30 août 2020

L'histoire d'Albert Boufomori, par Jacqueline Chauvet

piste d'écriture: imaginer un personnage d'après son nom.   Prologue : Nous étions à court d’idées. Nous cherchions une amorce. Quelqu’un sauta sur le mot. Amorce. Amor. Amore. Venise. Gondole noire.  A mort. Croque mort. Bouffe la mort. Cercueil. Amorces de pêcheur. Un pêcheur rondouillard. Donc un partenaire tout en longueur. Don Quichotte et Sancho Pança…….. Est-ce que tout y est ?     L’histoire d’Albert Boufomori       Albert Boufomori a de l’eau jusqu’à mi-cuisse. Il est bien. Il... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 13:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

30 août 2020

Curiosity, par Olivier Hirt

Piste d'écriture: personnifier, incarner, les abstractions.   Curiosity Si tu aboyais Je te clouerais bien le bec Oiseau des villes Elle saisit d'un coup et se faufile, elle vous inquiète et vous attise, piqué au vif, un éclair dans le regard, et c'est mille étoiles qui filent droit sur un voeu, un peu enfantin. Une porte entrouverte, un sac mal fermé, un décolleté... décolleté, un sourire, un regard, une lumière, un mot et les yeux pétillent, les narines frétillent, le coeur s'accélèrent, tous les sens s'aiguisent droit... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 09:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
30 août 2020

Violette, par Nicole Artaud

Piste d'écriture: imaginer un personnage d'après son prénom VIOLETTE  Violette voit la vie en violet depuis qu'elle a décidé le jour de ses quinze ans, et ce pour agacer ses aristocratiques parents, de ne plus s'habiller qu'en violet. Il lui avaient choisi ce prénom ridicule, eh bien, au moins elle serait en accord avec lui ! Sa garde-robe, s'était donc parée de toutes les nuances de cette couleur, car le violet, peut se décliner en mauve, parme, fuchsia, lilas, aubergine, lie-de-vin. Lorsqu'elle ouvre la porte de son... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 09:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
30 août 2020

Benoîte, par Chantal Joanny

Piste d'écriture: présenter un personnage en mouvement, en le suivant à travers une ou des activités qui le caractérisent Benoîte   0ù en est-elle de sa vie? À la case départ, à la case fin, à la case recyclage, à la case mutation? Benoîte travaille pour une boutique de fleurs, dans la ville provinciale de K. Elle ne crée pas elle-même les bouquets car elle n'est pas spécialiste. Simplement le témoin de la composition, de l'arrangement, de l'enveloppement, elle participe à la mise en place du magasin, au nettoyage, reçoit les... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 08:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
09 octobre 2019

Le centaure de quinze ans, par Paul Barry

Piste d'écriture: camper un personnage via une métaphore.   Le centaure de quinze ans (Daniel, de La Place Rouge à Griffeuille, Arles, 1970)   (…) « Près du passé luisant demain est incolore » G. Apollinaire, Cortège, in Alcools.  La longue barre d'immeubles qui longeait la rue Winston Churchill formait à un endroit un décroché, une oasis carrée avec une fontaine au milieu, en retrait de la rue. Notre Place Rouge était loin de Moscou. Je ne connais toujours pas son vrai nom, mais qui le sait, à part les... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 11:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
24 mars 2015

L'homme sandwich, par Evelyne Grenet

Piste: la vie bascule... Les contre-allées s'éloignent du parc de Ueno, se faufilent dans un vaste espace peu fréquenté.  Elles restent bien entretenues parsemées, d'un gravillon clair, bordées d'arbustes vigoureux. Cette végétation sert de support aux toiles ou aux bâches que les plus démunis tendent entre les branches pour se construire des cabanes. Aux abords de ces toits de fortune traînent différents objets du quotidien, réchauds, casseroles, bassines, balais.  L'homme, vêtu d'un pantalon noir, d'un blouson gris,... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 22:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

01 décembre 2014

Un piquenique, par Corinne D

Piste d'écriture: à travers ses vêtements et son "look", nous aider à faire la connaissance d'un personnage. Montrer son état d'esprit, son évolution. Elle était là, comme tous les jours, assise en face de moi. Nos écrans d’ordinateurs et nos piles de dossiers réciproques me la cachaient presque entièrement. Pour mieux la distinguer, il me fallait me déplacer sur la gauche, pencher légèrement la tête vers l’épaule et me hausser sur mon siège. Je le faisais désormais en toute discrétion, de manière totalement naturelle. Tellement... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 13:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
08 octobre 2013

Histoire sans histoire, par Louis Portejoie

Piste d'écriture: créer un personnage à partir d'un élément qui le caractérise, qu'il soit physique, de comportement, psychologique...                  Histoire sans histoire             Pas facile d'entrer dans la lecture de ce qu'on a appelé le « nouveau roman » ! Isabelle n'avait que des bonnes notes, l'année dernière. Le 19ième siècle, avec ses personnages reconnaissables, ayant une histoire, des épreuves à... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 08:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
07 octobre 2013

Delphine la fine, par Rolande Bernard

  Le miroir lui renvoie une image qu’elle ne veut supporter : ce qu’elle appelle « l’effet du reflet » exprime pourtant sa relation intime avec les autres. Les autres, qui ne peuvent l’accepter comme elle est. Elle ne rentre pas dans les normes de beauté de cette société, qui vante la minceur comme idéal de vie ; ne pouvoir rentrer dans ces normes a été un handicap, et ceci depuis son enfance. Elle a ainsi dû lutter contre l’existence pour devenir quelqu’un. Ceux qui sont entourés par leur famille sont... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 14:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
07 janvier 2013

Les volets clos, par Rolande Bernard

   Piste d'écriture: le point d'orgue. Créer un texte autour d'une parole, d'une image ou d'une posture symbolique.   Les volets étaient fermés, bien qu’il fasse grand jour. Je suis quand même venue frapper à ta porte. Elle est restée close. Je n’ai vu que le rideau de la partie vitrée qui s’est soulevé furtivement. Je ne comprends pas. Où est passée notre amitié ? Depuis notre enfance, nous avons tout partagé. Nos ras-le-bol, nos blagues idiotes, nos secrets, nos rêves fous. Tu m’as toujours dit :... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 14:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :