21 mai 2014

Bleue... par Rolande Bernard

Piste d'écriture: l'ambiguité, la métamorphose. Bleue... Il savait qu’il faut du temps pour chaque chose, et que l’attente patiente est indispensable, mais il avait hâte de la voir apparaitre dans une belle robe bleue. Il avait pensé au noir, mais pour lui cette teinte était psychologiquement vécue comme une affliction, une peur, un désarroi, une souffrance – bien que pour certains peintres comme Miro ou Soulages, elle contînt en puissance la force de la lumière, et il savait qu’elle aurait été unique et admirée, en noir. Mais il... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 14:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

19 mai 2014

Trois jours avec la noyée souriante, par Rolande Bernard

Piste d'écriture: le fantastique. Je me souviendrai toujours de mon séjour dans ce petit village de Norvège. Je voulais enquêter sur mes ancêtres du côté maternel. J’avais loué un petit chalet isolé près d’un grand lac. Avant mes recherches, je voulais me réserver huit jours pour faire de la méditation. J’étais partie sans mon compagnon. Je venais de passer une année harassante du fait de mon travail, et douloureuse par la mort tragique de mes parents. Quand je pris possession de ma location, je trouvai l’endroit sinistre, avec des... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 13:07 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
03 avril 2014

Vertige des mots, par Rolande Bernard

 Ce poème a été inspiré par deux vers de Vénus Khoury-Ghata: les mots inversés ont le vertige /l’encre perturbée caille comme un mauvais lait  Les mots inversés ont le vertige, disait ma mère. Moi, j’ai le vertige quand il faut les manier.   Comme je voudrais trouver la grâce de les aligner les uns après les autres dans une encre verte, vert, couleur de l’espérance,                        pour... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 13:42 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
31 mars 2014

Rire ? par Rolande Bernard

Rire ? par Rolande Bernard Ce poème a été inspiré par deux vers de René Char, Je ris merveilleusement avec toi / Voilà ma chance unique.   Rire… mais quoi se cache derrière ce mot ? Un rictus moqueur Des yeux plissés Des bruits bruyants Des gorges déployées Ricaner stupidement, se marrer de tout… ? Mais moi, je ne peux rire de tout se qui m’entoure : Les expulsions La misère Les intolérances La faim dans le monde Les guerres fratricides Les guerres de religion Les dictateurs qui oppressent le... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 13:11 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
17 février 2014

Annonciation noire (et son commentaire), par Rolande Bernard

 Piste d'écriture: le rêve, et les échos qu'il peut avoir sur la vie.   Annonciation noire (et son commentaire)   Certains rêves peuvent s’expliquer. Ils peuvent relater ce qu’on a vu ou vécu dans la journée. Mais celui qui va suivre était étranger à toute circonstance présente. Ce rêve, que j’ai fait il y a 52 ans me hante toujours, et il m’est difficile à interpréter encore aujourd’hui. Rien ne me prédisposait au déroulement onirique qui va suivre. Agée de dix-sept ans, je suis avec mes deux sœurs dans la salle... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 14:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
24 janvier 2014

Souvenirs d'une centenaire, par Rolande Bernard

  Piste d’écriture : l’énumération, à la manière de Françoise Héritier dans Le sel de la vie.   Souvenirs d’une centenaire   L’existence n’est-elle pas un fatras hétéroclite, de choses qui vous font réagir suivant les circonstances, et le moment de votre vie où elles se posent ? Je suis là, dans mon fauteuil, percluse de rhumatismes. Les années pèsent sur mes épaules. Me mouvoir me demande beaucoup d’efforts. Mais j’ai la chance de pouvoir avaler quelques cachets qui atténuent mes douleurs. Malgré mon... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 14:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

20 janvier 2014

A part soi, par Rolande Bernard

Piste d’écriture : ce qui est dit, ce qui est pensé… A part soi…   - Sonia, ma chérie, comme je voudrais que tu cesses de voir Amandine. Je ne veux pas influer sur ta façon de mener ta vie, c’est juste un conseil. Cela pourrait nuire à ta réputation. Mme Dubois a attiré sa fille du côté des cabines d’essayage, afin que les clientes susceptibles d’entrer dans la boutique ne les entendent pas. - Qu’est-ce qui t’arrive, maman ? répond la jeune femme. Tu le sais, elle est mon amie depuis le collège. Elle est comme ma... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 14:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
13 janvier 2014

Enchaînée, par Rolande Bernard

Piste d'écriture: un jeu de cartes parmi lesquelles on tire, 1 une situation (ici: j'ai d'étranges hallucinations avec mes nouvelles lunettes), et un mot (ici: calculette).  Enchaînée L’air moite est presque irrespirable, je me sens nauséeuse sous mon masque… Mais pas de pause en vue. Le matelas de tissus est posé sur l’énorme table à coupe. Suivant le modèle le coupeur, armé de ciseaux électriques, découpe, et le trieur dispache. Chaque jean pour être assemblé et cousu, passera entre les mains de plusieurs ouvrières, placées... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 13:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
12 janvier 2014

L'arrivée de Jade, par Rolande Bernard

  Pistes d'écriture: des photos, et : ce qui est dit, ce qui est pensé.   L’arrivée de Jade   Un coup de fil vient d’apprendre à Nicolas et Julie l’arrivée dans ce monde de leur première petite-fille, que les parents ont prénommée Jade. Leur émotion est vive. Tout en regardant Julie avec tendresse, Nicolas lui dit : « Qu’est-ce qui nous arrive, ma chérie ? Ce n’est pas possible ! Nous venons de prendre un coup de vieux… dit-il en s’asseyant. - Eh oui mon amour, nous voilà grands-parents. ... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 08:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
02 décembre 2013

Ceux qu'on a oubliés, par Rolande Bernard

  Ceux qu’on a oubliés    Ce grenier était vraiment une grotte à trésor ! Depuis une semaine qu’elle était installée dans la vieille maison, Delphine ne se lassait pas d’y fouiller. Ce jour-là, elle découvrit une cantine en fer, renfermant les carnets  et la correspondance d’un poilu de la Grande Guerre, Félix Angereau. « Tiens, ce pourrait être le père du vieux Julien qui m’a légué la maison », se dit-elle. Elle fit un rapide calcul : les dates en tout cas correspondaient. Quand avec... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 13:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :