06 mars 2016

Cristallisation, par Louis Portejoie

Alterner point de vue du narrateur et du personnage.   Lucien leva les yeux et vit un grand immeuble. Il vérifia le numéro : le 23 ; c’était bien là.     Du linge pendait aux fenêtres, déjà teinté du gris le la pollution ambiante, déjà sali avant même que de sécher. La chaleur était étouffante et dans les escaliers, des enfants braillaient, d’autres plus âgés couraient dans les ruelles avoisinantes, pendant que des adolescents faisaient pétarader leur scooter dans un ballet d’acrobaties... [Lire la suite]

01 mars 2016

Hasta luego! par Colette Rostan

Alterner focalisation interne (point de vue du personnage) et narration.    Le courrier du notaire avait atterri dans sa boîte aux lettres un beau matin et il avait eu du mal à réaliser ce qui lui arrivait. Loin, au-delà des mers, une propriété l’attendait, sûrement une ruine à l’abandon. Quelqu’un dont il ignorait jusque là l’existence restait relié à lui par-delà la mort, comme un signe, peut-être une chance inespérée de se soustraire à la monotonie des jours. Il montait un peu moins vite les escaliers mais il... [Lire la suite]
18 février 2016

Il alla voir ses plantes... par Carole Menahem-Lilin

Alterner focalisation externe et interne, à la troisième personne. C’était un jour de fin janvier ; il alla voir ses plantes. Posées les unes à côté des autres dans la serre, sur des étagères d’acier gris, elles figuraient une forêt dépouillée. Il eut fugitivement l’impression de monter entre les pots, comme entre les lacets d’un chemin encavé. Il aurait plu, la terre se serait légèrement éboulée, la brume monterait, rousse, limitant la visibilité, mais le plongeant dans de riches odeurs de terreau et de ciel. Il déplorait... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 18:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
16 février 2016

Francis, par Danièle Chauvin

  piste d'écriture: alterner focalisation interne et externe. Après une marche de plus d’une demi-heure sur une pente assez raide, se tordant les pieds tous les dix pas sur ce chemin caillouteux, Francis aperçut enfin la maison de Camille. Il regretta aussitôt d’avoir sué sang et eau pour arriver là, devant ce cabanon au crépi grisâtre, aux volets en attente d’un coup de propre, au toit recouvert d’une couche d’un vert inquiétant. Il avait dû y avoir autrefois une allée conduisant à la porte car l’herbe était rare et courte... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 17:40 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
14 février 2016

Majestic Hôtel, par Roselyne Crohin

 S'inspirer de photos de Denis Roche.           D et F ont toujours beaucoup voyagé. Ils ont même commencé à le faire à l'orée des années 60, à une époque où c'était encore un privilège rare. Les hôtels avaient alors le charme suranné de vastes demeures avec galeries, terrasses et jardins luxuriants. Dans les chambres, le linge blanc et frais était fourni en abondance. Des fauteuils en rotin et des rocking-chairs ajoutaient du confort et de l'intimité à ces espaces trop grands,... [Lire la suite]
08 février 2016

Annabelle, par Jean-Claude Boyrie

 Au bout de trente ans de bons et loyaux services, le téléviseur d'Aristide était toujours là. Cet appareil, réputé « obsolète », comme on dit en langage soutenu, trônait sur un napperon de dentelle au milieu du salon. Ce matos hors d'âge (autant que son propriétaire) occupait un volume incroyable, il pesait comme un âne mort. Dur-dur à déplacer, quand il s'agissait de le dépoussiérer. La femme de ménage - elle assurait l'entretien du logement deux fois trois heures par semaine - n'en finissait pas de râler, supposant... [Lire la suite]
Posté par JCBOYRIE à 08:30 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,