16 avril 2014

Clair de neige & lune de sable, par Jean-Claude Boyrie

  « Un long tunnel entre deux régions, et voici qu'on était dans le pays de neige. L'horizon avait blanchi sous les ténèbres de la nuit.... » Yasunari Kawabata, « Pays de neige », incipit, éd. Albin Michel, 1968.   Agadir, 8 avril 69. Près de minuit : la seule heure où je me sent bien. Pas moyen de m'endormir. J'ai repéré ce coin désert où personne ne peut me voir. Je me retrouve allongée sur le sable, nue au clair de lune, à lire un livre au titre insolite ici : « Pays de... [Lire la suite]

09 avril 2014

Les jacarandas du lac Anosy, par Jean-Claude Boyrie

  Les Jacarandas du lac Anosy.       Ils sortaient de chez le notaire, et venaient de signer l'acte de vente de leur maison de famille. Un pan de leur vie qui s'écroulait ! Puis, ils avaient pris le thé ensemble. Oui, la page était bel et bien tournée. Tant de souvenirs, tant d'émotions partagées, s'attachaient à cette vieille demeure. Seul en restait le mobilier qu'ils avaient pu récupérer. C'était une consolation toute relative, car les bibelots, livres et tableaux ne seraient plus à leur place... [Lire la suite]
02 avril 2014

Poème disloqué : le Yoga des mots, par Jean-Claude Boyrie.

Pistes d'écriture et sources : Autour d'extraits poétiques de Vénus Khoury-Ghata, « A Norma Bosquet » in Anthologie personnelle, Acte Sud 1997/ « Elle dit », Balland, 1999 et « Orties », Éditions Alain Gorius, 2011. Les images associées se greffent en patchwork sur ou entre les consignes données au cours d'une séance de yoga, puis en phase de relaxation. Interprétation graphique de l'auteur à partir d'images anonymes d'origine indienne ou tibétaine. Les vignettes (lettrines) illustrant les sept... [Lire la suite]
26 mars 2014

Coeurs fêlés, par Jean-Claude Boyrie

    « Mesdames et Messieurs, le commandant de bord Philippe Lartigue et son équipage vous souhaitent la bienvenue à bord de cet Airbus A 305 de la compagnie Clapas Airlines. Après huit heures de vol, nous arriverons à l'aéroport international de Hamilton, notre destination, à 6 heures 13, heure locale. Les conditions atmosphériques sont excellentes sur l'ensemble du parcours. Ladies and gentlemen... »     L'hôtesse reprit son message en anglais. Elle débitait calmement, quasi-mécaniquement,... [Lire la suite]
19 mars 2014

Messe câline, par Jean-Claude Boyrie

    Messe câline. « Je vous écris du bout du monde. Il faut que vous le sachiez : les arbres en tremblent » Henri Michaux, "Plume", 1982.   Je l'ai rencontrée sur le haut Plateau, née d'un cactus nommé peyotl. Entre elle et moi, c'est une immense histoire d'amour. Compagne de mon rêve, elle se prête, amène, aux projets les plus fous. Elle me fait entrer dans son monde magique. En quête d'aventure, et toujours en errance, curieux d'un improbable ailleurs, nous allons en ces lieux d'où... [Lire la suite]
26 juin 2013

Mélancolie, par Jean-Claude Boyrie

Mille-fleurs 4. Mélancolie.  « Entre deux mots, il faut choisir le moindre ». Alfred Bouissou aurait dû s'appliquer cet aphorisme à lui-même, étant coutumier du discours ampoulé. Chaque vendredi matin, le boss réunissait son équipe en vue d'une séance de « debriefing », qu'il baptisait pompeusement « remue-méninges » : il était bien le seul à user de cette expression. Ce jour-là, Fred était revenu le cas d'Émilie, en avait remis une couche sur le caractère difficile de cette patiente... [Lire la suite]

20 juin 2013

Liseuse, par Jean-Claude Boyrie

Mille-fleurs 3 La liseuse.    Jeune femme lisant, fin XVème s., plume et encre brune sur papier, 29,5 x 22,2 cm, Bâle, Kupfer stickabinett  Leur premier contact avait été glacial, presque hostile : ils n'appartenaient pas au même monde. Jusqu'à présent, Maxence avait travaillé seul dans un logement vide. Il n'avait de contact avec sa future occupante qu'à travers un prisme : celui des parents d'Émilie. Tout à leur chagrin d'avoir une fille infirme, Jacques et Muriel Aucante en faisaient des tonnes. Ils avaient... [Lire la suite]
14 juin 2013

Le singe, par Jean-Claude Boyrie.

Mille-fleurs 2 Le Singe.   La bulle, ici, pas question de la coincer ! On avait du travail par dessus la tête, à Handi-Assistance. Le boss peinait à diriger son équipe disparate et quelque peu anarchique. Ses collaborateurs l'avaient surnommé « le Singe », évoquant un animal qui gesticule. On le comparait aussi à « l'éolienne » un instrument réputé brasser beaucoup de vent et générer peu d'énergie. Alfred Bouissou, Fred pour les intimes, n'était pourtant pas un cercopithèque grimaçant et velu. S'il se... [Lire la suite]
03 juin 2013

Grisaille, par Jean-Claude Boyrie

Mille-fleurs1  GRISAILLE.   Il faisait froid pour la saison. Le ciel était gris, lourd de nuages. Maxence Andrieu, dit « Max », enterrait ce jour-là son premier quart de siècle. Seul : Gaëlle, sa copine, venait de le plaquer. Il aurait pu inviter quelques amis chez lui pour son anniversaire, ou bien envisager une sortie en boîte, mais cette idée ne l'avait pas effleuré : il n'avait pas le coeur à ça. Vingt cinq ans, direz-vous, ce n'est pas vieux, c'est drôle de se dire à cet âge qu'on a déjà un passé.... [Lire la suite]
31 mai 2013

Parfum de bière et retour à l'enfance, par Jean-Claude Boyrie

Parfum de bière et retour à l'enfance   Ce onze novembre aux Camélias. L'établissement se situe un peu à l'écart du village. Au loin les la fanfare municipale se fait entendre. Ses flonflons ne parviennent qu'assourdis. C'est l'été de la Saint-Martin, l'ultime rémission accordée par la saison qui s'avance avant que l'hiver ne s'installe définitivement. Un pâle soleil éclaire les bords de Loire, au climat réputé pour sa douceur et sa modération. Selon Monsieur météo, le reste de la France affronte la rudesse du temps. Dans la... [Lire la suite]