12 février 2017

Basculement, par Nychie Alause

Inspiré par les premiers vers du poème de Jacques Darras, Chimay (in L’indiscipline de l’eau, Poésie NRF Gallimard, 2016)   — Qu’est-ce qui nous fait tellement aimer une frontière ? demande Paul. Je n’ai pas l’impression qu’il s’adresse directement à moi. Il me tourne le dos. Non pas tout à fait, car j’aperçois son visage de trois-quarts. Une lumière diffuse dessine comme une étoile au coin de son œil. Je ne sais pas si je dois lui répondre car de réponse, pour l’instant, je n’en ai pas. Je ne sais pas s’il parle d’une vraie... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 14:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

08 février 2017

Frontière, traverse... par Florence Chaudoreille

Inspiration libre par le poème « Chimay », de Jacques Darras Pourquoi ce tremblement au moment de la traverser ? La vie, l’averse, l’aversion. Traverser la vie, de part en part, en se tenant le plus juste possible, sur le fil, et sans se retourner. Passer à travers l’averse, les gouttes dans les yeux, le cou, les habits qui s’alourdissent, le pas qui se fait lourd, mais pressé tout de même, pour atteindre un abri. Traverser l’aversion, ou les aversions plutôt : des araignées, des espaces clos, de la foule,... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 14:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
01 février 2017

L'île des Morts, par Jean-Claude Boyrie

Déluge 13   Xavier   L'île des morts     La frontière.   Qu'est qui nous fait tant aimer une frontière ? C'est juste que la terre est ronde, et forcément, qu'on est toujours au nord de quelque part, au sud d'un autre endroit. Qui sait où passe la limite ? On est toujours aux yeux de l'autre un étranger.   Nîmagine.   On prétend que le Gard se trouve au nord du sud. À diverses saisons, je m'imagine Nîmes. Le printemps fait éclore aux vergers mille fleurs. Plus tard,... [Lire la suite]
Posté par JCBOYRIE à 08:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
20 janvier 2017

Folie frontière, par Carole Menahem-Lilin

A partir d'un poème de Jacques Darras, Chimay, in L'Indiscipline de l'eau (Ed. Gallimard NRF, 2016). Je suis partie des deux premiers vers.     Qu’est-ce qui nous fait tellement aimer une frontière ? Pourquoi ce tremblement au moment de la traverser ? Pourquoi cette lassitude à ne la traverser pas ? Lorsque toutes les frontières s’éloignent, sont derrière soi, Dans la frontalité du temps d’avant… ? Franchissements aimés, érotiques, Affranchissement du temps banal, Lorsqu’esclaves évadés de... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 22:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,