16 novembre 2007

Joséphine, par Yvonne Libmann

Joséphine poussa un cri et lâcha l’éplucheur. Le couteau avait dérapé sur la pomme de terre et entaillé largement la peau à la naissance du poignet. Du sang, du sang partout……                 La patate est tombée en compagnie de l’objet du délit; Jos épluchait le légume en pensant à cet OCNI*, chopé la veille – merci les grèves! – sur TPS star, en V.O, luxe inhabituel sur cette chaîne câblée - ‘’ Moi, toi et les autres’’ (1).             ... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 14:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

06 octobre 2007

Une balade ambitieuse, Yvonne Libmann

    Nous sommes arrivées dans ce havre de paix, un lieu du bout du monde alpin, après un trajet éprouvant via l’incontournable autoroute vers Grenoble, le carrefour de Vizille, etc…Ce, le troisième samedi du mois de juillet. Vous aurez compris.                     Le village où nous allons séjourner est un hameau avec Histoire et patrimoine, à l’écart de la route nationale qui mène au col du Lautaret. Mon objectif est de partager avec ma fille la splendeur... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 18:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
29 mars 2007

Haïkus d’Irak, par Yvonne Libmann

  « Erreur et horreur » Dany Cohn-Bendit mars 2003   Mars – Avril 2003 Musulmans, chrétiens,Les larmes ont le même goûtQuand on pleure un fils.≈Quand un obus siffle,Patriotes ou déserteursLes soldats ont peur.≈Soldats enfiévrésBruits de bottes et de canonsCivils assoiffés.≈Les eaux sont souillées,Les téléphones surveillésLes milices agissent≈Maisons éventréesPlus de lits pour dormir,Les enfants soupirent.≈Les pères sont armésDes mères hurlent leur refus,Aux vieux atterrés.≈Sous un ciel tout bleuDans la splendeur du... [Lire la suite]
Posté par Yvonne L à 23:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
15 mars 2007

D'après Hopper, "Summertime", par Yvonne Libmann

D'après "Summertime" d'Edward Hopper, été 1943   Summertime Elle fait déjà partie de ma vie privée et la voilà de nouveau sous mes yeux, prête à subir mes mots maladroits. Oui, j’ai déjà dialogué avec elle, puisqu’elle « garde » la porte d’entrée de l’appartement où je réside, dans un immeuble confortable et sans style d’un quartier moderne et, comme on dit, « bien situé ». La voilà donc, ma compagne, fière et vigilante, délicatement appuyée sur un pilier blanc, debout sur la première marche du perron de sa demeure... [Lire la suite]
Posté par Yvonne L à 09:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
15 mars 2007

D'après Willy Ronis, "Vendeuses de frites" (Yvonne L)

« Vendeuses de frites, rue Rambuteau, 1946, Paris 11e » Willy Ronis.             C’était un temps où la France osait rechanter, où le cœur de Paris y battait la chamade, où les jupes des filles voletaient sur les places. Le temps où j’ai mordu à belles dents ma première banane, peau comprise, assise sur le lit de la maison de cure où je reprenait mes forces (après topinambours et rutabagas !). Petit sourire attendri de Maman…   Un temps où Mac Donald n’avait pas éjecté du boulevard St... [Lire la suite]
Posté par Yvonne L à 09:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
15 mars 2007

Oblation, d'après une Nativité, par Yvonne Libmann

Petit Bouddha en éveil, ton inquiétante étrangeté me trouble, pire me fait peur.Ton regard s’absente. Que vois-tu, qu’entends-tu dans ton silence ?Tu parais t’être éloigné du visage – invisible pour nous – qui te contemple ; tu sembles ignorer ces mains si fines jointes pour toi.Que signifie cette apparente non présence au monde, cette ignorance de la femme – car ce sont bien des mains féminines, n’est-ce pas ? La porteuse des mains qui te veille, est-elle déjà résignée à ce que tu ne lui appartiendras jamais ? Que connaît-elle, déjà,... [Lire la suite]
Posté par Yvonne L à 09:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
02 mars 2007

La valise, par Yvonne Libmann

  Nous avons pris le train en gare de Lyon, l’expresse de onze heures quinze. Qui a démarré à midi moins vingt.Les couloirs étaient comme je l’avais prévu « bondés. » Nous allions devoir voyager, soit debout, soit dans le meilleur des cas, assis sur nos bagages. C’est effectivement ce qui c’est produit. Mon sac était presque « léger ». Mais Nathan, outre un sac à dos style militaire, s’était chargé d’une valise monumentale, sur laquelle je me suis installée. Le poids de la « chose » a donc pu supporter le mien, « plume » ... [Lire la suite]
Posté par Yvonne L à 00:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
02 mars 2007

A Messieurs Dupond et Dupont, par Yvonne L.

        Hélène MALLET                                                                                                  Paris, le 31 avril 9999 20, rue des Pyrénées 75020 PARIS ... [Lire la suite]
Posté par Yvonne L à 00:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
18 février 2007

Yvonne Libmann, textes

*** Je me suis réveillée avec un inconnu (listes)Textes et peintures du stageCharlotte dans tous ses états (nouvelles)Ce qui est permis... ou non (nouvelle à chute)Joséphine (Début et fin imposés, nouvelle)Une balade ambitieuse (Un lieu, un personnage)La valise (4 éléments)A Messieurs Dupont et Dupont (Lettre folle)D'après Hopper, "Summertime" (Sur Image)D'après Willy Ronis, "Vendeuses de frites" (Sur Image)Oblation, d'après une Nativité (Sur Image)Haïkus d'IraK (Yvonne Libmann)
Posté par Menahem Lilin à 18:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,