09 janvier 2018

Quelle journée! par Sylvie

  Piste d’écriture : utiliser un ou plusieurs début(s) de nouvelles proposé(s) pour développer une histoire.  Quelle journée !             Il est six heures. La lumière du jour s’infiltre déjà dans la chambre, suffisamment pour distinguer le lit, une forme allongée dedans, et une longue silhouette debout à côté[1]. Ma présence en tant que spectateur de cette scène n’est pas fortuite, la raison en est même double : j’habite un étage plus haut, et je suis inspecteur de police.... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 10:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

19 novembre 2017

Derrière la porte, par Sylvie Albert

Piste d’écriture : À partir d’une photo de Ralph Gibson. Travailler l’idée de seuil. Derrière la porte       Ce matin la porte au fond du couloir est ouverte. Ou plutôt entr’ouverte. Il y a de la lumière sur le sol et le long du mur. Je reste immobile sur le seuil de la cuisine, moi qui ai toujours cru que cette porte cachait un cagibi sombre plein de bêtes à cornes effrayantes. Je ne sais pas pourquoi cette idée m’est venue. Peut-être à force d’entendre Papa dire à Maman : « Ne va pas dans la pièce du... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 20:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
03 octobre 2017

Baiser volé, par Sylvie Albert

Piste d’écriture : écrire un texte à partir de photos d’Ed Van der Elsken JP n’a pas eu d’autre choix que de me faire taire. Et tout ce qu’il a trouvé pour cela, c’est de me prendre brutalement dans ses bras et de m’embrasser. Il a sans doute pensé que cela pouvait sembler naturel, voire passionné. Ce que cela aurait pu être dans d’autres circonstances. Mais là, pour tout observateur un tant soit peu attentif, les doigts crispés sur mon épaule et la main serrée sur ma mâchoire à m’en faire mal criaient la vérité : il... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 10:22 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
09 septembre 2017

Léon le biblivore, par Sylvie Albert

Piste d'écriture: voir à la fin de la nouvelle. Léon le biblivore               Le monde est trop vaste pour Léon. Il y a trop d’espace, trop d’êtres vivants. L’excès d’air lui donne paradoxalement la sensation d’étouffer. Et depuis qu’il est né, petit grain de sable perdu au milieu de ses congénères, il n’a jamais éprouvé de sentiment d’appartenance ni de fraternité avec les grains de sable voisins, même assez proches. La solitude lui est une seconde peau.   ... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 18:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
02 avril 2017

Une tranche de vie, par Sylvie

Piste d’écriture : s’inspirer d’une phrase de roman (prise au hasard sur une carte à jouer).   Une tranche de vie L’un des deux hommes dit qu’il a envie de… mais il n’arrive pas au bout de sa phrase, car l’autre le coupe en disant qu’il est l’heure de partir. « Partir, mais pour aller où ? » se demande Nanard en les observant. Leur territoire s’étend sur un kilomètre carré tout au plus, et, à cette heure de la journée, le meilleur endroit, le trottoir le mieux chauffé par le soleil de décembre, c’est ici,... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 13:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
11 mars 2017

Bon sang ne saurait mentir ! par Sylvie Albert

Piste d’écriture : imaginer le trajet d’un objet, la manière dont il est entré en possession des personnages, son rôle particulier. Va-t-il être l’occasion d’une prise de conscience, ou inciter à une recherche ? La grand-mère de Paul vient de mourir. Ce dernier est en déplacement professionnel à l’étranger, mais il reviendra pour l’enterrement. Car la vieille dame occupe une place toute particulière dans son cœur ; c’est elle, Mamily, qui l’a élevé jusqu’à « l’âge de raison ». Il habitait avec elle... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 13:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

13 janvier 2017

Scène de ménage, par Sylvie

Piste d'écriture : alterner différentes manières de raconter une histoire (dialogue, discours indirect), en partant si souhaité des phrases en italique tirées du roman « sens dessus dessous » de Milena Agus.               - Tu sais que j’adore venir ici, sur cette plage ? me dit-elle. Si je le savais ! Comment pouvait-elle penser qu’il m’était possible de l’ignorer, depuis le temps ? Elle m’explique alors, pour la énième fois, que cela... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 18:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
22 novembre 2016

A chacun sa place, par Sylvie Albert

Contrainte d’écriture : écrire à partir d’une photo (visuel d’une exposition). Réfléchir aux différents points de vue possible, éventuellement les alterner. À chacun sa place « Là, je suis vraiment crevée ! » se dit Anna. « Ça fait des jours et des jours que nous fuyons, que nous passons d’un train à un bus à un autre train, afin d’échapper aux massacres qui ont débuté dans notre pays. Nouveau pouvoir, nouveau régime totalitaire, pas d’autre choix pour les opposants politiques que de fuir le plus rapidement... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 11:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
27 septembre 2016

La femme gauchère et le théorème de Cupidon, par Sylvie Albert

Piste d’écriture : Imaginer un texte à partir de titres de roman (ici restitués en italique). La femme gauchère et le théorème de Cupidon « Entre Dieu et moi, c’est fini ! » me déclara la comtesse de Ricotta, ses yeux pétillants dans la nuit brune. « Il a été le confident de ma jeunesse, le messager de mes rêves oubliés. Je lui en ai raconté, des secrets sans importance dans la touffeur du cabinet rouge ! Car c’est bien vrai que lorsqu’une part de ciel nous accompagne, on ne s’endort jamais... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 17:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
22 juillet 2016

Réminiscences, par Sylvie Albert

Piste d’écriture : composer des haikus en s’inspirant des exemples fournis OU introduire du texte – prose ou poème – entre les haikus proposés, en racontant l’histoire qu’ils nous inspirent.   Réminiscences matin d’été, notre rendez-vous sur une place fraîche[1] Je m’en souviens comme si c’était hier. Deux gamins – à 20 ans, on est toujours des gamins – rougissants et balbutiants. Ce n’était pas notre premier rendez-vous amoureux, ni à l’un ni à l’autre, mais nous sentions au fond de nous que c’était le premier de... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 12:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,