc de craie, un peu froissé sur certains murs mais bien rigide pour portes et fenêtres ; parfois un papier velouté pour la pièce où l’on se repose, enfin une jolie maison de papier. Elle tremblait doucement sous les ombrages de larges palmiers, loin des grands vents, protégée par quelques rocs, pas trop écrasée pour que l’œil profite de la vue de l’eau, au loin. Le ciel large et calme l’éclairait, soleil violent parfois, mais les palmes au-dessus... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 16:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
25 septembre 2014

Élodie a dit... par Jean-Claude Boyrie

« L'Hippocampe » 1. Élodie a dit...  Torroella, 24 juin 2014.      Sept heures du mat'. Ils sont déjà loin, les feux de la Saint Jean et autres réjouissances qui marquent le solstice d'été. Passée cette échéance, imperceptiblement les jours commencent à raccourcir. Il en est de même de ma vie. J'en atteins le mitan, j'allais dire la mi-temps ; une occasion de m'examiner en toute nudité, face à la glace. Celle-ci me renvoie un reflet sans concession. Ce léger empâtement au niveau de la taille et... [Lire la suite]
Posté par JCBOYRIE à 17:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
25 septembre 2014

Les concours de l'Ecritoire d'Estieugues (69 Cours la ville) jusqu'au 15 janvier 2015

C'est un peu loin pour nous, c'est vrai... Mais l'équipe est sérieuse et sympathique. Alors, si la plume vous démange, défoulez-la sur l'écritoire! XXème  RENCONTRES LITTERAIRES   L’ECRITOIRE D’ESTIEUGUES Château de la Fargette 69470 COURS LA VILLE  04 74 89 82 37 l-ecritoire-d-estieugues@orange.fr  En haut Beaujolais   Avec la participation de la Municipalité, du Conseil Général du Rhône, de l’Office Culturel Populaire et Rural, de l’Amicale Laïque, des industriels des artisans et commerçants. ... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 15:01 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
24 septembre 2014

La première maison, par Nickye Alause

 En arrivant sur la place on peut apercevoir, si on regarde bien, la première maison, dans l’ombre de l’église, écrasée par sa gothique et majestueuse hauteur, Une maison noire et sombre La première d’une rangée La dernière du bourg chauffée au charbon Habitée par un homme Puis, debout près de la fontaine, une femme, qui nous tourne le dos, accompagnée d’un chien assis sur son derrière, semble converser avec quelqu’un que l’on ne voit pas ; peut-être parle-t-elle seule ou s’adresse-t-elle au chien. Une maison dont... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 13:19 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,