01 janvier 2016

Hommage à Jean Joubert, par Thérèse Françoise Crassous

  Le poète et romancier Jean Joubert est décédé fin novembre. Il était bien connu des Montpelliérains, en particulier des amoureux de la poésie qui fréquentent la Maison de la Poésie dont il a été président. En quelques vers, Thérèse Françoise lui hommage, et ayant apprécié l'homme et le poète, je m'y associe. Carole. Hommage   Les sables sont incendiés dans la douceur du soir. Un homme y marche et toujours marchera, Un peuple de loups chemine dans son pas.   Au firmament des voiles et des haussières, Une... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 18:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

10 avril 2014

Incantations cuivrées, de Th. F. Crassous, et émission Jardin d'Isis

Le nouveau recueil poétique de Thérèse-Françoise Crassous vient de sortir. Pour plus d'informations, vous pouvez contacter l'auteure : therese.crassous@wanadoo.fr. Par ailleurs, Thérèse-Françoise est invitée aujourd'hui 10 avril à 12h15 à l'émission radiophonique Jardin d'Isis. Elle y lira des extraits de Sonate erratique (long poème primé, et qui est présent dans le recueil). Vous pouvez écouter l'émission en direct sur FM 91.00, ou la réécouter et la télécharger sur www.fmplus.org
13 février 2014

Lecture rêveuse, par Thérèse-Françoise Crassous

Piste d'écriture: la lecture, et en particulier cette toile de Charles Sprague Spearce, Reading by the shore, 1883. Ce texte fera partie d'un roman en cours d'écriture. Rêverie               Tout le monde adore les câlins et cet après-midi serein, Minie a fermé son journal intime. On la nomme Mimine, c’est sa décision ; Marie Agnès est bien trop long. Ce surnom fait bien plus jeune et sublime son air rebelle et sa bonne mine. ... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 14:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
13 février 2014

Un matin d'hiver, par Thérèse-Françoise Crassous

 Ce chapitre fait partie d'un roman qui se déroule en Allemagne et en France. Le chapitre prend place deux ans après le mariage de l'héroïne et un déménagement à Nancy.       Un matin d’hiver             Que fais-je ici, seule dans cet appartement certes agréable où le soleil mutin me fait des clins d’œil dans toutes les pièces. Mais quand le ciel a mis sa couverture grise à cause des meurtrissures des fumées d’usines et des loques de bruits, je... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 14:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
04 octobre 2013

Le premier emploi, par Thérèse-Françoise Crassous

Piste d'écriture: écrire avec tous ses sens, y compris les sensations physiques. Ce texte de Thérèse Françoise s'insèrera dans un roman en cours, dont l'action se situe après guerre, moitié en France, moitié, comme ici, en Allemagne, à Hambourg. Andréas a une quinzaine d'années.    Le premier emploi               Andréas s’arc-boute, ses mollets tendus  sous les rafales d’automne.  Ce matin de septembre  brumeux l’a fait frissonner. Il n’a voulu... [Lire la suite]
23 décembre 2011

Au fil des courants (Gisèle), le wobook de Th.F. Crassous

Thérèse-Françoise avait écrit les aventures et mésaventures de Gisèle au cours des ateliers ; elle les a réunies en roman, Au fil des courants. Aujourd'hui, ce roman existe en wobook... pour y accéder, cliquez sur l'icône représentant la couverture du roman. Bonne consultation ! Petit mode d'emploi : - pour tourner les pages, dirigez votre souris vers le coin supérieur ou inférieur, de la page. Vous verrez alors apparaitre une petite main, cliquez dessus, la page se tournera! - la souris dirigée en milieu de page se transforme en... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 11:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

07 octobre 2010

Un livre de Thérèse-Françoise Crassous

Au fil des courants, un roman de Thérèse-Françoise Crassous Les participants de l'atelier du lundi après-midi connaissent bien Gisèle, l'héroïne récurrente de Thérèse-Françoise Crassous: nous l'avons vue naître et évoluer durant deux ans, au fil des propositions d'écriture et de l'inspiration de son auteure, et plusieurs de ces textes se trouvent sur le blog, dans la rubrique : "Gisèle, une vie". Il a fallu un long travail à Françoise Thérèse pour, de ces textes habités par une même voix, mais si divers, créer un récit.... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 09:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
22 novembre 2009

Nuit enjôleuse par Th. F. Crassous

  Nuit enjôleuse   Ô nuit En coraux des âges Racine les sables encoquillés Que la touffeur d’été arrache Au visage frêle du vent, Démon des désirs intrigants.   Ô nuit Bulle éthérée aux limons des squelettes Arrête la nostalgie aux lèvres des marées, Eloigne le soc des glacis masqués.   Ô nuit Sel de souffrances, fruits des mystères, Goûte à la frange des suaires, Aux regards furieux des bigornes, Aux anneaux de l’adversité.   Ô nuit Nageuse frelatée et obscure, Des profondeurs de... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 16:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
20 février 2009

Mon grand-Père, Thérèse-Françoise Crassous

Après la guerre en 1945, mon frère, sept ans, ma sœur, quatre ans et moi, six ans, avons vu cet homme pour la première fois ! Géant à la barbe poivre et sel, taillée en pointe, les cheveux roux, les yeux rieurs, il avait un sourire permanent aux lèvres. D’une stature hors du commun, il se tenait bien campé sur ses jambes derrière la grille de notre maison et nous impressionnait terriblement. Nul ne venant l’accueillir, il empoigna les barreaux, escalada en souplesse, traversa le jardin, monta les marches du perron.... [Lire la suite]
Posté par C Jouhaud Mille à 09:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
20 février 2009

Le Mirabellier, Thérèse-Françoise Crassous

    Sur la terrasse de Bonneval en Lorraine, je me plantais au milieu de la pelouse verte. Mes bras s’élançaient vers le ciel souvent « tristounet » et mouillé qui avivait ma robe ciselée d’un vert tendre tremblotante et bruissante sous le souffle du vent. Celui-ci est mon ami lorsqu’il chante une berceuse. Mais parfois brutal et coléreux il me tordait dans tous les sens et me faisait mal. Je hurlais alors des mots insanes quand sa bourrasque arrachait mes feuilles sagement posées sur des pédoncules fragiles. Un rien... [Lire la suite]
Posté par C Jouhaud Mille à 09:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :