05 avril 2018

Takeo Entertainment, par Jean Barraud

Piste d'écriture: cartes, tirées au hasard, du jeu Unanimo : un rocker, le soleil, la foudre, un palmier, le drapeau japonais. Takeo Entertainment  Takeo Entertainment n'est pas l'entreprise japonaise typique telle qu'on se la représente en Occident - corsetée dans sa hiérarchie de patrons tout-puissants et de salariés mariés à la boîte au point de délaisser leur épouse. Takeo Entertainment, c'est l'anti-modèle nippon, l'hédonisme au soleil levant, l'anarchie aux yeux bridés, les allumés de l'archipel. Né avec deux baguettes... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 10:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

19 février 2018

La dure mission du travailleur social, par Jean Barraud

Piste d'écriture: en immersion. Inspirée par le "Tour des Mondes", d’Hervé Dirosa (Actes sud, 2013), section "Panoramas grotesques" La dure mission du travailleur social Il y a des journées où on ferait mieux de rester couché.  À peine j'ai fini de boire mon café, l'ordre de mission déboule sur mon terminal. Un OM à 7h du mat, purée, c'est pas humain. Ils ont des soupçons sur une femme. Unité H16, Tour 34, 27ème étage. Elle reste hors champ un peu trop souvent à leur goût. Ou alors, toujours de dos. Bref, faut aller sur place. ... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 14:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
31 janvier 2018

Accéder à la propriété, par Jean Barraud

Piste d'écriture: le rêve, et ses liens avec le quotidien. Accéder à la propriété   Comme chaque fois que j'ai mis mon réveil à sonner, je dors mal. Ou plutôt pas du tout.  Je me repasse en boucle la liste des papelards qu'il a fallu rassembler... bulletins de salaire, avis d'imposition, relevés de compte, questionnaire de santé, carte d'identité de la caution... tout est prêt depuis longtemps, bien rangé dans des pochettes plastiques qui alourdissent mais font sérieux. N'empêche, ça défile et re-défile et re-re-défile et... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 18:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
04 novembre 2017

La main, par Jean Barraud

Inspiré d'un thème: le seuil, et d'une photo de Ralph Gibson.   Lorsque tu arriveras devant la porte, il se peut qu'un effroi te saisisse. Non pas face au mystère de ce qui pourrait t'attendre au-delà. Car de mystère en apparence point, ou en tout cas rien qui soit de nature à susciter l'effroi. La porte sera entrebâillée et de l'ouverture jaillira une lumière telle que seul un soleil éclatant peut en être la source. Une lumière propre à rasséréner. « Ah, te diras-tu, après cette course aveugle, la lumière,... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 11:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
25 novembre 2016

Tortillard pour l'Eldorado, par Jean Barraud

Ecrire à partir d’une photographie. Réfléchir aux différents points de vue possible, éventuellement les alterner. Restons-en d'abord à l'observable. A ce qui, analysé avec attention, ne saurait souffrir de démenti. La photo, en noir et blanc, a été prise dans un transport public dont on voit, sur la droite, une fenêtre et en arrière-plan, le dossier d'une banquette. La fenêtre est obscure. Le haut du dossier est couvert d'une housse de protection de couleur claire brodée des initiales CFR. Une oreillette prise dans la housse sépare... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 10:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
20 juin 2015

Childebert et Englebert, rencontre de deux élégances... par Jean Barraud

Piste d'écriture : faire parler ce qui ne parle pas. En l'occurrence, un objet et un animal Childebert J'aime les aires ouvertes. Oui, cela peut surprendre. On me dit plutôt secret, amoureux des ombrages, des fouillis végétaux qui m'offrent une cachette commode. C'est vrai dans un sens. Dans ces enchevêtrements, je trouve ma pitance et un abri contre mes prédateurs. J'y trouve aussi l'amour et l'occasion d'assurer la pérennité de mon espèce. En cela, ces lieux, c'est vrai, je leur suis redevable et jamais ne me viendra l'idée... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 20:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

25 mai 2015

@msf, par Jean Barraud

  Piste d'écriture: le courriel. @msf   De : Jérôme à : Irène objet : transit Mon amour, on atterrit juste. Je  suis en salle de transit vols intérieurs. De Nairobi, je ne vais rien voir, bien sûr, et je pourrais aussi bien être à Stockholm ou à Djakarta, n'étaient les gesticulations des porteurs, chauffeurs de taxi etc, que l'aperçois à travers les vitres épaisses, depuis mon espace aseptisé. Impression bizarre, irréelle, interplanétaire. Bon, enfin, je suis pas clair, je t'expliquerai, ça, c'est du... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 18:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
22 mars 2015

Dispositifs rotatifs (2), par Jean Barraud

3 - Cataclysmes Dès qu'il a été question de manège, j'ai senti s'installer en moi cette chose que je connais bien : une boule dans la gorge. Pas de panique. Je gère. Je m'acquitte du droit d'accès, installe mon trognon sur sa bestiole, descends en m'arrangeant pour rester bien en vue. Le manège se met en mouvement. Mon petit garçon est beau comme un cœur, avec sa bouille toute ronde, ses yeux bleus et ses cheveux blonds coiffés en bol. Sérieux comme un pape et fier comme un bar tabac, il tourne. Il a choisi une girafe dont le... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 13:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
21 mars 2015

Dispositifs rotatifs, par Jean Barraud

Piste d'écriture: 1. un, ou des objets emblématiques, qui accompagnent une vie. 2. écrire cela à l'aide de courts chapitres, pratiquer l'ellipse. Le chapitre 1 et 2 sont publiés aujourd'hui, les chapitres 3 à 5 demain. Dispositifs rotatifs  1 - Savoir de quoi l'on parle2 - Et si les anneaux venaient à glisser ?3 – Cataclysmes4 - À contre-emploi5 - Rome, Piazza Navona 1 - Savoir de quoi l'on parle Le dispositif consiste en une plate-forme circulaire de 6 à 8 mètres de diamètre placée de 15 à 30 cm au-dessus du sol,... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 13:25 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
10 mars 2015

Melilla-Almeria, par Jean Baraud

piste d'écriture: prendre conscience du rythme de ses phrases, jouer avec les ponctuations. Pour cela, décrire des mouvements, ou mettre en scène une action.    Gare maritime de Melilla, 14 décembre 1980. 6° Celsius. En 1980, on n'a pas encore inventé la psychologie des températures. Le froid ressenti n'a pas d'existence officielle. 6°, c'est 6°, mais comme il souffle un vent à décorner les bœufs, on se les gèle sévèrement. La tempête a bloqué les ferrys à quai. 48 heures sur des sièges de bois poisseux, à partager... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 10:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,