02 novembre 2014

Rêve de rave, par Jean-Claude Boyrie

L'Hippocampe 8. êve de rave. « Ceci n'est pas une pipe » (René Magritte) Première bouffée : luis Llobet, l'ex commissaire de Castell Rossello, fait grise mine. Il s'est levé, comme on dit, « du mauvais pied ». Meilleur moyen d'affronter des souvenirs dérangeants : bourrer le fourneau de sa pipe et craquer une allumette. Sa femme Carmen, qui se trouve à ses côtés proteste : « Tu vas empester la pièce et tu sais bien que je ne supporte pas l'odeur du tabac. Ne m'avais-tu promis d'arrêterer de... [Lire la suite]
Posté par JCBOYRIE à 05:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

01 novembre 2014

Les 30 ans de l'ADRA, les 14 et 15 novembre 2014

  Notre association fête ses 30 ans. Dès vendredi soir 14 novembre,  chanson française et danse. Expos, mini-ateliers et animations le samedi, de 10h30 du matin à 20h. Ateliers d'écrits propose une scène ouverte aux textes à partir de 18h, après le théâtre. Vous êtes les bienvenus! Carole
Posté par Menahem Lilin à 17:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
26 octobre 2014

Le village, par Corinne D

Piste d'écriture: décrire un lieu, en considérant les éléments de votre description comme des acteurs. Le village somnole, calme et silencieux dans la chaleur d’un après-midi d’été. Le soleil écrase toutes vies sous l’ardeur de ses rayons. Sur la place centrale, l’imposante façade de la mairie, anguleuse et droite, se dresse fièrement au sommet d’un petit escalier de pierre. Face à elle, les tours et le haut portail ouvragé de l’église la défient. Ses cloches tonnent et font vibrer l’air. Les murs des maisons basses aux... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 13:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
15 octobre 2014

Superlune, par Jean-Claude Boyrie

L'Hippocampe 5 Superlune. « Contre le vent, entre le sable et la mer, dans le parfum du romarin et du sel » (Joë Bousquet) L'Estagnol, un 10 août pas tout-à-fait comme les autre. En ce moment, il doit être vingt heures ou pas loin. Le soleil se couche sur les Corbières. Tel un ballon rouge échoué sur cette crête, il n'en finit pas de dégonfler, je le vois progressivement s'aplatir, lancer avant de disparaître un ultime trait. Sa lueur ardente embrase le versant complanté d'oliviers. Un reste de brise berce leurs... [Lire la suite]
14 octobre 2014

A , NOIR . E , BLANC - par Louis Portejoie

piste d'écriture: écrire avec son odorat, on ouie, son toucher.     C'est venu comme ça, progressivement. D'abord une vision tubulaire, comme à travers le canon d'un fusil, puis des points diffus, puis du flou, puis le brouillard, persistant, permanent, qui s'étend sur toute chose, qui englobe tout dans un indéfini rugueux et fuyant ;qui transporte avec lui une émanation âcre de terre retournée,  fraîche, humide encore sur ses mains qui semblent soulever les voiles de brume, au matin, avec cette résistance,... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 18:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
13 octobre 2014

Arg'île et argeliers, par Jean-Claude Boyrie

L'Hippocampe 4. Arg'île et argeliers. « Un ciel immense avec d'énormes nuées blanches et nacrées... » Colette Richarme, Invitation à la mer, 1963, éd. Jeanne Laffitte. Sur le carnet de Milou, lundi 30 juin. Aujourd'hui, reconnaissance du site avec Raphaël Escudié. Sur le terrain, mon associé (je l'appelle Raph' pour faire bref, nous ne tardons pas à nous tutoyer), ne peut faire trois pas sans son G.P.S. - Nul besoin de cet outil pour me repérer au Cagarell, tant j'ai ce lieu présent dans ma tête. Il a beaucoup... [Lire la suite]
Posté par JCBOYRIE à 14:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

11 octobre 2014

IL me parlait de la plus belle des îles, par Danièle Géroda

Piste d'écriture: l'île. Qu’elle était extraordinaire ! Cette île décrite par mon père, Cette île qui me fit longtemps rêver Avant que je ne connaisse la vérité.   Ile ! île !île ! Tu vois ! Imagine un joli tas de terre Emergeant d’un beau brin de mer Avec comme seul arbre un palmier. Voilà ce qu’il me disait mon père Et moi, fascinée je l’écoutais. Mon esprit intrigué suivait l’itinéraire Qu’avec ses mots enjoués il m’indiquait. Ile ! île ! île ! Tu vois ! Marche... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 14:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
10 octobre 2014

L'abstruse intruse, par Jean-Claude Boyrie

L'Hippocampe 3. L'abstruse intruse. « L'homme est incapable de choix et il agit toujours cédant à la tentation la plus forte » (André Gide)    Deux semaines plus tôt, quartier Sant-Vicens :  Raphaël Escudié, architecte D.P.LG. vient de se colleter grave avec le promoteur Anatole Venduvent, son habituelle tête de Turc, qui lui sert de « punching ball » lorsqu'il est à cran... L'assistante lui glisse en sourdine : « Sois plus cool. Évite de prendre pour cible un aussi gros client... ... [Lire la suite]
Posté par JCBOYRIE à 18:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
08 octobre 2014

île-émentaire... par Carole Menahem-Lilin

pistes d'écriture: écrire avec ses sens; et un thème, l'île.   Mon île est partout, je la porte en moi. Sur une île, on est plus exposé qu’ailleurs aux éléments, à l’élémentaire.   J’aime être debout bousculée par le vent qui ne cesse pas. J’aime lécher le ciel sur la vague, J’aime même quand il saigne et que je me sens plus femme femme jusqu’au creux du sexe adossée aux plis sauvages à l’odeur ronde et blessée où nichent les oiseaux,   épaulée aux dunes, dans ce mimosa intemporel, ces joncs âcres, ... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 18:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
07 octobre 2014

Chaumière, par Frédérique

Piste décriture: la maison Tu l’as cherchée, je l’ai trouvée. Cette maison faïencée, De porcelaine, fière et fêlée. Où la vie, tracassante, a craquelé nos rêves, Et forcé nos frontières.   Tu l’as cherchée, je l’ai trouvée. Cette maison de verre, cette maison dorée, Par où passent la lumière, le vent des sables et la poussière. Cette maison déserte, intemporelle, folle et familière.   Tu l’as cherchée, je l’ai trouvée. Bulle éclatante, ronde et vallonnée. Maison fleuve, verte et vaste, Faite d’eaux vives, de... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 19:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,