27 mars 2022

Harpe et contrebasse, par Evelyne Grenet

Piste d'écriture: duo ou trio Vincent n’a pas sommeil du tout, se fait un thé vert. Pendant que l’eau chauffe dans la casserole cabossée, il vérifie l’état des jeunes pousses de lierre plantées le mois dernier : elles sont bien parties. Dans le pot d’à côté une orchidée étire une longue hampe en boutons prête à fleurir. Sur une toute petite table logée à côté de la fenêtre il pose délicatement la théière et le petit bol japonais, met un CD de Miles Davis, puis s’installe dans un vieux fauteuil affaissé. Les lumières de la ville... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 13:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

20 octobre 2021

Laisse-le partir, par Evelyne Grenet

 Piste d'écriture: écrit sur un galet...  Lustrés par le flux incessant, les galets de la plage brillent dans la lumière du matin. Ciel et mer se confondent à l’horizon dans un doux camaïeux de bleus. A peine quelques rayons de soleil griffent la nuée de teintes roses. Douceur méditerranéenne. Brise légère. Une journée comme les autres sans doute ? La plage est déserte. Au loin, seul un homme avance en claudiquant. Silhouette longiligne, T-shirt blanc beaucoup trop grand, jean déchiré au genou. Le balancement des bras... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 16:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
10 juillet 2015

La clé des champs, par Evelyne Grenet

Piste d'écriture: donner la parole à ceux qui, d'habitude, ne l'ont pas, animaux, végétaux, objets... Nous sommes deux sœurs jumelles. Mon histoire commence comme la chanson de Michel Legrand. Je m'appelle Ingrid, voici ma sœur Luce. Nous sommes fines, élégantes, brillantes. Nous sommes liées au même amour. Il est statique, plaqué contre la porte. Nous allons vers lui. L'une ou l'autre, matin, soir, souvent plusieurs fois par jours, nous lui rendons hommage. Quel plaisir infini de sentir nos corps étroitement imbriqués l'espace... [Lire la suite]
12 juin 2015

Chaussure à son pied, par Evelyne Grenet

  Piste d'écriture: une même scène vue par plusieurs acteurs ou témoins. La photo inspiratrice est de Roland Laboye (in Le sirop des rues), Le cortège de la noce s'étire dans la rue. Simone, à la fenêtre pour un dernier coup de brosse au tapis, se penche, fait la curieuse. « Le père Carpentier marie sa fille. La pauvre petite je ne sais pas si elle a fait un bon choix. Hier encore son 'novio' avait des manières très libres avec la fille du pharmacien. Ils rigolaient, je les ai vus derrière l'église.  Chuchotements... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 14:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
24 mars 2015

L'homme sandwich, par Evelyne Grenet

Piste: la vie bascule... Les contre-allées s'éloignent du parc de Ueno, se faufilent dans un vaste espace peu fréquenté.  Elles restent bien entretenues parsemées, d'un gravillon clair, bordées d'arbustes vigoureux. Cette végétation sert de support aux toiles ou aux bâches que les plus démunis tendent entre les branches pour se construire des cabanes. Aux abords de ces toits de fortune traînent différents objets du quotidien, réchauds, casseroles, bassines, balais.  L'homme, vêtu d'un pantalon noir, d'un blouson gris,... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 22:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
20 novembre 2014

La rivière verte, par Evelyne Grenet

  Piste d'écriture: rendre un paysage vivant. photos de l'auteure. Dans cette mangrove immense, assise à l'avant d'une pirogue, Barbara, tous les sens en éveil, observe la nature qui l'entoure. Elle regrette déjà de n'avoir revêtu ce matin que de simples bermuda et tee-shirt … Elle est assaillie par une nuée de moustiques qui virevoltent autour d'elle dans un bourdonnement joyeux. Elle les chasse par des gestes nerveux. Son agacement amuse son guide qui dans un rire moqueur lui lance. «Aujourd'hui moustiques contents, ils... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 09:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

18 novembre 2014

La petite case oubliée, par Evelyne Grenet

Piste d'écriture: la maison, ici une petite case créole. Photo de l'auteure... Le vent coléreux rouspète. Un palmier courbe la tête, Dit par quelques balancements, Son franc assentiment, A l'arbre à pain qui joue la garde rapprochée. Dans son ombre, bien cachée, La petite case créole, Se blottit contre le corossol. Sous l'ondée tropicale, Le toit devient bancal. La tôle ondulée pleure. L'habitation frémit de peur. Les murs tressaillent, Les planches baillent. Les ouvertures voient avec horreur, Les lianes s'infiltrer... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 13:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
14 avril 2014

Escucha las olas, par Evelyne Grenet

Piste d'écriture: quelques vers de Vénus Khoury-Ghata, indiqués dans le texte ci-dessous en italique.      Escucha las olas 1   Ne tournez pas les pages à l'envers Disait ma mère Les mots inversés ont le vertige L'encre perturbée caille comme un mauvais lait. Escucha las olas Disait ma mère, Les vagues évoquent mon bien-aimé qui, parti à la pêche, n'est jamais rentré... Sur la plage je l'attendais, l'océan est salé de mes larmes. Ce soir les mots troublés virevoltent Valsent dans la nuée, Puis... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 08:08 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
23 mars 2014

La danseuse aux pieds nus,par Evelyne Grenet

La danseuse aux pieds nus C'est la soirée du premier de l'an à Trou Mahot. Tout le village est rassemblé en bordure de mer. Un vent chaud souffle du large. La pleine lune est au rendez-vous. L'océan, paré d'habits de fête, scintille de mille feux. Dans une ambiance de liesse, les hommes allument des braseros, grillent les poissons, font rôtir deux cochons embrochés sur du bambou. Les femmes cuisinent la soupe de giraumon et les tostones*. Des vapeurs appétissantes chargées d'épices s'exhalent des préparations. Les musiciens... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 19:33 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
07 mars 2014

Gideline, par Evelyne Grenet

Il y a longtemps que je n'avais eu le plaisir de publier un texte d'Evelyne, partie sur les mers du globe avec son bateau... Voici la nouvelle que lui a inspiré la piste d'écriture: ce qui est vécu, ce qui est pensé... J'ai choisi pour l'accompagner une toile de Jean-René Jérome. Illustration tirée du Livre de la peinture haïtienne, de Marie-Josée Nadal Gardère. Carole Gideline    Recouverte d'un drap blanc, Gideline est allongée sur un lit blanc. Ses cheveux noirs ont été rasés, un gros turban de gaze entoure sa tête.... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 09:19 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,