27 février 2021

La double peine, par Thomas Incorvaia

« LA DOUBLE PEINE »   Je me sens enivré d'une chaleur extrême d'amitié profonde Et d'amour. L'amour ! Voilà un sujet passionnant et riche. En fait, c'est plus fort que d'être aimé, comme le disait Daniel Balavoine en 1984. Mais au fond, qu'est-ce que l'amitié ? Y a-t-il une différence entre amour et amitié ? Oui, mais laquelle ?   Tous les jours, je vois certains couples s'embrasser, vous me direz, Eros[1] a fait son travail certes. Mais l'Amour est-il inaccessible aux personnes... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 15:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

17 février 2013

Le déjeuner (4), par Joséphine Roche

Le déjeuner des anciennes élèves, épisode 4 (et fin)   -          Et tu n’as jamais imaginé qu’elle pouvait les confisquer ? -          Mais tu es folle ! Elle était la prévenance même, elle souffrait de ma tristesse. J’ai même commencé à déprimer sérieusement, au point que j’ai accepté qu’elle reste un peu plus longtemps que prévu. C’était la seule personne qui m’offrait son amitié dans un moment de chagrin… Muriel, tu crois... [Lire la suite]
16 février 2013

Le déjeuner...(3), par Joséphine Roche

Le déjeuner des anciennes élèves, épisode 3   Pendant qu’il s’aventurait dans la salle, Muriel fut saisie par sa ressemblance avec Hugh Grant, dans « Quatre mariages et un enterrement », cet air absolument paumé, ces yeux bleus d’autant plus émouvants qu’elle pensait y lire de l’appréhension. Quant à elle, elle était pétrifiée. Dans ce lieu surchauffé, elle s’était mise à grelotter, assaillie par les images les plus saugrenues. Cette soirée du 14 janvier 1993 se déroulait pour la énième fois dans sa tête. Au milieu... [Lire la suite]
16 février 2013

Qui ne tente rien n'a rien, par Louis Portejoie

Piste d'écriture: insérer dans votre texte une réplique de cinéma, ici, du film Inception de Christopher Nolan, - Vite ! Embrasse-moi. - Ils nous regardent encore. - Qui ne tente rien n’a rien. Qui ne tente rien n'a rien   « Samedi Bernard, samedi prochain vers 18 heures, votre dame est bien sur invitée et vos enfants ; vous avez des enfants ? -       Euh, non, pas encore monsieur le directeur -       Ah ça viendra, je compte sur vous et sur... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 09:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
23 octobre 2012

Paul (2): Loulou, par Maxime Causse

  LOULOU   Vous le savez, je vous l’ai raconté, Amélie m’a trompé, Amélie m’a quitté. Ô rage ! Ô désespoir ! Ô vieillesse ennemie… et tout le tremblement.   Heureusement, j’ai rencontré Loulou, Pénélope au cœur pur qui ferait chavirer le plus ascétique des hommes voué à la vie monastique. Loulou, quand tu nous tiens, c’est pour toujours. Loulou, du haut de ton mètre cinquante-cinq, tu as rencontré les loups...et tu les as tous mangés. Alternativement brune ou blonde, sensuelle aux formes généreuses à... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 09:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
29 septembre 2012

L'histoire de l'histoire, chap I, par Iva Caruso

L’histoire de l’histoire.   Chapitre I, Victoire   Comme chaque soir, Clarance racontait une histoire à sa petite sœur, Clémence. « Il était une fois un beau et jeune marin nommé Elaïjah, éperdument amoureux d’une jeune femme magnifique, d’une riche famille. Son amour était né à ses dix ans, lorsqu’il prenait des cours avec le grand poète de la ville, qui acceptait tous les enfants quelques soient leurs origines. Cet homme était mal vu par les bourgeois à cause de cela. Une fois, une riche famille avait voulu... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 11:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

21 janvier 2012

L'exil, par Joelle Saltel (2)

pour lire l'épisode 1 Après m’avoir croisée deux ou trois fois dans l’escalier de la maison, tu t’es décidé à me parler et tu m’as demandé depuis combien de temps j’habitais l’immeuble.Nos regards se sont rencontrés, il me semble que j’ai un peu rougi. J’avais peur, je ne sais pas de quoi ce qui était étrange comme sensation. J’étais traversée par d’intenses émotions qui me débordaient.J’avais surtout appris les interdits, c'est-à-dire tout ce qu’il ne fallait pas faire… La sexualité était un royaume inaccessible.Ma mère m’avait... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 21:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
11 décembre 2011

"Au bout du chemin" épilogue : l'enfant retrouvé, par Jean-Claude Boyrie

« Au bout du chemin », épilogue : «L'enfant retrouvé ». L'enfant retrouvé.    « Un enfant s'avance, noir comme une orange, dans le soleil ; il m'aborde, me touche me à faire crier, car en lui, je reconnais l'enfant d'autrefois que je fus, qui vit toujours en moi comme un ver dans l'aubier, me dévore, me brûle. » Frédéric-Jacques Temple, « Les eaux mortes », 1975.  En revenant de la Grande Lagüe, Paul fit lire à Maïté le poème « Dimenye » de Ludovic Puyau.... [Lire la suite]
Posté par JCBOYRIE à 16:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
12 juillet 2011

Résurrection, par Rolande

  Résurrection Pourquoi cet olivier ? Elle seule le savait. Lui avait accepté sans comprendre. Pour elle c’est un arbre d’exception qui opère une véritable fascination, semblable à celle que Philippe exerce sur elle. Oui, cet homme l’avait réveillée à la vie, elle était un zombie, il avait su fouiller son âme, il avait vu sa souffrance : comment avait-il fait pour ressusciter ce cœur meurtri ? En la mettant dans une bulle auréolée de blanc. Il vient parfois l’y rejoindre et sait les emmener au paradis des anges. ... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 16:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
24 août 2009

Nue, par Carole Menahem-Lilin

D'après un tableau de Bonnard, La sieste (site http://nga.gov.au/) Nue  Elle est nue, allongée dans le désordre des draps. Dehors, c’est l’été – la touffeur moite de certains jours de juillet. L’orage tourne, gronde au loin, mais ici ne se décide pas à éclater.  La chaleur est sensible dans la manière dont elle repose, sur le ventre, sans rien sur elle qui puisse faire obstacle aux bourrasques paresseuses qui par vagues, soulèvent les rideaux et viennent rafraîchir sa nuque. Offrir le moins de... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 16:56 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,