12 juin 2016

Portrait d'Iris, par Jean-Claude Boyrie

Portrait d'Iris.      « Personne n'ignore que vous avez amené de Paris une fille de l'Opéra, qui mange, qui couche chez vous et qui reçoit toutes les distinctions que recevrait une épouse légitime. Quand le vice se montre avec si peu de retenue, il n'est pas possible de ne pas le voir. »    Lettre de  Charles Joachim Colbert, évêque de Montpellier, à Monsieur Bonnier de la Mosson, lui reprochant son inconduite notoire (1735).    Elle a été ici, sur la Terre et dans sa... [Lire la suite]

09 mai 2016

Nereidi ou l'antre de Calypso, par Jean-Claude Boyrie

Certains épisodes de cette "fantaisie homérique" contemporaine ont été publiés sur ce blog. L'auteur vous invite à prendre connaissance de l'intégralité de son roman en cliquant sur ce lien. Bonne lecture!   Nereidi, "L'antre de Calypso" Nereidi, "L'antre de Calypso" - Page 1Nereidi,http://www.wobook.com  
Posté par Menahem Lilin à 20:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
27 avril 2016

Adèle ou Asphodèle ? par Jean-Claude Boyrie

Adèle ou Asphodèle ? " Méditation faicte sur ma mort future, la quelle se joue lentement avec discrétion ".J.J. Froberger (1616 -1667).   Bonjour, ou plutôt  : « Bonsoir ! », ou même : « Bonne nuit ! ». Moi, c'est Frédéric. Je suis – plus exactement, je fus – artiste-peintre de mon état. Pas besoin de vous dire mon nom, vous m'avez sans doute identifié.  Car je me targue d'une certaine renommée et me réjouis qu'on parle encore de moi, fût-ce à l'imparfait. Une exposition me sera... [Lire la suite]
30 mars 2016

Tous ces visages, ces visages... par Jean-Claude Boyrie

Néreidi 25 (épilogue) Tous ces visages ces visagesJ'en ai tant vu des malheureuxEt qu'est-ce que j'ai fait pour euxSinon gaspiller mon courageAragon, Le Roman inachevé : « J'entends, j'entends » Journal croisé d'Alkistis et de Phil.Xanthos, ce 12 mars. Nous venons d'avoir la visite de Hans Dobermann, mon ex-rival, devenu mon ami depuis que cet homme étonnamment « fair play » m'a cédé la place auprès d'Alkistis. Aujourd'hui, non sans regret, Hans se résout à quitter Xanthos. Il vient nous faire ses... [Lire la suite]
Posté par JCBOYRIE à 10:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
18 mars 2016

La malle aux magnolias, par Jean-Claude Boyrie

La malle aux magnolias. Carole Benzaken « Magnolias » Encre de Chine et crayons, feuilleté sur verre, 160 x 120 cm, 2015. Courtesy Galerie Nathalie Obadia, Paris/ Bruxelles.I. Préambule : une étrange trouvaille.   C'était une malle tout ce qu'il y a de banal , une malle de voyage volumineuse à couvercle bombé, comme on en faisait au début du siècle - pas celui-ci, celui d'avant. L'objet devait avoir été récupéré dans un vide-grenier. En raison de son piteux état, il avait été relégué tout au fond du... [Lire la suite]
07 mars 2016

La visiteuse, par Jean-Claude Boyrie

  Piste d'écriture: une phrase, située au début de ce texte.     Ce 1er septembre 1814.   Elle regarde les nuages dans le ciel, des nuages qui flottent là-bas, de merveilleux nuages1. Il fait beau, divinement beau pour une fin d'été. À bord de la frégate, se trouve une mystérieuse jeune personne (on ne lui donne pas la trentaine). On chuchote bien son nom, mais au vrai l'on n'en sait rien, car elle voyage sous une fausse identité. Son périple a un but, jalousement tenu secret. Il s'agit d'un certain... [Lire la suite]

19 février 2016

Échnge pervers, par Jean-Claude Boyrie

  Échange  pervers. Henri Matisse : « La conversation », 1911, huile sur toile 177 x 217 cm, Musée de l'Ermitage, Saint-Pétersbourg.  La fenêtre s'ouvre toute grande sur un jardin. Au-delà du garde-corps en fer forgé, le spectateur perçoit la silhouette d'un arbre et trois parterres fleuris. On ne saurait dire si la scène se passe à l'extérieur, ou si  le décor lui-même envahit la pièce. À moins que ce qu'on prend pour une fenêtre ne soit en réalité un papier peint, ou bien un tableau fixé au... [Lire la suite]
08 février 2016

Annabelle, par Jean-Claude Boyrie

 Au bout de trente ans de bons et loyaux services, le téléviseur d'Aristide était toujours là. Cet appareil, réputé « obsolète », comme on dit en langage soutenu, trônait sur un napperon de dentelle au milieu du salon. Ce matos hors d'âge (autant que son propriétaire) occupait un volume incroyable, il pesait comme un âne mort. Dur-dur à déplacer, quand il s'agissait de le dépoussiérer. La femme de ménage - elle assurait l'entretien du logement deux fois trois heures par semaine - n'en finissait pas de râler, supposant... [Lire la suite]
Posté par JCBOYRIE à 08:30 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
09 janvier 2016

Lendemain de fête, par Jean-Claude Boyrie

Rien de plus lugubre qu'un petit matin blême de premier janvier, quand dehors il fait gris et froid. Luc s'éveille quand tout dort. La folle nuit de la saint-Sylvestre a pris fin, pleine encore des embrassades de minuit, des cris de joie des passants, du bruit des pétards dans la rue et du crépitement d'un feu d'artifice au loin. À présent, les teufeurs sont rentrés chez eux, plus rien ne bouge. Il y a ceux qui, lourds d'avoir trop mangé, trop bu, n'émergeront que bien plus tard, à l'heure du brunch, avec une forte sensation de... [Lire la suite]
Posté par JCBOYRIE à 12:22 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
25 décembre 2015

Mécompte de Noël, par Jean-Claude Boyrie

 Les Baux de Provence, ce 23 décembre. Aujourd'hui, c'est mercredi, la fête se prépare. Un peu bizarre que ce couple ait choisi la date du 23 quand il existe un 24 et un 25. Le « hic », c'est que la veille et le jour de Noël sont traditionnellement réservés aux familles et qu'ils ne peuvent déroger à la règle. Alors, ils ont programmé cette sortie aux Baux juste avant. Quand la fête commencera pour les autres, la leur sera déjà passée. À première vue, ce n'était pas un mauvais plan, juste un projet jouable en dépit de... [Lire la suite]
Posté par JCBOYRIE à 10:44 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,