11 décembre 2018

Yves de la Lune, par Roselyne Crohin

Piste d’écriture : narration d’une rencontre, avec un lieu, un être, un milieu… quelque chose d’inattendu, de loufoque, mais qui, peut-être étrangement, va constituer une chance.  Yves de la Lune             Ses fines lunettes cerclées lui donnaient l'air d'un radical socialiste du temps de Jaurès. Mais c'est dans les années 90 que je l'ai rencontré. Il avait alors 25 ou 30 ans. Impossible de lui donner un âge exact. Il parlait d'une voix calme, légèrement voilée,... [Lire la suite]

30 mars 2017

Café Central, de Roselyne Crohin

Piste d'écriture: les toiles de  Varvara Bracho     Dix neuf heures viennent de sonner non loin. On goûte enfin la douceur des premiers jours de printemps, après ces deux premières semaines d'avril bien arrosées et plutôt fraîches. Depuis trois jours, les températures frisent les 20 à 25° et les longues soirées en terrasse sont délicieuses. Elena qui vient d'un pays froid n'a pas hésité à dénuder ses blanches épaules et à revêtir une robe légère. Entre ses après-midis de lecture chez Monsieur Paul et sa... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 16:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
04 février 2017

Son refuge, par Roselyne Crohin

Piste d’écriture : narration, dialogue, paroles rapportées… Son refuge                            La fontaine Médicis dans le Jardin du Luxembourg à Paris. - Tu sais que j'adore venir me réfugier ici, près de la fontaine, sous les grands platanes. Elle souleva une de ces lourdes chaises de métal qu'autrefois des chaisières faisaient payer et la plaça exactement sous le rai de lumière qui filtrait... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 13:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
15 janvier 2017

Babylone fantasy, par Roselyne Crohin

Piste d'éciture: imaginer un monde...    Station Babylone. Philéas, Merlin, Alice, Aladin et Shéhérazade sortent du métro. La Place des Pyramides est déjà noire de monde. La foule est excitée, bruyante, menaçante même, pense Alice qui a toujours tendance à paniquer en pareilles circonstances. Tandis qu'Aladin, Philéas  et Shéhérazade vont s’asseoir en tailleur à même le sol, devant la façade du temple de Diane, Alice prend Merlin par la main pour l'entraîner au pied d'une statue où ils pourront s'appuyer... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 19:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
25 mars 2016

Hello Mrs Miller, par Roselyne Crohin

A la manière d'Angela Huth, le narrateur juxtapose les points de vue des différents personnages. Le récit est inspiré de la première scène du film "45 ans" d'Andrew Haigh, interprété par Charlotte Rampling. Illustration : Charlotte Rampling dans le film "45 ans". Comme chaque matin, Kate marche à vive allure dans la campagne, avec Max, son chien fidèle, sur ses talons. L'automne est arrivé d'un coup. Elle en a été surprise en franchissant sa porte. Ce léger brouillard, qui ouate les prairies et les fermes, sera désormais la... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 09:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
14 février 2016

Majestic Hôtel, par Roselyne Crohin

 S'inspirer de photos de Denis Roche.           D et F ont toujours beaucoup voyagé. Ils ont même commencé à le faire à l'orée des années 60, à une époque où c'était encore un privilège rare. Les hôtels avaient alors le charme suranné de vastes demeures avec galeries, terrasses et jardins luxuriants. Dans les chambres, le linge blanc et frais était fourni en abondance. Des fauteuils en rotin et des rocking-chairs ajoutaient du confort et de l'intimité à ces espaces trop grands,... [Lire la suite]

20 janvier 2016

Divergences, par Roselyne Crohin

  Les bonnes (ou mauvaises) résolutions.?          Au début de l'été dernier, un couple de vieux amis, Marc et Dominique, ont fêté leurs 65 ans et leur départ simultané à la retraite.  Une cinquantaine de personnes, tous leurs amis de 30 ans, était au rendez-vous, dans leur maison de campagne à St Victor, dans le massif du Pilat. Cette maison qu'ils retapent depuis dix ans n'avait jamais été aussi pimpante et accueillante. Les massifs étaient bien fleuris, la pelouse impeccable.... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 15:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
29 décembre 2015

A bord du Nicosie, par Roselyne Crohin

 Créer un texte en commençant par imaginer la fin, grâce à une photo.           Blottie dans un recoin de la cave, Salma serre très fort sa petite sœur Aya. Tout autour d'elles, des femmes en bigoudis et en peignoir se lamentent avec des voix suraiguës. Nabila essaie de les réconforter l'une après l'autre, en caressant ici une chevelure, tenant là une main et susurrant ailleurs une parole réconfortante. Son salon de beauté était archi-plein quand la première déflagration a éclaté.... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 22:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
02 octobre 2015

La petite-fille, la piscine et la pigiste, par Roselyne Crohin

Je ne lis jamais les petites annonces chez mon boulanger. Quand on me tend un papier dans la rue pour des pizzas ou une séance de voyance gratuite, je garde mes mains dans les poches et je fais « non » de la tête. Mais l’autre jour, je ne sais pas pourquoi, en sortant de la piscine, les cheveux encore tout mouillés, je suis tombée en arrêt devant une annonce grossièrement scotchée autour d’un poteau. Il faut dire que j’avais attaché mon vélo juste à côté et que je pouvais difficilement la manquer… Enfin, je l’avais bien... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 20:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
16 juillet 2013

Monsieur Brahim et ses boites mystérieuses, par Roselyne Crohin

11 juin 2013 Piste d’écriture : se concentrer sur les effets d’un événement dramatique sans rien dire ou presque sur l’événement lui-même, car ce n’est pas le sujet. Les effets de l’événement en deviennent plus forts et plus émouvants. Le texte qui suit est librement inspiré du roman « Ce qu’on peut lire dans l’air » de Dinaw Mengestu.   Monsieur Brahim et ses boîtes mystérieuses    Tout l’univers de Monsieur Brahim se résumait dans des boîtes. Il ne rangeait rien ou presque rien dans ces... [Lire la suite]