09 juin 2019

Quand j'ai eu 10 ans, par sylvie Albert

Piste d’écriture : imaginer une histoire en s’inspirant de la première phrase du roman de Michael Ondaatje « Ombres sur la Tamise », qui est celle-ci : « En 1945, nos parents partirent en nous laissant aux soins de deux hommes qui étaient peut-être des criminels ». Quand j’ai eu 10 ans… Quand j’ai eu 10 ans, nos parents partirent en nous laissant aux soins de deux femmes qui n’étaient pas exactement celles que tout le monde pensait qu’elles étaient. Il ne nous a pas fallu longtemps, à Laura et à... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 13:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

14 avril 2019

La voix d’Éloïse, de Sylvie Albert

Piste d’écriture : placer un personnage face à une épreuve, dans un endroit/une situation d’où il pourrait ne pas revenir. La voix d’Éloïse  Personne ne lui avait dit ce qu’elle risquait. Et pourtant, Papa et Maman le savaient, et peut-être même Marc et Sophie, mais elle, la principale intéressée, n’avait pas été prévenue. On lui avait dit qu’il fallait l’opérer pour qu’elle puisse mieux respirer, et comme toujours elle s’était laissé faire. Car les opérations, elle connaissait, cela faisait huit ans qu’elle en... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 19:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
14 décembre 2018

C'est arrivé aujourd'hui, par Sylvie Albert

  Piste d’écriture : narration d’une rencontre, avec un lieu, un être, un milieu… quelque chose d’inattendu, de loufoque, mais qui, peut-être étrangement, va constituer une chance. C’est arrivé aujourd’hui Tous les matins, elle suit le même rituel : réveil à 9 heures, prélassement au chaud entre les draps pendant une bonne demi-heure, puis toilette de chat. Une fois ses lunettes posées sur son nez, la journée peut commencer : tout prend alors un contour net, faisant reculer ses propres zones d’ombre. Un... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 11:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
20 novembre 2018

La femme en rouge, de Sylvie Albert

    Piste d’écriture : développer un texte à partir d’un « incident déclencheur », une situation ou révélation qui vient rompre la routine et le relatif équilibre dans lesquels se trouvaient le personnage et rend la poursuite de sa routine impossible. L'incipit s'inspire du début de "Villa Amalia", de Pascal Quignard.   La femme en rouge « Je le suivais. Je n’avais plus le choix, même si cela me rendait malheureuse comme jamais. Nous longions la Garonne depuis vingt minutes. Au moment où la... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 18:43 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
18 octobre 2018

Alexandra, par Sylvie Albert

Piste d’écriture : à partir d’un tableau de Pierre Bonnard représentant un personnage semblant plongé dans son intériorité, entrer dans la tête de ce personnage, le questionner sur sa vie et l’atmosphère qui l’entoure. La toile qui a inspiré ce texte est La loge, qui date de 1908, mais a inspiré une histoire contemporaine.   Alexandra   Si l’on m’avait dit plus jeune qu’un jour je serais là, à Paris, avec Goran, aux premières loges de la salle Berlioz, à attendre l’entrée en scène des comédiens, le cœur battant,... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 16:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
09 janvier 2018

Quelle journée! par Sylvie

  Piste d’écriture : utiliser un ou plusieurs début(s) de nouvelles proposé(s) pour développer une histoire.  Quelle journée !             Il est six heures. La lumière du jour s’infiltre déjà dans la chambre, suffisamment pour distinguer le lit, une forme allongée dedans, et une longue silhouette debout à côté[1]. Ma présence en tant que spectateur de cette scène n’est pas fortuite, la raison en est même double : j’habite un étage plus haut, et je suis inspecteur de police.... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 10:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

19 novembre 2017

Derrière la porte, par Sylvie Albert

Piste d’écriture : À partir d’une photo de Ralph Gibson. Travailler l’idée de seuil. Derrière la porte       Ce matin la porte au fond du couloir est ouverte. Ou plutôt entr’ouverte. Il y a de la lumière sur le sol et le long du mur. Je reste immobile sur le seuil de la cuisine, moi qui ai toujours cru que cette porte cachait un cagibi sombre plein de bêtes à cornes effrayantes. Je ne sais pas pourquoi cette idée m’est venue. Peut-être à force d’entendre Papa dire à Maman : « Ne va pas dans la pièce du... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 20:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
03 octobre 2017

Baiser volé, par Sylvie Albert

Piste d’écriture : écrire un texte à partir de photos d’Ed Van der Elsken JP n’a pas eu d’autre choix que de me faire taire. Et tout ce qu’il a trouvé pour cela, c’est de me prendre brutalement dans ses bras et de m’embrasser. Il a sans doute pensé que cela pouvait sembler naturel, voire passionné. Ce que cela aurait pu être dans d’autres circonstances. Mais là, pour tout observateur un tant soit peu attentif, les doigts crispés sur mon épaule et la main serrée sur ma mâchoire à m’en faire mal criaient la vérité : il... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 10:22 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
09 septembre 2017

Léon le biblivore, par Sylvie Albert

Piste d'écriture: voir à la fin de la nouvelle. Léon le biblivore               Le monde est trop vaste pour Léon. Il y a trop d’espace, trop d’êtres vivants. L’excès d’air lui donne paradoxalement la sensation d’étouffer. Et depuis qu’il est né, petit grain de sable perdu au milieu de ses congénères, il n’a jamais éprouvé de sentiment d’appartenance ni de fraternité avec les grains de sable voisins, même assez proches. La solitude lui est une seconde peau.   ... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 18:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
02 avril 2017

Une tranche de vie, par Sylvie

Piste d’écriture : s’inspirer d’une phrase de roman (prise au hasard sur une carte à jouer).   Une tranche de vie L’un des deux hommes dit qu’il a envie de… mais il n’arrive pas au bout de sa phrase, car l’autre le coupe en disant qu’il est l’heure de partir. « Partir, mais pour aller où ? » se demande Nanard en les observant. Leur territoire s’étend sur un kilomètre carré tout au plus, et, à cette heure de la journée, le meilleur endroit, le trottoir le mieux chauffé par le soleil de décembre, c’est ici,... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 13:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,