06 novembre 2016

La lecture clandestine, par Louis Portejoie

Piste d'écriture: la lecture et vous (ou vos personnages). Qu'a-t-elle apporté, influencé, modifié? Que devient le corps tandis que les yeux parcourent les lignes?      Le père de Julien Sorel, personnage du livre de Stendhal : «Le rouge et le noir», travaille dur.Dans une scierie, avant que ne soient livrées des planches de toutes les dimensions, il faut un savoir faire, un amour du métier, un courage à  toutes épreuves, mais aussi une force physique hors du  commun. Le jeune Julien, heureusement,... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 16:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

26 octobre 2016

Au-delà des mo(n)ts, par Jean-Claude Boyrie

Déluge 3PHILAu-delà des mo(n)ts….    Alkistis m'a fait relire, avant de la poster, la lettre qu'elle adresse à nos enfants. Me demande ce que j'en pense. En principe, que du bien : j'affirme adhérer à son contenu. Voire. Une partie du message représente son témoignage sur ce que nous  vivons. Ensuite, ça se corse, elle demande à nos enfants d'accueillir un couple de réfugiés. Du fait que que j'aime Alkistis, je devrais me sentir en phase avec elle. Hélas, un détail nous différencie : en matière d'accueil,... [Lire la suite]
Posté par JCBOYRIE à 04:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
16 octobre 2016

Invention de l'écriture, par Nyckie Alause

Piste d'écriture: souvenirs ou histoires de lectures, de lecteurs, d'écriture, d'écriveurs... D’abord, souviens-t ’en, il y avait cette poignée de cartes, comme un jeu de 7 familles dont on ne savait pas qui jouait le rôle du père de la mère, de la fille du garçon… Et puis, celle où était imprimé ce garçon joufflu, une joue plus rouge que l’autre, la bouche décorée d’un rictus. Ses yeux bleus ouvert sans ciller et ce foulard noué au-dessus de sa tête, ceinturant son visage de manière un peu comique : Gustave ! L’initiale en... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 21:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
17 juillet 2014

Sur l'étagère (1), par Nyckie Alause

Piste d'écriture: en I, les premiers instruments d'écriture...   -I- Il était posé là, comme abandonné, jaune d’or avec les angles orange et sur une de ses facettes quelque chose d’écrit, en noir, je savais que ce devait être son nom mais je ne savais pas encore lire. — Il est pour toi, me dit-elle. C’était une sorte de cylindre, un tronçon, inutilisable dans l’état neuf où il se trouvait. — Donne le moi, dit-elle encore en saisissant le taille-crayon, gris, métallique, strié, à deux lames, à deux trous. Du mouvement de sa... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 17:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
03 avril 2014

Vertige des mots, par Rolande Bernard

 Ce poème a été inspiré par deux vers de Vénus Khoury-Ghata: les mots inversés ont le vertige /l’encre perturbée caille comme un mauvais lait  Les mots inversés ont le vertige, disait ma mère. Moi, j’ai le vertige quand il faut les manier.   Comme je voudrais trouver la grâce de les aligner les uns après les autres dans une encre verte, vert, couleur de l’espérance,                        pour... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 13:42 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
26 mars 2014

Instruments d'écriture, par Carole Menahem-Lilin

Piste d'écriture... l'écriture. Les cordonniers étant les plus mal chaussés, moi animatrice  j'ai écrit ce texte il y a bien deux mois sur ma propre consigne, mais ne pense à le publier qu'aujourd'hui... Carole Je n’étais pas douée avec les crayons. Pas douée avec l’écriture des lettres, en fait. Je me souviens des crampes au poignet, le droit, de mes doigts crispés tout près de la mine. J’avais à la maternelle adoré dessiner, mais à présent faire entrer, dans la petitesse des lignes d’un cahier, ces grandes boucles qui... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 12:43 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

11 septembre 2012

"L'avance des mots", par Caroline Bourdeix

Ce texte nous ramène à l'une des dernières séances de juin... Le thème était "briser le cercle". Je vous laisse découvrir comment l'auteure l'a décliné... Merci Caroline pour ce beau texte qui pour moi reproduit la magie d'une séance d'écriture. Carole. L'avance des mots Un bruit de savate traînée lourdement sur le sol traverse la petite salle de l’association dont la porte est restée grande ouverte sur la place. Il n’est pas loin de vingt heures, le mois de juin se termine, une chaleur caniculaire s’engouffre par l’ouverture. Au... [Lire la suite]
06 janvier 2012

Goutte qui tombe... par Alexandra Longo

  Cette semaine,nous sommes partis d'un thème... un seul thème, mais une infinité de déclinaison, puisqu'il s'agissait de l'EAU. Alexandra l'a traité avec sa sensibilité pleine d'humour. Attention, texte à chutes. Carole Goutte qui tombeFlaque qui mouille Gelée qui pleureMare de bonheur…Goutte qui tombeFlaque qui mouilleNeige d’horreurOcéan de peurs… « Je n’y arrive pas… non vraiment, je n’y arrive plus !!! »Immobile devant sa feuille de papier aux contours précis, l’esprit d’Ilia se perdait en méandresinterminables. Sa plume... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 19:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
07 janvier 2010

A lapin, lapin et demi

Avez-vous déjà essayé de cuisiner un lapin blanc, vous ? Moi oui et ce n’est pas de la tarte. D’abord, il faut l’attraper et ce n’est pas chose facile, car l’animal rusé déploie toute son ingéniosité pour se carapater. Chez moi, il m’en a fait voir de toutes les couleurs. Figurez-vous que ce lapin espiègle s’est caché derrière une bougie, devant le miroir que j’avais installé dans le hall d’entrée de ma maison. J’ai eu beau le chercher partout, impossible de lui mettre la main dessus. Il s’était bien caché en évidence sous mon nez... [Lire la suite]
Posté par novakalei à 13:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
30 octobre 2009

La main blanche, par Yves Martin-Guillou

La main blanche   La main se dresse devant lui, paume ouverte, doigts écartés. Elle se rapproche, grandit, grandit plus encore. Etienne ne peut bouger un muscle. Il est tétanisé. Il sait qu'il devrait s'enfuir mais ses jambes sont lourdes, si lourdes que le moindre pas est impossible à esquisser. La main s'est rapprochée plus encore, elle est immense et il sait qu'elle va le broyer, le détruire. Le cri inarticulé qu'Etienne parvient à émettre se termine en gargouillis mais le réveille: il est trempé de sueur. Au... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 17:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,