17 novembre 2017

La porte du savoir, de Laurent Hyafil

Ce texte est inspiré du thème d'écriture "le seuil", et d'une photo de Ralph Gibson. Quand l’énorme porte cochère se mit en branle, et qu’Olivier apparut, Raymond Cogé trépigna de joie.  Tout avait commencé neuf mois auparavant…  En cet après-midi de septembre, jour de sa rentrée en classe de première scientifique au Lycée Condorcet, Olivier comprit enfin qui était ce personnage étrange qu’il avait croisé à de multiples reprises dans la cour du lycée l’année passée. Il s’agissait de celui qui venait de se présenter comme... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 12:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

09 novembre 2017

Seuil en glissade, par Florence Chaudoreille

Piste d'écriture: le seuil.   Seuil en glissade. Le présent qui ne se laisse pas vivre.   Où est la sortie ? Je manque d’air. À la porte cochère il improvise une valse-hésitation, un pas en avant, trois pas en arrière, se cogne aux montants qui s’effritent. La poussière de pierre, impalpable, forme des barrières dans sa tête. Tu erres, tu patines, sidéré tu ne distingues plus la moindre sente, effrayé le sol se dérobe, et tu vacilles.   Je sombre, on me tire par les pieds dans une eau profonde et noire, comme... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 18:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
03 novembre 2017

L'emporte, par Carole Menahem-Lilin

Piste: le seuil, et une photo de Ralph Gibson Il y eut un avant. Il y aura un après. Mais, maintenant ? Au fond du corridor, il y avait une porte. Cet été-là, je passai chaque jour de longues minutes à en guetter l’ouverture. Je savais que l’appartement qu’elle desservait était habité, car depuis l’étage du dessous, j’entendais des pas en parcourir le plancher. Ils étaient tantôt rapides et secs, tantôt lents et doux. Légers, toujours. Et puis, vers vingt-deux heures, toujours dans le même angle, se répétaient des bruits... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 15:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,