11 mars 2017

Bon sang ne saurait mentir ! par Sylvie Albert

Piste d’écriture : imaginer le trajet d’un objet, la manière dont il est entré en possession des personnages, son rôle particulier. Va-t-il être l’occasion d’une prise de conscience, ou inciter à une recherche ? La grand-mère de Paul vient de mourir. Ce dernier est en déplacement professionnel à l’étranger, mais il reviendra pour l’enterrement. Car la vieille dame occupe une place toute particulière dans son cœur ; c’est elle, Mamily, qui l’a élevé jusqu’à « l’âge de raison ». Il habitait avec elle... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 13:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

07 mars 2017

Changer de vie, par Michelle Jolly

Piste d'écriture: des objets symboliques, ou qui ont influencé notre vie. « C’est quand je partais faire ma tournée ce matin qu’ils sont tombés sur moi, au détour de la place comme un essaim d’abeilles, questionnant et inquiets de l’absence d’Alex.                    « Il ne vous a rien dit, à vous? il est parti il y a une semaine, comme en s’excusant, me dit sa mère, pas un mot de plus, pas un indice… » En mettent sa... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 10:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
10 juillet 2015

La clé des champs, par Evelyne Grenet

Piste d'écriture: donner la parole à ceux qui, d'habitude, ne l'ont pas, animaux, végétaux, objets... Nous sommes deux sœurs jumelles. Mon histoire commence comme la chanson de Michel Legrand. Je m'appelle Ingrid, voici ma sœur Luce. Nous sommes fines, élégantes, brillantes. Nous sommes liées au même amour. Il est statique, plaqué contre la porte. Nous allons vers lui. L'une ou l'autre, matin, soir, souvent plusieurs fois par jours, nous lui rendons hommage. Quel plaisir infini de sentir nos corps étroitement imbriqués l'espace... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 21:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
26 mars 2015

Le canapé jaune (7e et dernier épisode), par Nyckie Alause

Les vacances. J’ai mal dormi. J’ai mal au dos. J’ai passé la journée loin de la maison à errer dans la ville : Du square le plus proche (celui dont mon canapé marque une frontière) aux bords du fleuve que suit un sentier parsemé de bancs à la dureté bienvenue : quand on s’y assied, la rigidité du dossier renvoie les affres de ma nuit par petites touches de douleurs dorsales. Quand je m’y suis assise, je me suis sentie vivante. J’ai regardé un couple de cygnes évoluer paresseusement entre les touffes de nénuphars jusqu’à ce que des... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 22:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
26 mars 2015

Le canapé bleu, par Sylvie Albert

Piste d’écriture : Raconter une vie autour d’un objet Ah, ce merveilleux canapé bleu en tissu de mon enfance… Recouvert de petits coussins multicolores qu’on pouvait se jeter à la figure, tout moelleux et si confortable ! C’est là que j’allais me réfugier avec mes peluches et mes livres, c’est entre ses accoudoirs que j’adorais que ma maman me câline lorsque j’avais des chagrins. C’est également là que souvent je me battais avec mes frères, comme frères et sœurs peuvent se chamailler avec tendresse. Il était pour moi un... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 11:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
24 mars 2015

Le canapé jaune (2), par Nyckie Alause

    Ce matin le froid m’a réveillée. Et le sifflement de la balayeuse sur la place. Et la lumière crue de ce matin d’automne qui s’engouffre par la fenêtre grande ouverte. J’ai mal dormi. Mon dos grince de toutes ses vertèbres et, comme une femme de marin, je rejoins le balcon pour regarder au loin. Mon ancien compagnon est là en bas, rutilant comme un bateau neuf fraîchement sorti du chantier naval, jaune et rebondi, un appel à la douceur dans cette lumière matinale. Je crois que je lui ai souri et fait un petit signe... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 15:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

22 mars 2015

Le canapé jaune (épisode 1) par Nyckie Alause

  Piste d'écriture: les objets emblématiques, qui accompagnent notre quotidien, ou permettent des rencontres. Ainsi ce canapé... qui donnera lieu à plusieurs épisodes. LE CANAPE JAUNE Depuis trois jours, il a déserté la maison. Pêle-mêle, il a enfourné ses vêtements dans son sac noir, celui que je lui avais offert car il n’avait rien pour partir en voyage ; ses quelques livres qu’il avait apportés et qui encombraient le coin de mon bureau depuis des mois, ils les a simplement posés dans le couloir de l’immeuble, à côté du... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 07:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
20 mars 2015

Des pianos et des hommes, par Jacqueline Chauvet-Poggi

DES PIANOS ET DES HOMMES (Raconter une vie autour d’un objet) Quand je l’ai connu c’était un homme âgé mais un de ces personnages sur lesquels l’érosion de la vieillesse n’affecte que l’extérieur. J’avais avec lui de longues conversations sur sa terrasse à l’ameublement bohème. Il y avait même, étonnamment, un piano droit dont le soleil avait fané la couleur et écaillé la marqueterie.   -Pourquoi ce piano ? Est-ce un symbole, un souvenir ? Je ne vous ai jamais entendu jouer. -Vous n’avez rien perdu ! Oui,... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 13:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
20 avril 2009

Corps en mouvement, par J.C. Boyrie

corps en Mouvement. Salâma ! Moi, c'est Malika. Je suis née à Fez, au Maroc. Je suis entrée en France en loucedé  par  un réseau de passeurs espagnols. Autant vous le dire de suite, j'ai fait le tapin. C'était il y a vingt ans. Aujourd'hui j'en ai quarante. Je vis dans votre pays en situation régulière. Mon taf actuel, c'est : éducatrice spécialisée au Centre d'Action Sociale de Clapas-sur-Lez. En clair, je fais ce que je peux pour améliorer la condition des Beurettes, celles que j'appelle « mes soeurs... [Lire la suite]
Posté par JCBOYRIE à 15:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
29 mars 2009

Manouche. par J.C. Boyrie

Manouche.   « Il existe auprès des écluses un bas-quartier de Bohémiens... » ( Louis Aragon, « le roman inachevé » )    Ce lundi 30 février 1989, seize heures, Castell-Rossello (1), dans les locaux du Commissariat central.  Dieu ! Quelle ambiance étouffante ! J'ai dû ouvrir tout grands mon col de chemise et la fenêtre de mon bureau. C'est qu'il y règne une température anormalement élevée pour la saison. Nous ne sommes même pas au début du printemps. Une saison réputée capricieuse dans cette... [Lire la suite]
Posté par JCBOYRIE à 18:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,