05 décembre 2021

Quelques mots japonais, et leurs idéogrammes, par Evelyne Grent

Printemps         Haru     春 Été                      Natsu    夏 Automne           Aki           秋 Hiver                  Fuyu     冬 Fleurs de cerisier   Sakura    桜 ... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 14:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

05 décembre 2021

Pour conclure ce voyage en haïkus, le yukimuchi

Et pour finir, un haïku de Shizuko Matsunaga, introduit par cette note : Le yukimuchi est un petit insecte endémique, de la grosseur du petit moustique, au dos duveteux : quand il vole, on dirait qu’il neige. Et justement, il arrive aux portes de l’hiver. Yuki : neige, Mushi : insecte   Lentement le yukimuchi vola Sur son vêtement se posa (Shizuko Matsunaga)
Posté par Menahem Lilin à 13:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
05 décembre 2021

Bashô, quelques haïkus, présentés par Evelyne Grenet

Matsuo Bashō (松尾 芭蕉), plus connu sous son seul prénom de plume Bashō (芭蕉) est un poète japonais du XVIIe siècle (1644-1694). Il est considéré comme l'un des quatre maîtres du haïku japonais avec Buson, Issa, et Shiki. « Bashô, 111 poèmes », publié aux éditions Verdier en 1998, propose les haïkus en japonais, présentés en colonne et sur la même page, en français sur trois lignes. Voici un extrait de l’introduction. Bashô est l’une des figures majeures de la poésie classique japonaise. Par la force de son... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 13:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
29 novembre 2021

Sur le chemin, par Evelyne Grenet

piste d'écriture: haïbun   Sur le chemin, Feuilles dorées frissonnent, Envol d’une pie   Mes pas m’emmènent dans ce petit bois où j’aime me promener. La lumière dorée de l’automne joue au travers des branches qui se dénudent. La canopée se pare de mille feux. J’écoute le silence.   Bruissement du vent, Un chien dans le lointain, Croassement du corbeau   A chacun de mes pas, les feuilles légères se soulèvent dans un dernier sursaut de vie puis retombent en mille écus précieux. Ma route, parsemée de ces... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 13:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
18 novembre 2021

Zanzibar, par Nawé

Piste d'écriture: haïkus et formes brèves je pars sur les traces de mes origines des traces inconnues qui manquent des empreintes que je sais nécessaires   je pars sur le sable de chaque île jusqu’à retrouver les pas des miens   les pas silencieux des hommes soumis en masse à se taire et à obéir   lorsque je respire je redonne la liberté aux miens je leur permets de dormir lorsqu’ils en ont besoin les chaînes aux cous aux poignets aux chevilles et à l’esprit ont disparu ou presque   mon regard... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 13:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
20 mai 2020

Haïkus de J.M. Occhuizzo (suite)

Une brebis Avec un berger allemand Amour interdit         l’orgueilleux: un chat tigré       métro arrêté mille pattes   détalent     au village un nid de vipères se lâche   sorti de prison gai rossignol prisonnier dans la foule   le requin à faim au menu festin de marin   Girafe étouffée Un boa Autour du cou   Au soleil une vipère Lézarde Comme une couleuvre   maître-chien fort en gueule muselé   pépites dans... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 14:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

19 mai 2020

Le blues du boulanger, par Florie

Nouvelle inspirée par un haïku de Christian Cosberg: le blues du boulanger / sa vie / en miettes. Florie a pris un grand plaisir à jouer sur les mots...   Il s’est fait rouler dans la farine. Sa femme l’avait prévenu : ça sent le roussi, qu’elle disait. Mais il n’a pas écouté sa mie. C’est ça, un couple qui s’encroûte.   Cette nouvelle assistante, aux épaules dorées comme des petits pains, aux yeux comme deux charbons ardents. On s’croirait dans un four, qu’elle disait pour justifier ses tenues affriolantes. ... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 09:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
18 mai 2020

Haïkus portraits, par J.M. Occhuizzo

modèle impatiente elle casse la croûte   la Bretonne au cœur d’artichaud   Démêlés avec la justice Le rugbyman Plaide coupable   Dans le rouge Le poivrot gère l’économie du pays   bateau tangue tango matelot boit la tasse dans l’eau   poète sans mot poète sans pain   l’écrivain malade son visage blanc de page   au troquet arsouilles accoudés vérité inventée   En vacances L’inspecteur du fisc A la pêche sous-marine Haïkus J.M. Occhuizzo,... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 15:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
16 mai 2020

L'accordéon, poème de Michelle Jolly

Accordéon, accordé-moi… Do ? « Libertango » descente crescendo,  presqu’une main tendue une plainte, un appel ! la jeune blonde là-bas me regarde ? non…. Ne me regarde plus…   Mi ?   un tourbillon  valse celle des mille temps ;  qui vais-je entrainer,  dans ce groupe qui rit celle qui me dit merci  en glissant dans les bras  d’un Don Juan du dimanche… ?   Sol ? blues traditionnel, comme d’habitude… j’en rajoute... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 13:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
14 mai 2020

Le vieux carnet... par Michelle Jolly

Piste d'écriture: un haïku de Christian Cosberg, tirés de Igloo igloo igloo, de Christian Cosberg, Tapuscrits, 2019 Vieux carnet à spirales  quelques mots   laissés sur le carreau…   Vieux carnet à spirales quelques  maux  nuits sans fin, ressasser, attentes, jours trop longs, désespérer, se sentir disparaitre, ne compter pour personne !   pas de main qu’on vous tend ?  vide…. Heures noires…    Laissée sur le carreau.   Non !... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 13:28 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,