04 octobre 2013

Escouto se plau, par Jean-Claude Boyrie.

Mille-fleurs 11     escoutO SE PLAU. « Hello, jeunes gens ! Besoin d'un coup de main ? » La voix de l'homme était claire et joviale. Max et Audrey, ainsi brusquement interpellés, sursautèrent. Ils ne s'attendaient pas à voir passer quelqu'un à cette heure matinale. Après leur nuit plus qu'agitée, ils venaient juste d'émerger et prenaient le frais, accoudés à leur balcon, en petite tenue, étroitement enlacés. En quelques heures, la rue s'était métamorphosée en rivière. Ils se mirent prestement... [Lire la suite]

04 octobre 2013

Le premier emploi, par Thérèse-Françoise Crassous

Piste d'écriture: écrire avec tous ses sens, y compris les sensations physiques. Ce texte de Thérèse Françoise s'insèrera dans un roman en cours, dont l'action se situe après guerre, moitié en France, moitié, comme ici, en Allemagne, à Hambourg. Andréas a une quinzaine d'années.    Le premier emploi               Andréas s’arc-boute, ses mollets tendus  sous les rafales d’automne.  Ce matin de septembre  brumeux l’a fait frissonner. Il n’a voulu... [Lire la suite]
02 octobre 2013

Marie Galante, par Evelyne Grenet

Piste d'écriture: décrire en usant de tous ses sens, faire corps avec le paysage.   Marie Galante  Le jeune homme et sa sœur ont décidé de visiter l'île: ils louent un scooter. Parcourir la campagne hors des sentiers battus a un charme empreint de liberté. Il a énormément plu les jours précédents. Des ornières boueuses rident la terre détrempée. Camille assise à cheval derrière Matéo, se cramponne à son frère en lui enserrant la taille. Retrouvant son âme d'enfant, elle soulève allègrement les jambes au passage des... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 20:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
02 octobre 2013

Edelweiss, par Rolande Bernard

Edelweiss   Cela fait trois ans qu’Aline travaille au laboratoire d’écologie alpine à Grenoble. Elle est venue dans cette ville pour être plus près des montagnes, qu’elle affectionne depuis son plus jeune âge. Elle aime les randonnées où se mêlent botanique et plaisirs des sens, ces grands espaces où elle peut observer les marmottes et guetter les bouquetins. Mais sa plus grande passion, ce sont les plantes qu’on peut y trouver. Beaucoup d’espèces alpines sont d’une grande beauté. Elle ne se contente pas de les récolter dans... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 14:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
30 septembre 2013

Venise les yeux bandés, par Carole Menahem-Lilin

Piste d'écriture: décrire avec tous ses sens, en évitant de donner à la vue la priorité, voire en s'en passant. Ce texte est extrait d'un roman en cours. Mauve et Marlek sont amoureux. Depuis quelques jours, ils ont entrepris un long voyage en voiture à travers l'Europe. C'est Mauve qui raconte. Venise. Etonnement, pour moi qui depuis une semaine campais quasiment dans notre auto, que cette cité où tout se transporte à bras, ou  à dos de bateaux. Les gondoles il y en a bien sûr, mais elles s’inscrivent, virgules noires, dans un... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 12:59 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
28 septembre 2013

La désespérance, par Michelle Jolly

Piste d'écriture: Se projeter dans un paysage.   La désespérance      S'il fallait une couleur à la rage, on l'aurait trouvée là dans ce tableau, et le mouvement tournant bleu et vert, accroché en griffes à des arbres tordus comme des corps  brisés.  S'il fallait des racines à ces arbres  on les aurait à peine enfoncées  dans un sol rouge feu, flammes en sillons creusées, racines comme une jupe, jupes tourbillonnantes d'arbres qui danseraient. Une danse du diable, dans un univers fou où l'on... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 21:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 septembre 2013

Venise, par Nickye Alause

Piste d'écriture: un texte qui serait comme une peinture au noir, sonore et odorante — 16/09/2013 VENISE Le brouhaha du quai. On se bouscule et on s’évite. Les femmes parfumées, maquillées sous leurs cheveux, leurs foulards, leurs chapeaux, nous croisent ou nous rattrapent, nous confondent. La lumière, cette lumière si particulière de Venise, qui va du blanc aux ocres les plus sombres, déposent sous nos pas des ombres éblouissantes. Les porches que nous croisons soufflent sur nos corps une haleine attirante, plus une aspiration... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 21:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
25 septembre 2013

Épisode cévenol, par Jean-Claude Boyrie

Mille-fleurs 10  Épisode cévenol.   [ Résumé des épisodes précédents : Gravement compromis avec Émilie, Maxence a perdu son poste à Handi-Assistance et a dû s'éloigner de la ville. Audrey, son amie de coeur, est présente auprès de lui dans cette mauvaise passe. Ensemble, ils louent une maison de maître à Lazerche-les-Mines. ] Les mois passaient. Le temps des colchiques avait relayé celui des primevères. La fin de saison s'annonçait mal. La météo ne s'était pas trompée : elle avait prédit pour les heures... [Lire la suite]
23 septembre 2013

Paroxysme, par Rolande Bernard

Piste d'écriture: écrire avec tous ses sens,en particulier l'ouïe et l'odorat. C'est à un paroxysme d'angoisse - et d'humanité -  que nous convie ici Rolande...   Paroxysme   Cela fait trois heures qu’Aïssa est caché, la peur au ventre, le corps ramassé dans l’obscurité. Par le soupirail il voit le ciel qui s’embrase avec une application répétée. Il se surprend à rêver à un feu d’artifices, ou chaque illumination serait un régal de l’œil, où toutes ces couleurs mêlées aux étoiles vous offriraient un spectacle... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 14:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
22 septembre 2013

Entre chien et loup, par Michelle Jolly

Première piste d'écriture de cette année, qui m'a été inspirée par le très beau livre de David Bosc, A la Claire fontaine: écrire avec tous ses sens, pas seulement avec ses yeux; écrire avec son corps. Voici le texte de Michelle Jolly...    Entre chien  et loup   "Entre chien et loup,m'a dit Fabien, le moment où le soleil caresse en rose les collines avant de disparaitre comme un voleur!" Il avait plus l'air d'un loup que d'un voleur, sa chevelure hirsute, son sourire déroutant, inquiétant parfois,... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 19:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,